AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 22H - Que la fête commmence!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M. Song
Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 28/05/2014
Age : 40
Pseudo : magic ☆, walrus


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar
monsieur le maire
monsieur le maire
MessageSujet: 22H - Que la fête commmence!   Dim 26 Avr - 0:48


22H
Que la fête commence! 22h, une bière (ou tout autre drink plus fancy, si ça vous ressemble plus) à la main, c'est le temps de rencontrer de nouvelles personnes. Allez, allez! Dégênez-vous! C'est là, l'opportunité pour faire de nouvelles rencontres! Voulez-vous un deuxième verre, peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dailyincheon.forumactif.com
Invité



Invité
MessageSujet: Re: 22H - Que la fête commmence!   Sam 9 Mai - 14:23

Que la fête commence !
Gayeon et la solitude

~ qui a un chargeur ?~Entourée d'inconnus, aucune tête familière ne se présentait devant moi. J'attendais désespérémment comme un vieux mollusque Mieko qui était quelque part par là... ou pas. En fait j'en savais rien à ce qu'elle faisait et évidemment mon portable avait eu la bonne idée de me lâcher. Aish, sale vie. Seule, avec mon espèce de bière pas bonne en main, je broyais du noir tout en regardant le couple devant moi qui me dégoûté. « pff, ils savent qu'ils sont pas seuls eux ? » râlai-je dans ma barbe, les bras croisés. Finalement je pris la décision de m'éclipser de moi même pour éviter d'avoir un tel tableau en face des yeux. L'étage, c'était ce que j'avais trouvé de mieux parce que : 1) c'était loin et ça me permettait de marcher pour ne pas paraître perdu et 2) je commençais à devenir curieuse sur l'habitation de M. le maire. La maison était vraiment immense, il se la coulé douce ce M. Song hein, il n'avait pas un appartement dans le quartier attractif de Séoul où les voitures font un boucan horrible. Mais j'aimais mieux ma petite vie dans le quartier moyen avec mon chat et Mieky que dans cette grande villa où j'étais en train de me perdre. Du coup, je me demandais aussi si frangin allais venir. Ça faisait un bon moment que je ne l'avais pas vu et il commençait à me manquer, ce petit. Arf, qu'est-ce que j'avais envie de le balancer par les grandes baies vitrées donnant sur la piscine, ce foutu portable qui m'empêcher d'avoir les infos voulu. Pourquoi la batterie me lâchait elle alors que j'en avais tant besoin ? Finalement voilà que j'étais seule, dans une pièce qui m'avait l'air d'être inutile. Je décidai alors de sortir, fallait que je me fonde dans la masse en attendant de trouver un ami. Quelle mauvaise idée de partir seule dans l'inconnu à cette fête sans rien n'avoir prévu... moi qui penser croiser les petits vieux et leur faire la conversation, j'avais tors ils doivent tous être au lit. Je retrouvai alors le rez-de-chaussé où j'avais décidé de me planter devant la porte d'entrée et espérer voir un sauveur. Une personne ayant visiblement à peu près mon âge était également là, je ne mit pas quatre heure pour me lancer :

« Hey, dis, t'aurais pas un chargeur de téléphone par le plus grand des hasard ? » J'affichai mon plus beau sourire afin de ne pas lui faire peur avec ma mauvaise humeur du soir. Crédible ou non, j’espérais juste de la compagnie et surtout... un chargeur.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité
MessageSujet: Re: 22H - Que la fête commmence!   Dim 10 Mai - 23:31


« Hey, dis, t'aurais pas un chargeur de téléphone par le plus grand des hasard ? »


Jung Wan regarda la fille qui lui avait parlé. Il était sortie prendre l’air car il ne se sentait pas très bien, mais comme il se sentait mieux il allait rentrer à l’intérieur. En même temps vu tous les bières qu’il avait bu et les coktails, c’est même bien étonnant qu’il n’a pas encore vomi ses tripes d’ailleurs. Il n’était pas venu tout seul, il était venu avec des amis. Bien sur quand il s’agit de faire le fou et donc la fête Wannie n’est pas le dernier. Il lui a fallut au moins 10 secondes avant de réagir et surtout de clignoter des yeux.

- Euh….. c’est une question piège, ça ??


La il était occuper de se demander ce qu’il foutait là. Mais tout de suite il s’en souvient. C’est l’anniversaire du maire donc celui-ci avait organisé une fête. La villa était trop grande, il s’était perdu dedans, avait bu, fait le con, danser, chanter, imité des gens et des animaux, il avait même cassé des choses sans le vouloir. Mais bon il s’est vite éclipsé dans ces cas la pour que personne n’avait remarqué que c’était lui. Donc oui à la fin il ne s’est pas senti très bien et avait fini par aller dehors pour prendre l’air. Du moins, c’est ce qu’il pensait faire car avant qu’il ne s’en rend compte il dessinait des fleurs sur les murs de la villa avec un feutre qu’il avait sur lui il ne sait comment.

- Ah oui, un chargeur. Il s’appelle Revient tu sais.


D’ailleurs, il avait un chargeur sur lui ? Ah bon ? Comment ça se fait ? Roh puis bon c’est pas grave. Il passa son chargeur à la fille en face de lui. Puis celle-ci partie à l’intérieur pour charger son portable avec son chargeur mais….

- NOOOOONNN REVIENT !!!!!!

La fille ne comprend sûrement plus rien, car Wannie lui avait passé un chargeur. Mais maintenant il lui avait crié après en lui disant revient sauf que maintenant il était allonger par terre tenant la jambe de cette fille pour l’empêcher de partir.

- REVIENT !!!! Pourquoi tu pars, REVIENT !!!!!


Il criait ça. L’alcool fait encore effet bien entendu. De plus il avait presque les larmes aux yeux. Effectivement il a trop bu….
Revenir en haut Aller en bas
Kang Mari
Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 12/04/2015
Pseudo : Obaa-chan



avatar

MessageSujet: Re: 22H - Que la fête commmence!   Lun 11 Mai - 19:44

What should I do ?
Pseudo & Pseudo



«  Tu dois y aller ! » Eun Mi me sermonne en agitant le carton d’invitation qui nous est destiné tandis que je chipote à mes cheveux devant le miroir de ma coiffeuse blanche, mes accessoires de cheveux éparpillés un peu partout. Nous étions censées y aller ensemble, en tant que nouvelles pâtissières, le maire voulait nous aider à nous faire un peu connaître, même s’il n’avait pas fait appel à nos services. Je fais la moue. Oui je suis une enfant, et alors ? J’ai bien essayé de changer quelques fois la donne, sans succès. Après tout, on est comme on est. Je soupire et croque dans une barre de chocolat à moitié entamée qui se trouve, ou plutôt se trouvait, à côté de mes parfums et rétorque :

«  Tu peux pas me faire ça ! Je voulais y aller avec toi ! Sans toi c’est plus drôle ! On peut se faire une soirée tranquille si tu es fatiguée, tu ne veux pas de moi ? »

«  C’est pas ça mais tu passes ton temps à vouloir sortir, tu aimes rire avec les autres et tu restes enfermée à la pâtisserie ! »

«  Mais toi aussi tu aimes les autres, même plus que moi. »

«  Oui sauf que la comm’, j’en fait toute la journée. Allez sors, ça ne pourra te faire que du bien. Fais-toi jolie ! » Selon Eun Mi j’ai du succès avec les mecs et je ne l’exploite pas assez, mais comment lui dire que j’attends le bon ? Nous n’avons pas vraiment la même vision des choses, je suis une fille ennuyante :

«  Allez, sors t’amuser. » Elle pose un rouge à lèvres sur ma coiffeuse :

«  Tu l’as retrouvé ! » Je suis émue, je l’avais acheté à Paris mais je l’avais délaissé parce que je ne me trouvais pas jolie avec, comme un clown en sommes. Je ne suis pas vraiment du genre femme fatale, et mon corps de gamine ne m’aide pas à faire illusion :


«  Met ça ! Si tu me cherches je suis dans le salon ! » Elle referme la porte, ne me laissant pas d’autre choix. Après une heure passée devant ma penderie, j’opte pour un haut rouge ainsi qu’un pantalon carotte assorti. Je décide de laisser mes cheveux lâchés en les lissant, ça suffira, mieux vaut ne pas faire trop chargé. Pour compléter ma tenue, une pochette dorée fera l’affaire. Je chausse des escarpins noirs dans l’entrée, reçoit la bénédiction de mon amie avachie sur le canapé et sors. Dans le métro, le regard de certains me flattent, d’autres me rendent franchement mal à l’aise, et la plupart sans finesse me dégoûtent. J’arrive enfin à la dite soirée. Qu’est-ce que je fous là ? Je ne vais connaître personne. Je me décide quand même à entrer sans savoir pourquoi. Une petite voix m’a fait savoir que si ça se trouve, je me trompais. Et au moins je n’aurais pas marché avec ces talons pour rien. Ais-je bien fait de les mettre ? Je suis déjà une assez grande perche comme ça.


Je déambule, un peu perdue. Je décide de m’éloigner de la foule du salon, un verre de soda à la main, et monte, comme guidée par une force inconnue, à l’étage. Ce n’est pas tous les jours qu’on peut visiter la maison du maire. Croyant reconnaître une certaine jeune fille rencontrée plus tôt dans un parc avec laquelle j’avais sympathisée, et qui redescend maintenant, je la suis. Comme elle semble parler à un garçon de loin, près de la porte d’entrée, je n’ose pas la déranger. Mais la situation dérape et devient burlesque, méritant même un sceau à pop-corn pour agrémenter le tout. C’est un vrai drama, le mec crie «  Reviiiens » en s’accrochant à la jambe de ma goûteuse, il fait peine à voir. Je ne savais pas qu’elle avait un copain, tout le monde les regarde, il semble saoule et elle l’a peut-être plaqué, qui sait, mais ce n’est pas une raison pour hurler et lui faire honte alors, bien que plutôt réservée, je me lance, ma vie à Paris a dû m’ouvrir un peu, il est clair que là-bas, les filles les plus douces risquent de se faire embêter plus que les autres, je l’ai appris à mes dépends. Bref, là n’est pas la question. Je pose mon verre sur un meuble, en espérant ne pas le renverser sur un bois aussi précieux, bien que je n’y connaisse pas grand-chose et demande au DJ d’augmenter la musique plutôt discrète pour détourner l’attention des gens puis je prends la défense de mon amie en tentant de la tirer pour qu’il lâche sa prise.

«  Lâche la s’il te plaît, tout le monde vous regarde… »

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



Invité
MessageSujet: Re: 22H - Que la fête commmence!   Lun 1 Juin - 11:12

Pendant qu’il était allongé par terre en tenant la jambe de la mademoiselle qu’il ne connait pas, Jung Wan n’avait pas entendu une autre personne approcher. En même temps, vu l’alcool qu’il a déjà consommer depuis le début de la fête…. Alors qu’il continuait de demander à revenir, sachant que le revient était pour le chargeur et non pour la fille, il entendit une autre voix lui demandant de la lâcher et que tout le monde les voyait. Bien que sachez que en ce moment même, Wannie s’en fou mais royalement que tout le monde les voyaient et les entendaient, étant soule. Pourtant, le son de l’autre voix il l’a connaissait. C’est en levant la tête qu’il l’a vit. La tête de la fille lui disait quelque chose, mais ou il l’avait déjà vu encore ? Il n’arrivait pas à s’en rappeler et pourtant il l’a connaissait, il en était sûre. L’alcool dans ce genre de cas n’est pas bon car si il n’avait pas été soule il aurait pu s’en rappelé de suite, voir même sauté dans les bras de la fille qu’il regardait, voyez-vous l’autre qui leur demandait d’arrêter ça de suite. Ses yeux allèrent vers celle dont il tenait la jambe et d’un coup il eu un moment de lucidité en se disant en lui-même que ça l’étonnait qu’elle ne lui avait pas remballé, voir taper en pleine côtes sa colère. Un autre moment de lucidité lui vînt à l’esprit. Pourquoi avait-il bu autant ? Pour oublier quelque chose mais quoi ? Si ses crises avaient arrêté c’est parce qu’il essayait de réfléchir malgré son taux d’alcool dans le sang. Quelques secondes, il n’avait pas lâché la jambe de la demoiselle. Puis deux images lui vinrent en tête d’un coup : celle de sa grand-mère et celle de son cousin. Il lâcha d’un coup la jambe et alla se positionnant assis, en position fœtale, se tenant les jambes rapproché près de son torse et la tête recroquevillé entre ses bras, ses jambes et son torse.  Si tout à l’heure il avait les larmes aux yeux, maintenant il pleurait vraiment en silence. Il avait comprit pourquoi il avait bu autant, mais ne comprenait pas cette attitude ni pourquoi il montrait ce côté de lui à deux inconnu. Quoi que une, pas si inconnu que ça…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité
MessageSujet: Re: 22H - Que la fête commmence!   Lun 1 Juin - 21:47

Que la fête commence !
Gayeon et la solitude

~ qui a un chargeur ?~ Ma jambe était prisonnière entre les mains d'un fou inconnu. La soirée venait de commencer et voilà que je trouvai déjà un bourré, qu'est-ce cela allait être le landemain...
Je n'avais pourtant pas même encore utilisé son fameux chargeur, je n'étais même pas encore partie. Un mec qui demande à son chargeur de revenir, du jamais vu. Pourtant c'était bien le cas et même si ça en parait comique, ça ne l'étais vraiment pas. Agacée, je secouais vigoureusement ma jambe afin que l'homme me lâche mais ce n'était pas gagner. C'est alors que j'entendis une voix familière. Mari! Je tournai la tête -ne pouvant pas bouger mon corps- en direction du son vocal, oui! Il s'agissait bien de ma pseudo-patronne. Un soulagement m'envahissai, voir enfin un visage connu faisait du bien, vraiment.

- Oh tu es là!! Il ne veut plus me lâcher, je ne sais même pas qui il est! Lui criais-je après son aide.

Le fou me libéra enfin et même instantanémment. Je lâchais un soupir en échangeant un regard complice avec Mari. Wah, j'ignorais ce côté si autoritaire de ma pâtissière préférée.
- Il est complètement soûl...

L'homme se recroquevilla en position fétal suite à cela. Voilà qu'il était en train de pleurer. Euh.. que faire? Je restais statique et l'envie de m'enfuir avec Mari en le laissant là me démangée. Mais fallait l'aider le pauvre type... et puis j'imagine que mon amie ne m'aurait pas laisser faire étant bien trop gentille. Je restai bouche bée face au tableau du gars pleurant dans une position d'enfant perdu.

- Yah! Pleure pas! Commençais-je à m'énerver en ayant une pointe de compassion. "Tiens... (mon ton se faiblissait, perdant un peu confiance) ton chargeur, je... je te le rend j'en ai pas besoin en fait! Je déposa l'objet à côté de ses mains puis m'écarta rapidement comme si je risquais qu'il me mange. Il faisait flipper quand même...

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Kang Mari
Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 12/04/2015
Pseudo : Obaa-chan



avatar

MessageSujet: Re: 22H - Que la fête commmence!   Mer 3 Juin - 14:10

What should I do ?
Song Jung Wan & Seo Ga Yeon & Kang Mari


Interloquée, j’essaye de reprendre la scène depuis le début. Je suis montée visiter la grande villa de M.Song mais, n’y trouvant rien d’intéressant à faire, j'ai fini par redescendre en croyant avoir reconnu la sœur d’un de mes meilleurs amis, qui est également devenue ma goûteuse officieuse. Je voulais aller la saluer, elle est vraiment sympathique et je ne suis pas très à l’aise dans ce genre de soirée. C’est la première fois que j’y vais seule et qu’Eun Mi m’a poussée à sortir sans elle. Ce n’est pas un mal, je suis sociable et souriante d’après beaucoup de personnes, mais ça dépend encore du contexte et là, j’étais presque terrorisée : de l’alcool, des gens importants,…Je suis très loin d’être habituée à tout ça. Au moment où j’allais m’élancer pour la saluer, j’ai vu qu’elle parlait avec un jeune homme donc j’ai attendu qu’elle s’en éloigne pour la prendre à parti mais elle s’est fait rattraper par le garçon, dont je n’avais pas vu le visage, qui gémissait à ses pieds en la suppliant de revenir. J’ai détourné l’attention de tout le monde grâce au DJ et me suis à nouveau dirigée vers eux pour aider ma nouvelle amie. Mais lorsque le jeune homme qui me paraissait inconnu a levé sa tête vers moi, je suis restée sans voix. Il a beau être groggy, les yeux embués, le visage fatigué, je reconnais Wannie, l’un de mes meilleurs amis d’enfance. Il adore manger mes gâteaux. Je le dévisage, il ne semble pas me reconnaître, il doit être vraiment saoul. Plus amusant encore, Ga Yeon ne semble pas le connaître, ce qui signifie que…non, ça ne signifie rien, c’est bien là le problème. J’ai beau essayer de tout remettre dans l’ordre, je n’arrive pas à résumer ça autrement. Wanie est accroché à la jambe de Ga Yeon à la fête du maire, sans raison, sans la connaître, en pleurs, complètement bourré…Je peine à comprendre.

Tout à coup, après quelques secondes qui m’ont parues longues, il se lève pour aller se coucher un peu plus loin, à même le sol, en position fœtale. Je regarde Ga Yeon, embêtée.

«  C’est un ami d’enfance…Ne t’en fais pas il n’est pas méchant…Mais je ne l’ai jamais vu aussi bizarre… »
J’avoue en marquant quelques pauses dans ma phrase tant la situation est surréaliste. Ga Yeon, abasourdie, dépose un chargeur de téléphone à côté de lui en bafouillant avant de s’écarter comme si elle venait de donner à manger à un lion. Je comprendrais qu’elle veuille s’enfuir. Un mec bourré qu’elle ne connaît pas lui a fait un scandale devant trois cents personnes – à vue de nez, je ne me suis pas amusée à les compter, je vous rassure -, il y a tout de même de quoi être gênée, apeurée, méfiante et énervée. Je m’approche de lui et lui caresse le dos. Je ne suis pas très tactile d’habitude mais puisque nous avons presque grandi ensemble, fréquentant la même école primaire, je pense le connaître suffisamment que pour me permettre ce genre de familiarité. J’ouvre donc la bouche et essaye de lui parler sur un ton le plus doux possible étant donné le fait qu’il ne semble pas me reconnaître et être dans les vapes. Il pourrait avoir de drôles de réaction, mieux vaut être prudente :

«  Wanie, c’est moi, Mari. Kang Mari. Tu te souviens de moi ? Je te donnais souvent des gâteaux quand nous étions petits et je suis pâtissière maintenant, tu aimes beaucoup ma pâtisserie. Tu t’en rappelles ? » Je marque une courte pause et essaye de le réconforter d’une voix douce :

«  Qu’est-ce que tu as ? Pourquoi es-tu aussi triste ? »

Je ne sais pas si parler avec une personne aussi peu lucide est une bonne idée mais qui ne tente rien n’a rien et je n’aurais aucune excuse pour l’avoir laissé en plan si j’avais décidé de vaquer à des occupations, si tant est que flâner dans une fête où je ne connais presque personne en est une. J’ai envie de partir et de discuter avec Ga Yeon, mais mon sens moral me l’interdit.



Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



Invité
MessageSujet: Re: 22H - Que la fête commmence!   Ven 3 Juil - 20:41

Mais quesqu’il foutait la, sérieusement ? A la base, il était venu à la fête du Maire pour oublier. Oui c’est cela, oublié. Il voulait juste oublier pendant une soirée au moins et faire comme ci rien ne c’était passer, que tout était comme avant. Et pourtant non, il était la recroqueviller sur lui-même à broyer du noire encore une fois. Depuis que Charlie est partie il se sentait coupable de ne pas l’avoir retenu avec lui, de ne pas avoir réussi à le faire sourire comme avant. Il s’en voulait énormément. Il voulait juste oublié ça, lui qui se mettait tout sur le dos alors que ce n’était en aucun cas sa faute. Lui, se faisant un sang d’encre tous les jours pour son cousin. Il voulait juste oublié, merde ! Et pourtant… et pourtant, il était encore la occuper d’y pensé. Pas y pensé, il ne veut pas. Mais des images lui vinrent à chaque fois devant ses yeux comme pour dire que c’était sa faute. Si cela avait été une fois de temps en temps durant le début de soirée, cela avait empiré avec l’alcool. Non, l’alcool ne faisait pas bon méninge pour lui, il n’aurait pas dû boire. Il aurait dû être comme d’habitude. Souriant, disant des conneries, sociable, heureux. Sauf que ce soir il était tout sauf ça. Même quand la fille lui avait rendu son chargeur, et il en était quasi certain que ce n’était pas le sien même si il a réagit que une ou deux secondes ce qui lui a permit de réfléchir ou du moins ce souvenir de ne pas avoir prit le sien avec lui, il n’avait rien dit. Non au lieu de ça, des images lui revinrent à chaque fois devant ses yeux. Non il n’était pas mort, oui il était vivant, mais dans quel état était-il ? Est-ce qu’il savait au moins…

- Mari ? Kang Mari ??

Il avait murmuré ce prénom. Quelqu’un lui avait parlé, ce prénom lui a fait réagir, mais ce n’est pas pour autant qu’il avait relevé la tête pour voir qui lui parler. Pourtant, il connaissait ce nom, il en était certain. Mais sur le coup il n’arrivait pas à se souvenir qui c’était. Les images de son cousin s’arrêtèrent de venir en face de ses yeux, mais d’autres images vinrent aussitôt s’installer. Et alors, ses yeux coulèrent de nouveau par eux même. Mais non, il ne releva encore une fois pas la tête, trop honteux de montrer ce coté de lui-même…

- Oui, j’aime beaucoup tes pâtisseries….

Un autre murmure, mais il réagit, les deux filles ne pouvaient pas le voir mais il souriait tous doucement tout en pleurant. Enfin, ses larmes continuèrent de couler par eux même. Entendre Mari aurait dû le rendre heureux. Oui, ça lui rendait heureux. Ou était-il déjà ? Ah oui ! A la fête du Maire. Que faisait Mari à la fête du Maire ? Mais autre chose : Mari était de retour ?

- Je….suis….désolé….

Il s’excusait mais il ne savait pas pourquoi. Peut être de se montrer aussi faible ? Sûrement. Après tout, Jung Wan n’est pas quelqu’un qui montre quand il y a quelque chose qui ne va pas, préférant garder tout pour lui-même et se dire que tout va bien. La présence de Mari le réconfortait. Il se sentait moins….seul. Oui c’est cela. Savoir que quelqu’un qu’il connait était près de lui et surtout, qu’il n’avait plus revu depuis un petit temps le rassurait. Mais il ne voulait toujours pas lever sa tête, non il ne voulait. Pas tout de suite du moins.


Moi.être.vivante.sisisi!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 22H - Que la fête commmence!   

Revenir en haut Aller en bas
 

22H - Que la fête commmence!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Incheon :: Hors jeu :: Topics (RP) archivés-