AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Couleur «Bonne journée»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



Invité
MessageSujet: Couleur «Bonne journée»   Sam 11 Juil - 1:25

    Couleur
    «Bonne journée»

    Une bonne journée. Une journée jaune ensoleillée, bleu ciel. Tons brillants.
    code episkey.

    C’était une journée ordinaire pour Na Hee. Elle s’était levée de bonne humeur, avait sorti son chien et avait salué son voisin, une habitude. C’était une bonne journée, mais une journée ordinaire. Na Hee s’ennuyait depuis des mois. Depuis que Chin Hwa est parti, c’était différent. Elle s’ennuyait de son frère. Elle restait seule la plupart du temps, à s’occuper, et quand elle ne s’ennuyait pas, elle était avec une amie ou deux. Ou chez Bleu. Bleu, l’art café, où elle comptait se rendre pour y passer la journée. La brunette avait commencé un nouveau projet là-bas, un nouveau tableau. Un gros tableau. Elle ne savait pas trop pourquoi elle avait acheté une énorme toile. Pour se désennuyer, probablement. C’était le plus imposant des tableaux qu’elle fera. Une plage, parce qu’elle aime la plage et que c’est serein. Elle ne sait pas ce qu’elle fera de ce tableau, beaucoup trop gros pour son petit appartement. À réfléchir.

    Un peu avant midi, elle se dirigea vers sa deuxième maison. Un café d’allure simplet, mais très accueillant. C’était sa deuxième maison. Na Hee pouvait faire tout ce qu’elle voulait à l’intérieur. À force d’y passer son temps, elle s’était liée d’amitié avec les employés. Elle n’était presque plus qu’une simple cliente. Sa commande était connue de tout le monde, mais elle pouvait aussi elle-même se servir son bubble tea. C’était assez chouette. Parfois, quand il y avait beaucoup de clients pour peu d’employés à l’avant, elle se proposait pour aider. Elle connaissait l’art café comme le fond de sa main. Étonnant qu’elle n’y travaillait pas. Pas que Na Hee n’a pas essayé : aucun poste de disponible. Elle se contentait donc d’être une cliente. Une client VIP qui passait parfois derrière le comptoir, sans gêne maintenant.

    Elle avait sa place chez Bleu. Au fond, dans le coin. C’est là qu’elle s’installait pour peindre, dans la section dite «atelier». De grandes tables usées et pleines de couleurs. Les tables avaient du vécues, c’était évident, et c’était même joli bien qu’aléatoire. De grands bancs, quelques chevalets sur les côtés pour les artistes aimant peindre sur leurs deux pieds. D’un côté, tout le matériel était disponible.  Vers l’avant, c’était la section café, là où Na Hee se permettait de dessiner dans son cahier en sirotant un bubble tea, ou un chocolat chaud quand il fait frisquet. Du même côté que le matériel, mais à l’entrée, un long comptoir fait de bois. Devant, au comptoir, de nombreux repas déjà faits et frais du jour, facile d’accès. Des boîtes de sushis et des petits sandwiches, parfaits pour emporter. On y servait aussi d’autres sandwichs pour tous les goûts et faits devant les clients. Rien de bien méchant, plutôt santé comme menu… mais il y avait aussi quelques pâtisseries dans un autre comptoir vitré. Bref, tout d’un café ordinaire. Mais le Bleu était un peu plus spécial que ça. Du moins, aux yeux de Na Hee.

    Tout l’art café avait cette ambiance, presque comme dans un chalet. On s’y sentait bien et c’était confortable. Il y avait des œuvres d’art partout sur les murs, et au fond, une fresque créée par les fondateurs de la place, il y a de cela quelques années déjà. Tout était doux et agréables aux yeux. C’était toujours tranquille, probablement pour cette raison que Na Hee a rapidement fait de ce lieu son refuge.

    Tous les amoureux d’art et les artistes étaient la bienvenue à l’art café. Parfois, certains événements y étaient organisés, de petits ateliers pour petits et pour grands, surtout lors des fêtes. Une fois, à l’Halloween, Na Hee a pu faire sa propre citrouille. Une vraie belle citrouille, de l’art halloweenesque.

    C’est donc en cette belle journée de juillet que Na Hee se dirigeait chez Bleu. Elle entra et salua l’employée derrière le comptoir, son amie. Elle se dirigea ensuite vers une table et y déposa son sac et d’y sortir son cahier et ses crayons avant d’aller derrière le comptoir pour faire deux bubble teas. Un pour elle, un pour sa copine qui commença à faire un sandwich. Celui de Na Hee, au poulet, comme d’habitude. Et comme d’habitude, c’était tranquille au café. Quelques clients déjà là, une personne qui dessine dans le coin de l’atelier. C’était bientôt midi, les clients étaient attendus. Quand Na Hee termina les deux bubble teas, elle les déposa sur le comptoir et passa de l’autre côté, du côté client pour payer de manière normale. Elle offra en souriant le bubble tea au chocolat à son amie derrière la caisse et repris le sien, à la fraise. Elle paya aussi pour son sandwich et alla s’asseoir à sa table pour manger tranquillement.

    Une journée ordinaire. Mais une bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Kang Mari
Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 12/04/2015
Pseudo : Obaa-chan



avatar

MessageSujet: Re: Couleur «Bonne journée»   Dim 12 Juil - 1:14



Nous aimons l'été, oublions tout d'hier où nous courions activement



Ce matin est clairement annonciateur d’une bonne journée. C’est ce que je me dis tout en trempant mes lèvres dans mon thé glacé à l’hibiscus que ma meilleure amie m’a préparé avec soin un peu plus tôt. Aujourd’hui, c’est ma journée de congé en tant que pâtissière et Eun Mi, bien qu’occupée, m’accompagne pour un vrai petit-déjeuner entre amies. Ca faisait longtemps que nous n’avions plus partagé notre repas ensemble, et le fait de l’avoir vue cuisiner tout cela pour moi me comble le cœur. Je tâche de ne pas rire comme une idiote, je croyais qu’elle me détestait car elle passe peu de temps avec moi ces temps-ci mais je suis trop sensible, tout ce qu’Eun Mi voulait c’était simplement que notre café devienne prospère, ce qui commence petit à petit à s’installer. Les premiers mois sont difficiles mais avec la chaleur la plupart des gens sont de sortie et vienne cependant se réfugier dans les commerces quand il fait trop chaud et, sans vouloir me vanter, la climatisation du «  Premier Baiser » n’est vraiment pas mauvaise, elle est même excellente, le prix que j’y ai mis en valait vraiment le coup, comme quoi. Eun Mi m’a même félicitée, ce qui n’a fait qu’augmenter ma fierté. Elle me rejoint à table avant de reprendre la route et je suis vraiment heureuse de pouvoir papoter avec elle comme avant. J’ai toujours eu beaucoup de bonheur dans ma vie mais, ayant déjà rencontré des gens qui s’amusaient à jouer les Cassandre – ou les oiseaux de mauvais augure si vous préférez -, j’ai commencé à développer une sorte de paranoïa qui ne me ressemble pourtant pas. Je suis d’une nature assez insouciante, tout le monde vous le dira, Eun Mi y compris, mais je me suis bêtement mise à avoir peur que tout mon bonheur ne s’écroule.

Eun Mi part, je lui propose de venir l’accompagner mais elle me dit de rester me reposer, qu’elle gère très bien tout toute seule, sauf que je voulais l’aider et ne pas constamment être un boulet pour elle. Mais je sais qu’elle veut simplement que je me repose au lieu de passer mes journées de repos sur les routes avec elle, bien que ça me plairait. Il pleut de temps à autre à Incheon l’été, mais aujourd’hui encore il fait beau, bien trop ensoleillé que pour rester bêtement en pyjama chez soi. Je ferais mieux d’aller à une terrasse pour dessiner des croquis, je devrais trouver des idées pour de nouvelles créations estivales, comme des gâteaux glacés que les gens pourront bien plus apprécier en cette période d’un gâteau mousseux trop lourd et trop sucré qui déshydraterait bien trop le corps. Je me dois de trouver une idée innovante pour notre nouvelle gamme glacée.

J’abandonne nonchalamment mes affaires sur le carrelage de la salle de bain. Eun Mi n’est pas là pour me sermonner. Je mets des chansons entraînantes pour danser sous la douche. Oui, certains dansent sous le jet d’eau de leur pommeau qu’ils prennent pour un micro, moi je danse. Enfin…ouais bon ça va, je fais les deux mais tout le monde a ses petits tics inavouables, non ?

Une fois savonnée, propre même derrière les oreilles et rafraîchie, je m’enroule dans une serviette éponge et je sors pour me sécher. Une fois cela fait, je m’inspecte dans le miroir, ébouriffe simplement ma nouvelle coupe courte et je suis coiffée. J’adore mes cheveux fraîchement courts, ils se coiffent tout seuls et font bien plus sophistiqué qu’avant, j’ai une vraie personnalité capillaire maintenant. Mon rose est un peu passé mais je le préfère même comme ça, un peu plus blond, décoloré. Une fois sèche j’applique de la crème hydratante sur mon corps, me revêts d’un t-shirt blanc aux lèvres rouges avec une inscription en Français – qui ne veut rien dire mais qui s’en rendra compte en Corée du Sud à part de rares touristes francophones ?-et saute littéralement dans mon jean slim. Je me maquille, légèrement mais tout de même, noue un ras de cou noir autour de mon cou et je vérifie l’ensemble. Une fois satisfaite, je change de pièce et, dans le salon, je pose mon sac à main rouge vernis sur le canapé et y enfourne tout un tas de choses dont un carnet à dessin dans mon sac à main rouge ainsi que le nécessaire – c’est-à-dire beaucoup, je suis une vraie fille -, chausse mes grosses baskets blanches dans l’entrée et je sors.

J’arrive au Bleu Café. En Corée du Sud, il n’est pas rare de voir des commerces, et plus principalement des cafés, porter des noms à la Française, ça fait plus chic. Je ne devrais pas me moquer, je ne suis pas bien placée pour en rire, je suis moi-même commerçante au sein d’Incheon et ma pâtisserie s’appelle «  Premier Baiser » mais bon, au moins c’est un nom réfléchi et sans faute d’orthographe, ce qui est plutôt rare en Asie. Le café Bleu ne comporte pas de faute non plus dans son appellation d’origine, c’est peut-être cela qui m’a positivement attirée quand je suis passée devant l’autre jour. Je m’étais dit qu’il fallait que je l’essaye, sans pour autant le prendre comme un concurrent, de toute façon on ne peut comparer un art cafe à une pâtisserie aux allures shabby, ce ne sont pas du tout les mêmes clientèles qui sont ciblées, et encore…Enfin bref, je ne viens pas tester la concurrence, simplement me détendre en tant que simple cliente qui cherche le soleil et la créativité. Manque de pot, quand j’arrive, la terrasse est déjà pleine mais en y entrant, je remarque des sandwichs appétissants et ils proposent des bubble tea, rien de plus commun me direz vous mais j’en ai terriblement envie et il fait frais à l’intérieur. En plus, la décoration est très réussie, ils jouent à fond leur thème artistique et j’aime ça. Je commande un sandwich – oui je suis un estomac sur pattes, je n’ai pris mon petit déjeuner qu’il y a deux heures mais j’ai déjà assez faim que pour ingurgiter un repas plus ou moins complet, on se demande bien pourquoi je ne pèse même pas cinquante kilos toute mouillée malgré ma taille – poulet curry ainsi qu’un bubble tea allégé en sucre – pour qu’il puisse me désaltérer un maximum – nature, juste avec du thé vert et des boules de tapioca. Ensuite je vais m’installer avec mon petit disque qui sonnera quand ma commande sera prête. Je choisis une table en bois rose, qui semble avoir déjà supporté bien des choses et sort mon carnet. Ma commande est bien vite prête et je sursaute quand mon rond en plastique se met à clignoter et à vibrer follement, je ne m’y ferais décidément jamais. Je ramène la bête bruyante à la caisse et récupère mon plateau pour revenir ensuite à ma place. Je sors mon croquis mais là, c’est la page blanche. Pourtant j’ai tout, un endroit au calme pour dessiner et créer, frais, avec un magnifique décor coloré comme je les aime, bien au fond, tranquille, avec de la nourriture,…Je prends une gorgée de thé pour m’encourager. Il est divin ! Allez Kang MaRi, fait un petit effort, au moins pour Eun Mi. Mais j’ai beau me creuser le ciboulot, rien ne vient.

Tout à coup, mon regard est attiré par une jeune fille qui esquisse des traits assurés sur une grande toile blanche. Je la regarde avec attention, admirative de ses gestes, de sa précision, elle semble avoir de l’inspiration elle, et elle doit être bonne en dessin, or moi griffonner me prend déjà beaucoup d’efforts. Vous allez me dire qu’une pâtissière ne doit pas faire des dessins spécialement élaborés, si son croquis est assez précis et que le résultat est beau et bon dans l’assiette, c’est ce qui compte, et vous n’aurez pas tort mais tout de même, je ne suis pas douée. Je ne peux m’empêcher de regarder par-dessus l’épaule de cette fille, je ne dois pas être très discrète me connaissant, mais sur le moment, je dois bien vous avouer que je m’en fous.

made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Couleur «Bonne journée»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Incheon :: Hors jeu :: Topics (RP) archivés-