AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Let's have fun together

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 29
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Let's have fun together   Sam 11 Juil - 21:48

Junno & Jae Hwan
Lemon soju, tequila for me, mojito for you. Let’s go to Jeju, California, Rome. Let’s go to a white pearly beach with great waves. Finito. P.A.R.T.Y ! P.A.R.T.Y ! SNSD - Party.



Depuis notre voyage en amoureux à Jeju, j’ai de nouveau été pas mal pris par mon travail. Certes, je vois Junno chaque fois que j’en ai l’occasion, mais j’ai l’impression que ce n’est jamais assez. Ce soir, je suis rentré plus tôt que prévu de l’agence. J’aurais bien appelé Junno pour savoir ce qu’il faisait, mais en rentrant j’ai remis le nez dans des papiers pour le travail et j’ai oublié. Parfois mon petit ami dit que je suis un accro du travail et que je devrais décrocher un peu plus souvent. Dans ce genre de moment, je veux bien le croire. Mon téléphone, que j’ai posé sur la table basse en rentrant, vibre et le nom de mon petit ami s’affiche. Il vient de m’envoyer un texto. Il me demande ce que je fais ce soir, car il aurait bien envie d’aller en boite, mais que sans moi ce n’est pas drôle. À croire qu’il me connait bien, car je n’ai même pas le temps de répondre, qu’un second message arrive. Junno ajoute que s’il faut il viendra à l’agence ou chez moi venir me chercher pour me traîner avec lui. Je sais très bien qu’il en serait capable et un sourire se dessine sur mes lèvres.

Je vais dans mes contacts pour trouver le numéro de mon petit ami et je l’appelle directement. J’accepte de le suivre, sinon je vais en entendre parler longtemps et il a raison, je devrais décrocher de temps en temps. Je lui dis de se préparer je passerais le prendre au coin de sa rue dans environ un quart d’heure. Je ne vais jamais chercher Junno, ni le déposer, juste devant chez lui, cela pourrait éveiller les soupçons et ses parents ou sa sœur pourrait le remarquer. Je passe rapidement sous la douche et je me prépare rapidement, sans me négliger, je veux tout de même plaire ce soir, mais à une seule et unique personne. Comme je l’avais dit, j’arrive au point de rendez-vous quinze minutes plus tard et Junno est déjà là. Il monte dans la voiture et je ne peux me retenir de l’embrasser rapidement.

- Je te manquais trop, tu n’as pas pu t’empêcher de m’appeler, souriais-je.

Je plaisante bien entendu. Il me manquait aussi et je suis bien content de pouvoir passer la soirée avec lui. Bien que j’aurais préféré un autre endroit, mais si c’est ce qui lui fait plaisir. Je conduis jusqu’à un nightclub que je connais bien, tout en discutant avec Junno. Nous descendons de la voiture et nous nous dirigeons vers l’entrée du nightclub. Je n’ai jamais trop apprécié la manie de Junno de sortir une fausse carte d’identité mais bon … Je lui ai déjà fait la remarque quand nous n'étions qu’amant et cela a fini en dispute.

- Tu n’avais pas envie de rester sagement chez toi ce soir ? le taquinai-je. Ça fait longtemps que je n’ai pas mis les pieds dans ce genre d’endroit.

Nous nous frayons un chemin à travers la foule jusqu’au bar.

- Je t’offre un verre pour commencer la soirée ?

Nous nous asseyons au bar et je commende deux verres. En attendant que nous soyons servis je me tourne vers Junno et je me penche vers lui, pour qu’il m’entende à travers la musique.

- Tu sais ce que ça me rappelle ? La première fois où tu as osé venir me draguer.

Puis je me redresse un sourire malicieux sur les lèvres. Certes, la première fois je l’ai repoussé, mais il a persisté la seconde fois où nous nous sommes croisés par hasard et heureusement sinon nous n’en serions pas là aujourd’hui …

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 20
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: Let's have fun together   Mar 14 Juil - 1:51

    Junno se demandait combien de temps s’était-il passé depuis sa dernière virée en boite de nuit ? Des semaines peut-être, si ce n’était pas carrément des mois…C’était particulièrement difficile à croire quand on le connaissait un tant soit peu, lui qui était un grand habitué des bars et discothèque. Il se rappelait que depuis ses seize ans, il n’y avait pas eu une semaine où il ne sortait pas faire la fête au moins deux ou trois soirs. Ce n’était plus quelque chose qui l’intéressait à présent et il était bien le premier à en être surpris. Pourtant son emploi du temps n’était pas plus chargé qu’avant et il risquait de l’être encore moins puisque le lycée était bientôt fini pour lui et qu’il ne comptait pas aller plus loin pour le moment. Ce n’était même pas comme s’il voyait Jae Hwan chaque soir – chose dont il rêverait d’ailleurs – mais il préférait rester sagement chez lui quand il n’allait pas chez son amour. Il se sentait parfaitement bien avec ce train de vie là et n’avait besoin de rien d’autre si ce n’était passé encore plus de temps en compagnie du styliste. En pareil moment, il repensait à la fois où il avait demandé à Jae Hwan s’il accepterait de le laisser emménager chez lui quand il serait enfin majeure. Il en avait réellement envie, il pourrait même se faire passer pour son petit frère devant les autres habitants de l’immeuble pour que le jeune homme n’ait pas de problèmes à cause de lui. Junno gonfla ses joues avant de reposer sa tête sur son oreiller. Même si Jae Hwan lui proposait un jour cela, il ne savait pas comme il l’expliquerait à ses parents et surtout sa mère.

    Junno soupira, ce n’était vraiment pas le moment pour réfléchir à cela. Il avait juste envie de voir Jae Hwan maintenant et surtout, il avait cette irrépressible envie d’aller à nouveau en boite de nuit et il ne se voyait pas s’y rendre avec quelqu’un d’autre que son petit-ami. Il lui envoya alors un message pour lui demander s’il serait intéressé par y aller avec lui, il corrigea d’ailleurs son message par un second tout de suite après qui lui confirmait qu’il n’hésiterait pas à venir le chercher de lui-même. Junno était de nature capricieuse et il devait avouer qu’il lui arrivait de l’être encore plus avec son petit-ami qui lui cédait souvent. Il fallait aussi dire que le lycéen était très doué pour bouder après et lui faire des reproches alors il valait mieux accepter dès le début de faire ce qu’il voulait. Il sourit en entendant son portable sonner et afficher le nom de son petit-ami.

    Un quart d’heure, il n’en fallu pas plus à Junno pour se préparer, ayant déjà pris une douche. Il avait enfilé une simple chemise et un jeans serré. Pour une fois, il n’avait personne à prévenir de sa sortie, la maison étant parfaitement vide. Le blond marcha tranquillement jusqu’au bout de la rue qui menait à sa maison, son petit-ami et lui habitaient dans le même quartier après tout. Il ne tarda pas à voir la voiture du styliste s’arrêter et il hâta le pas pour y monter rapidement avant que quelqu’un ne le voit. Il n’eut pas le temps de souffler que Jae Hwan vint l’embrasser pour son plus grand plaisir. « Et je vois que je te manquais aussi. » rétorqua-t-il en faisant en lui tirant la langue.

    Le baiser qu’ils venaient de partager lui paru trop rapide et il se rapprocha de Jae Hwan pour l’embrasser plus langoureusement, passant ses bras atour de sa taille pour une rapidement étreinte. « Hm, tu sens bon… » soupira-t-il au creux de son cou avant de retourner s’assoir convenablement sur le siège et mettre sa ceinture.

    Le trajet se passe tranquillement et Junno sourit en voyant que c’était dans sa boite de nuit préférée que son petit-amie l’ait amené. Il fut interpellé à l’entrée et montra simplement sa fausse carte d’identité, un sourire confiant sur les lèvres. Pour une fois, Jae Hwan ne lui fit aucune remarque à ce propos et il en fut bien heureux.

    « Ça fait des siècles que je n’ai plus fait la fête. » se plaintif-il, boudeur. « Et je te rassure, tu n’es pas encore trop vieux pour ce genre d’endroits. » ajouta-t-il plus taquin tout en lui lançant un clin d’œil. Ils prirent place au bar et Junno souriait déjà en observant les gens danser et les autres bourrés un peu partout. Cela lui avait vraiment manqué. « Avec plaisir, de la tequila pour moi ! » Il fit un tour sur son tabouret, tapotant le comptoir de bout du doigt. Il attendait avec impatience sa boisson. Il s’arrêta en entendant Jae Hwan et rougit face à son sourire malicieux.

    « Oh je me rappelle parfaitement de comment tu m’as repoussé. » Son éternelle moue sur le visage, Junno se disait que c’était un réel coup du destin qu’il ait revu Jae Hwan après son déménagement à Incheon. « Tu étais parfaitement hétéro à l’époque… » ajouta-t-il en souriant finalement, il eut alors une idée alors que le barman venait de déposer son verre devant lui, il en prit une longue gorgée. « Je me demande, quel genre de garçon te plairait ici ? » le questionna-t-il en lui montrant la piste de danse d’un regard. Il n’y avait pas de mal à être curieux après tout, même s’il risquait d’être jaloux après aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 29
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: Let's have fun together   Mar 14 Juil - 22:14

Junno & Jae Hwan
Lemon soju, tequila for me, mojito for you. Let’s go to Jeju, California, Rome. Let’s go to a white pearly beach with great waves. Finito. P.A.R.T.Y ! P.A.R.T.Y ! SNSD - Party.



Pour une fois, j’écoute les conseils de Junno et je décide que pour ce soir, une fois rentré je ne me remets pas au travail. Souvent, quand je rentre plus tôt de l’agence, c’est pour me remettre le nez dans les dossiers jusqu’à pas d’heure. Ce soir, j’ai l’occasion de passer la soirée avec mon petit ami et je ne compte pas le lui refuser. Pas que sa menace de venir me chercher lui-même, me fasse peur, mais j’ai envie de le voir. J’aimerais pouvoir le voir tous les jours, mais ce n’est pas possible, j’ai du travail. Cela me rappelle que Junno m’a déjà demandé s’il pouvait venir emménager ici quand il sera majeur. Je ne sais pas si c’est une très bonne idée pour le moment, bien que cela ne me déplairais pas … Comme dis, un quart d’heure plus tard, j’attends au coin de sa rue. Je n’attends pas très longtemps. Je laisse Junno entrer dans la voiture et je viens l’embrasser.

- Bien évidemment que tu m’as manqué, souriais-je.

Cette fois, c’est Junno qui initie le baiser, mais je me laisse faire.

- Tu ne reconnais même pas le parfum que tu m’as toi-même offert, le taquinais-je.

Pourtant, c’est bien vrai. C’est le parfum qu’il m’a offert pour la saint-valentin. Je crois que quand la bouteille sera vide, je m’en achèterais une autre, car d’une j’adore l’odeur et de deux j’aime penser à Junno chaque fois que j’en mets. Le trajet n’est pas très long et nous sommes vite arrivés. Je sais que Junno adore cet endroit, c’est en partie pour cela que je suis venu, mais je connais très bien et j’aime beaucoup cette boite aussi. Je ne fais pas de remarque sur la fausse carte d’identité de Junno, je n’ai pas envie d’en  me disputer avec lui à ce sujet et encore moins ce soir.

- J’espère bien que je ne suis pas trop vieux, oses dire le contraire et tu rentres à pieds ce soir, rétorquais-je en faisant semblant de faire la moue.

Bien sûr, je n’oserais pas mettre ma menace à exécution. Je m’en voudrais trop s’il lui arrivait quelque chose, alors que j’étais censé le ramener chez lui. Surtout que je ne sais pas à quel heure nous allons rentrer et que très certainement, Junno ne va pas rentrer chez lui, mais venir squatter chez moi, pas que cela me déplaise. Nous nous installons au bar et je propose d’offrir un verre à mon petit ami, chose qu’il ne manque pas d’accepter. Je commande deux tequilas et je me penche vers Junno. J’évoque la première fois que nous nous sommes rencontrés. Ou plutôt … La première fois que Junno est venu vers moi. Je le vois rougir et mon sourire s’élargit quelque peu.

- C’est vrai … Mais heureusement tu as été plus têtu que moi, sinon je serais passé à côté de quelque chose.

Je lui souris, il est adorable quand il fait la moue. Nos verres nous sont servis, juste au moment où Junno souligne que j’étais complètement hétéro à ce moment-là.

- Je me demande d’ailleurs comme tu as fait pour me faire changer autant … Pas que je m’en plaigne, mais … C’est tout de même un peu effrayant cette emprise que tu as sur moi, non ? Quoique … Tu ne dois pas t’en préoccuper beaucoup tant que je te cède presque tout ce que tu veux, non ?

C’est encore pour plaisanter, je ne le lui reproche pas réellement. Puis, Junno est capricieux et je lui cède beaucoup de chose, mais il n’est pas méchant pour autant, loin de là, c’est l’enfant capricieux le plus adorable que je connaisse. Bon ok, mon avis n’est pas très objectif, je l’avoue. Je bois quelques gorgées de mon verre et la question de Junno me dire un sourire en coin. Évidemment, je me fais un plaisir d’entrer dans son jeu.  Le connaissant il sera jaloux et j’adore le voir jaloux, c’est drôle, j’aime voir comme il tient à moi. Puis honnêtement, je ne serais pas mieux si les rôles étaient inversés. Quoique … Je ne serais pas forcément jaloux s’il me disait que quelqu’un lui plait, tant qu’il ne va pas vers cette personne. Si par contre ils commencent à être trop proches, je pourrais voir rouge. D’un regard, je parcours la piste de danse.

- Hum … Le brun là-bas, avec le jean slim et la chemise rouge … Il n’est pas mal … Tu crois que j’aurais mes chances ?

Je me tourne vers lui en souriant malicieusement. Je ne pense pas un mot de ce que je dis. Certes, ce gars n’est pas moche, mais cela ne me fait ni chaud, ni froid. Puis Junno m’a tendu la perche pour le taquiner sur ce coup-là. J’attends sa réaction, qui ne manque pas de m’amuser et une dois que nous avons tous les deux finis nos verres, que j’ai déjà payé tout à l’heure, je prends Junno par la main et je l’entraine vers la piste de danse.

- Ne fais pas cette tête-là, tu sais bien que je n’irais pas voir ailleurs, je suis déjà comblé.

Je souris et j’essaie de me retenir de l’embrasser. Finalement, je dépose un rapide baiser sur son front, à défaut de pouvoir l’embrasser sur les lèvres et je l’attire un peu plus près de moi.

- Je ne te retourne pas la question, puisque évidemment le seul homme que tu trouves attirant ici, c’est moi.

Je ris, fier de ma bêtise. Non, je n’ai pas pris la grosse tête. J’ai juste décidé de m’amuser et de décompresser ce soir.
   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 20
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: Let's have fun together   Mar 11 Aoû - 20:40

    Il semblait impossible pour Junno de remonter à la dernière fois où il était allé s’amuser en boite de nuit, il avait l’impression que cette époque était tellement loin derrière lui alors qu’il y’avait quelques mois seulement il faisait la fête, se bourrait et couchait à droite et à gauche sans penser aux moindres conséquences ni au lendemain. Quand il pensait, il avait arrêté bien avant que Jae Hwan et lui soient réellement considérés comme un couple, il avait commencé à perdre tout attrait pour ce genre de soirée. Il n’avait plus vu l’utilité à devoir aller séduire des inconnus dehors au risque d’avoir quelques mauvaises surprises quand il avait un amant remarquable qu’il devait simplement contacter pour savoir s’il était libre pour passer une partie de la nuit en sa compagnie. Il sourit doucement, même les fois où Jae Hwan ne l’était pas, il trouvait un moyen de lui forcer la main pour qu’il se libère quitte à passer à l’improviste dans son bureau. Et dire que la majorité des employés du CEO le prenait simplement pour son petit-frère. En tout cas, cela l’arrangeait grandement pour ne rien cacher. Junno finit par prendre place aux côtés de son petit-ami. Il sourit bêtement quand Jae Hwan lui assura qu’il lui avait manqué aussi.

    « Bien sûr que si ! » bouda-t-il face à la taquinerie de son petit-ami. « C’est justement pour ça que je te complimente. » ajouta-t-il finalement dans un sourire malicieux. Junno se sentait d’humeur encore plus possessive qu’à l’habitude en sentant un parfum qu’il avait lui-même acheté sur la peau de son homme.

    Junno regarda quasiment avec émerveillement la devanture de la boite de nuit, il avait souvent dit à son petit-ami que c’était sa préféré à Incheon et cela lui faisait plutôt plaisir qu’il s’en souvienne. Il avait bien fait attention à sortir sa fausse carte d’identité quand le videur l’interpella, Junno n’était pas plus majeure aujourd’hui qu’il ne l’était quand il avait rencontré le CEO pour la toute première fois dans ce petit bar chic d’Ulsan – il se demandait d’ailleurs s’il ne devrait pas proposer à Jae Hwan d’y aller à nouveau un jour, peut-être le jour où ils fêteront leur première année ensemble, il ne serait pas contre revoir sa ville natale et son ancienne maison que ses parents n’avaient pas revendus et qui était simplement fermée. En tout cas, il fut bien content que Jae Hwan ne fasse aucune remarque. Il fallait attendre une autre bonne année avant qu’il n’atteigne la majorité. Si avant, il avait hâte d’y arriver afin de ne plus avoir à user de subterfuges pour aller picoler, aujourd’hui c’était simplement pour éviter que son petit-ami ait le moindre problème à cause de lui. Il savait que leur relation n’était pas très correct, que ce soit au regard de la société ou celui de la loi, et des deux c’était certainement Jae Hwan qui risquait le plus gros.

    Mais Junno ne voulait surtout pas penser à cela maintenant. « Je retire, tu es encore jeune et fougueux, ça te va ? » le taquina-t-il, il savait malgré tout que Jae Hwan ne le laissera jamais rentrer à pieds et encore moins seul.

    Le rouge aux joues, Junno écouta son petit-ami lui rappeler leur première rencontre. Aujourd’hui il était gêné par l’audace dont il avait fait preuve ce soir là. Après tout, le lycéen n’était pas vraiment le genre à insister quand il s’agissait de se trouver un coup d’un soir, il n’avait qu’à passer au suivant quand il subissait un échec. Mais il s’était montré capricieux envers Jae Hwan et ça avait finalement payé puisqu’il était tout à lui maintenant. Quand on y pensait, le styliste avait beaucoup changé par rapport à cet hétérosexuel un peu froid qu’il avait connu au tout début. Mais Junno aussi avait changé, il avait l’impression de devenir meilleur en contact du plus vieux, parce qu’il fallait avouer qu’il avait tout du voyou au début, même s’il gardait encore ce trait là. Et puis non, il ne trouvait pas effrayant l’emprise qu’il avait sur le styliste.

    « J’avoue ! » s’exclama-t-il simplement en riant avant de boire d’une traite le petit shot de tequila que le barman venait de poser devant lui, en commandant rapidement un deuxième. « J’aime beaucoup quand tu cèdes à mes caprices. » Un petit sourire à la fois fier et victorieux souleva ses joues de bébés, il lui jeta malgré tout un regard tendre. Il savait que parfois il pouvait se montrer trop capricieux et il espérait que Jae Hwan ne finisse pas par en avoir marre non plus.

    Au moment où Jae Hwan évoqua un brun à la chemise rouge, Junno se tourna d’un coup pour repérer l’inconnu et le dévisageait sans gêne. Il ne pensait pas que son petit-ami entrerait dans jeu. Il ne pensait pas non plus être autant jaloux. Ses lèvres formèrent alors une moue presque hautaine. « Je ne vois pas ce que tu lui trouves, tes goûts sont vraiment très discutables ! » sa mauvaise foi était parfaitement clair, c’était vraiment le genre de mec que Junno n’aurait pas hésité à aborder avant. « Pas la peine d’essayer de savoir si tu auras tes chances avec lui, il ne t’approchera pas ! » Le ton possessif, il termina tranquillement son deuxième verre. Junno serra la main de son petit-ami dans la sienne et le suivit sur la piste de danse. « J’espère bien ! » Il sourit et accepta avec un plaisir non dissimulé le petit baiser sur son front. Même dans ce genre d’endroit où les gens se mélangeaient et où personne ne faisait attention aux gestes de l’autre, ils ne pouvaient s’embrasser librement. Junno ne pouvait clamer que cela lui importait peu ou ne l’attristait pas, mais il savait depuis le début dans quoi il s’engageait et avait accepté les conditions de Jae Hwan.

    Il pouvait néanmoins se tenir bien plus proche de Jae Hwan que dans d’autres lieux publics. Il rit à la remarque de son petit-ami, il n’avait pas tord après tout. « Tu es le premier dont je sois tombé amoureux, ce n’est pas pour rien. » approuva-t-il, son regard appréciateur détailla sans la moindre gêne le beau corps de son ainé. Pourtant sa contemplation fut interrompue par la venue d’une brune aux formes pulpeuses qui proposa à Jae Hwan de danser, la voix séductrice et nonchalante. Junno attrapa la main de son petit-ami avant qu’il ne puisse dire quoi que ce soit et fusilla l’inconnue tout en se plaçant légèrement devant lui. « Il ne veut pas danser ! » Semblant comprendre leur situation, la jeune femme déposa un regard presque dégouté dont le lycéen ne se rendit même pas compte. « J’y crois pas, elle n’a pas froid aux yeux celle-là ! » s’outra-t-il en fixant méchamment la silhouette qui s’éloignait d’eux

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 29
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: Let's have fun together   Jeu 13 Aoû - 22:05

Junno & Jae Hwan
Lemon soju, tequila for me, mojito for you. Let’s go to Jeju, California, Rome. Let’s go to a white pearly beach with great waves. Finito. P.A.R.T.Y ! P.A.R.T.Y ! SNSD - Party.



Je passe chercher Junno, en prenant soin de ne pas aller jusqu’à chez lui et je conduis jusqu’à son nightclub préféré. Il me l’a souvent dit et je m’en suis souvenu. Je souris en l’entendant répondre à ma taquinerie. Je me doutais bien qu’il reconnaitrait ce parfum. Depuis qu’il me l’a offert, je ne mets que lui. Sentir cette odeur me donne le sourire et me fait du bien, maintenant que je l’associe à mon petit ami. Ce n’est pas la première fois que je sors avec Junno dans un tel endroit et ce n’est pas non plus la première fois qu’il sort sa fausse carte d’identité devant moi. Je lui ai déjà fait part de ma réticence à le voir faire cela, mais maintenant je ne dis plus rien. Je ne tiens pas à me disputer encore avec lui. Avec nos deux forts caractères, nos engueulades peuvent être très vives et ce soir c’est la dernière chose que je veux. Nous sommes censés passer une bonne soirée à deux.

- Je préfère ça, plaisantai-je.

Jamais je n’aurais laissé Junno rentrer à pieds et encore moins seul. S’il lui arrivait quoique ce soit, je m’en voudrais bien trop. Je suis le plus vieux et donc je suis censé être le plus responsable, je dois veiller sur lui. Alors que nous nous installons au bar du nightclub, j’évoque la première fois où Junno est venu m’aborder. Certes, au départ cela s’est soldé par un échec, mais je ne regrette pas d’avoir un peu trop bu le second soir, ni d’avoir cédé. Un sourire en coin se dessine sur mes lèvres, puis je bois ma téquila.

- Je me doute bien que cela ne doit pas te déplaire, tu sais en profiter.

Comme Junno vient de le faire, je commande un second shot, qui ne tarde pas à arriver. Je croise son regard et mon sourire s’agrandit.

- Dire qu’il y a encore quelques temps si quelqu’un m’avait dit que j’allais être en couple et autant amoureux, je ne l’aurais sûrement pas cru … Pourtant à mon âge il était peut-être temps.

Je rie légèrement. Certes, je ne pourrais pas fonder de famille, ni quoique ce soit de ce genre si je reste avec Junno, mais pour le moment cela ne me dérange absolument pas. Je ne l’avouerais jamais à mon petit ami, car j’aurais trop peur de l’inquiéter, mais il m’arrive de me demander si c’est une si bonne idée d’être ensemble … Je l’aime sincèrement et je n’ai absolument pas envie de le quitter. Cependant, il m’arrive de me dire que peut-être que dans quelques années, je regretterais de ne pas pouvoir être père … Toutefois, il me suffit de le regarder dans les yeux pour réussir à effacer ces incertitudes. Je ne veux pas penser à tout cela.

Je me change les idées en suivant le petit jeu de Junno. Je cherche un homme qui pourrait m’attirer et je le décrie à mon petit ami. Comme je m’y attendais il se retourne aussitôt pour fixer l’homme en question. Il est jaloux et même si je sais que mon réaction serait identique si j’étais à sa place, cela m’amuse de le voir comme ça. Je souris.

- Ne t’inquiètes pas, je n’avais pas l’intention de l’approcher.

Je bois mon deuxième verre, sans le quitter des yeux et je serre sa main à mon tour. Au moins, nous ne pouvons pas nous reprocher mutuellement notre possessivité, car il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. Ma main toujours dans la sienne, je l’attire vers la piste de danse. J’embrasse son front à défaut de pouvoir faire autre chose. La piste de danse est bondée et nous sommes contraints d’être très proche l’un de l’autre, ce qui ne me déplait pas. Ma remarque a le mérite de le faire rire.

- Je suis très flatté d’être le premier et j’espère bien que je serais le dernier, murmurai-je à son oreille.

Une voix brise l’atmosphère qui régnait entre nous. Une jeune femme brune et aux formes plutôt généreuses. Elle n’est pas moche et je pense que si j’étais célibataire, elle aurait certainement attiré mon attention. Toutefois, ce n’est pas quelque chose à dire à Junno. Je n’ai pas le temps de réagir, mon petit ami se place devant moi et répond à ma place. De toute façon, je n’avais pas l’intention d’accepter sa proposition. Junno se tourne à nouveau vers moi, tandis que la jeune fille s’éloigne. Je tourne mon regard vers lui et je souris malicieusement.

- C’est moi où tu es jaloux …

Je suis obligé de parler à son oreille pour être sûr qu’il m’entende à travers la musique. Sans préciser que j’aurais eu la même réaction, j’ajoute.

- Tu es très mignon quand tu es possessif en tout cas.

Je me recule toujours souriant puis une autre idée me traverse l’esprit. Je me penche à nouveau vers lui pour le taquiner.

- Si je m’écoutais, je t’embrasserais tout de suite …

Il sait comme moi qu’ici ce n’est pas possible, nous devrons remettre ça à plus tard dans la soirée. Néanmoins, deux personnes qui dansent ensemble dans cette foule, cela passe inaperçu. Je passe mes bras autour de sa taille, pour rapprocher son corps du miens et je cale mes mouvements sur la musique.

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 20
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: Let's have fun together   Dim 20 Sep - 19:19

    Junno n’avait pas la possibilité de rencontre son petit-ami aussi souvent qu’il le voulait, bien qu’il sache parfaitement que Jae Hwan faisait de son mieux pour lui accorder la grande majorité de son temps libre. Mais son continuel désir d’être en compagnie du brun semblait ne jamais pouvoir être assouvi. Il préférait souvent squatter chez Jae Hwan sans pouvoir discuter avec lui ou le dérangeait car il travaillait à la maison, au lieu de rester chez lui à ne rien faire, il avait seulement besoin d’observer le styliste pour se sentir bien. Ce soir, par contre, il aura le loisir de l’embêter et le coller autant qu’il le voudrait puisqu’il n’était aucunement question de travail. Un verre d’alcool, sa boite de nuit préférée et l’homme qu’il aimait assis près de lui, Junno ne voyait vraiment pas quoi de demander de plus pour être heureux, si ce n’était que ce moment dure pour toujours. Il s taquinaient mutuellement, buvaient et riaient, le lycéen ne pouvait qu’apprécier ce genre d’ambiance légères. Jae Hwan et lui étaient passés par des phases bien plus sombres qu’il voulait tout simplement reléguer dans un coin oublié de son cerveau.

    Il afficha un sourire suffisant pour répondre à celui de son petit-ami. Bien sûr qu’il aimait que Jae Hwan cède à chacun de ses caprices, pour lui c’était une preuve, comme une autre, d’amour, n’est-ce pas ? Cela lui faisait d’ailleurs toujours autant plaisir que Jae Hwan lui confie à quel point il l’aimait. Il fallait dire que cela n’avait pas été facile et Junno en avait bavé, mais si tout était à refaire, il n’hésiterait pas la moindre seconde. Il restait seulement désolé de ne pas pouvoir offrir à Jae Hwan la famille et la stabilité dont il lui avait tout semblé rêvé. Il essayait de compenser au jeune homme cette perte, mais la réalité n’en sera jamais différente. Il préféra ne pas aborder ce sujet ni y penser plus que cela, il aurait seulement le don de plomber l’ambiance.

    Peut-être aurait-il du parler d’autre chose que de l’intérêt que pourrait porter son petit-ami à une quelconque personne dans la salle ? Junno ne pouvait s’empêcher de se sentir énormément jaloux. « J’espère bien ! » grogna-t-il simplement en continuant à fixer l’homme jusqu’à ce que ce dernier détourne le regard.

    Il continua à sourire en observant Jae Hwan, profitant tout autant de la musique, c’était vraiment quelque chose qu’il aimait. « Tu es bien parti pour être le dernier ! » rétorqua-t-il simplement en riant. Personne n’avait jamais eu cet effet sur lui, c’était d’autant plus fort que Jae Hwan était la toute première personne dont il était tombé amoureux. Une inconnue vint malheureusement s’incruster dans sa bulle de bonheur mais le lycéen eut tôt fait de la renvoyer d’où elle venait. « Je ne suis pas jaloux ! » contredit-il, une moue boudeuse à l’appui. « Arrête de sourire ainsi ! » se plaignit-il en détournant les yeux, continuant à fixer la silhouette de la jeune femme qui s’éloignait peu à peu. Il ferma les yeux le temps de quelques secondes avant de les rouvrir. Lui aussi avait envie de l’embrasser, à un point inimaginable, et démontrer qu’il lui appartenait à lui seul. C’était impossible… « Si seulement tu t’écoutais, oui… » Il le taquinait tout simple et aurait tout le loisir de l’embrasser plus tard.

    Il rapprocha avec plaisir de Jae Hwan et posa son front au creux de son cou, se laissant aller au rythme de la musique et du corps de son petit-ami. Automatique, ses mains étaient venues se poser le bas du dos du jeune homme, avant de descendre un peu plus, petit à petit. « Dis…ça te dirait d’aller chez moi, après ? » demanda-t-il alors, doucement mais assez fort pour que le principal concerné puisse l’entendre. « Mes parents sont en voyage pour la semaine et la maison est vide. J’ai vraiment envie que tu vois l’endroit où je vis et je ne sais pas quand une occasion pareille se représentera. » Cela faisait plusieurs mois qu’ils étaient ensemble et encore plus depuis qu’ils étaient amants et pourtant Jae Hwan n’avait jamais rien vu de plus que la rue qui menait à son voisinage, pourtant ils ne vivaient pas si loin l’un de l’autre. Cela restait un peu risqué car le gardien était toujours là mais il préférait ne pas soulever ce point là et il arrivait le plus souvent à détourner sa vigilance et ne pas se faire attraper quand il rentrait trop tard le soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 29
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: Let's have fun together   Dim 27 Sep - 15:16

Junno & Jae Hwan
Lemon soju, tequila for me, mojito for you. Let’s go to Jeju, California, Rome. Let’s go to a white pearly beach with great waves. Finito. P.A.R.T.Y ! P.A.R.T.Y ! SNSD - Party.



Dire que j’ai faillis m’éloigner de Junno quand j’ai appris qu’il était mineur. Cela me dérange toujours dans un certain sens, mais maintenant que je suis amoureux, je prends le risque. Être avec Junno en vaut largement la peine et puis comme il le dit si bien, il ne sera pas mineur toute sa vie. Il faut juste que nous soyons discrets jusqu’à ce qu’il atteigne la majorité. Là, même si ses parents n’approuvent pas notre relation, ils ne pourront pas faire grand-chose. Cependant, j’espère que cela ne sera pas le cas, je ne veux pas qu’il se dispute avec ses parents à cause de moi et de notre histoire. Je ne veux pas le perdre non, s’il décidait de rompre pour obéir à ses parents. Je préfère ne pas penser à cela. Ce soir, nous sommes là pour profiter d’être tous les deux, pas pour se prendre la tête. J’apprécie pouvoir rire avec lui et le taquiner. Je décompresse aussi de mes journées de travail surchargées et cela me fait le plus grand bien. Je suis content que Junno ait eu l’idée de venir ici. Certes, nous ne sommes pas totalement libre de nos mouvements, car je n’ai pas très envie d’étaler notre histoire en public, mais je me montre tout de même plus tactile et plus proche de mon petit ami.

Dans le fond la personnalité capricieuse de Junno ne me dérange pas. Je trouve cela amusant et mignon,puis, je suis le premier à céder. J'ai du mal à lui dire non, je dois l'avouer. Ma seule excuse c'est que je l'aime. Je n'ai plus de mal à le lui dire. Au départ, j'étais réticent, je ne voulais pas dire ces quelques mots à la légère, mais maintenant que j'ai franchis le pas, je voudrais le lui répéter à longueur de temps. Il le sait, mais je suis sûr que cela ne le dérange pas du tout de me l'entendre dire. Il suffit de voir son sourire béat chaque fois que je lui dis que je l'aime ou que je le sous-entends. Junno me demande de choisir un homme qui me plairait ici. Bien sûr j'entre dans son jeu, ce qui ne semble pas lui plaire, mais je le rassure tout de suite. D'après lui je suis bien parti pour être le dernier à conquérir son cœur, ce qui me fait sourire. Une femme vient essayer de me faire du charme, mais bien entendu je ne suis pas du tout intéressé par elle. Ce qui attire mon attention c'est la réaction de Junno.

- Bien sûr … Dis-je pas très convaincu. Tu es autant jaloux, que je suis amoureux de toi, le taquinais-je.

Mon sourire ne me quitte pas et la remarque de Junno me fait rire.

- Pourquoi ? Tu n'aimes pas mon sourire ? Demandais-je faussement vexé.

Si je m'écoutais je l'embrasserais tout de suite, mais je ne peux pas. Junno a l'air du même avis que moi. Cependant, je sais qu'il comprend qu'en public je ne préfère pas. Ce n'est pas contre lui. Je n'ai absolument pas honte de lui, mais vis-à-vis du fait qu'il est mineur et au vu de mon travail, je préfère que notre histoire reste secrète. Je ne veux pas que les journalistes viennent l'importuner. Je suis d'être embêté autant qu'une idole à ce niveau-là, mais je suis certain que si une rumeur d'histoire de cœur venait aux oreilles de certains magazines, ils n'hésiteraient pas à venir faire les vautours.

J'enlace Junno et le rapproche un peu plus de moi, appréciant notre proximité. Sa proposition me surprend un peu. Je n'ai jamais été chez Junno, chaque fois que je viens le chercher, je l'attends au bout de sa rue. Je ne sais pas si c'est une bonne idée … Je suis peut-être un peu parano, mais si un voisin s'occupait de ce qui ne le regarde pas, cela pourrait remonter jusqu'aux oreilles des parents de Junno, mais bon après tout ils n'ont aucune preuve de ce que nous faisons à l'intérieur … Junno peut très bien juste ramener un ami chez lui.

- Pourquoi pas … On sera plus tranquille qu'ici et je n'aurais pas besoin de me retenir de t'embrasser. Ou plus si l'envie nous prend … Dis-je pour l'embêter.

Je souris.

- J'ai aussi envie de voir où tu vis, je suis curieux. Tu connais mon appartement par cœur, mais je ne suis jamais venu chez toi.

Ce n'est pas un reproche, juste une constatation. C'était moins risqué qu'il vienne chez moi, puisque je vis seul. Junno vit encore chez ses parents, normal puisqu'il est mineur, alors il était hors de question que j'aille chez lui quand il était. Il a raison, c'est une bonne occasion.

- Puis si ça te fait plaisir, je suis mal placé pour te dire non, tu sais très bien que je veux toujours te faire plaisir.

Ne tenant plus, je m'écarte un peu de lui et je pose une main sur sa joue. Mon regard s'ancre dans le sien et je dépose rapidement mes lèvres sur les siennes. Le contact est bref, je ne veux pas donner le loisir à n'importe qui de nous voir, mais j'en avais vraiment envie. Cela ne deviendra pas une habitude, je ne veux pas prendre trop de risques, mais pour ce soir j'ai craqué.

- Désolé, je n'ai pas réussi à résister, Dis-je en souriant.

Je le serre à nouveau contre moi.

- Je suis content que tu m'aies proposé de venir ici ce soir. Rien de tel qu'une soirée avec toi, pour décompresser et me changer les idées.

Avant pour changer d'air je sortais souvent aussi. Je buvais avec des amis ou je ramenais quelques conquêtes à mon appartement. C'était agréable, mais je préfère largement pouvoir passer du temps avec mon petit ami et je n'aurais jamais pensé dire cela un jour, ou du moins pas si tôt et encore moins avec un homme.
   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let's have fun together   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's have fun together

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Incheon :: Incheon & ses îles :: Les rues :: Les bars, les night clubs et les karaokés :: Shelter-