AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 here we go again ♔ ft. baek noah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cheong Woo Seok
Nombre de messages : 1158
Date d'inscription : 22/07/2014
Pseudo : walrus


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

Cheong Woo Seok
admin grumpy
MessageSujet: here we go again ♔ ft. baek noah   here we go again ♔ ft. baek noah EmptyJeu 23 Juil - 19:29

here we go again.
Encore une fois, Woo Seok traînait dans les résidences de l’Université Nationale d’Incheon. Pour quelqu’un qui n’y résidait pas – et qui n’étudiait même pas –, il y passait énormément de temps : en effet, lorsqu’il ne squattait pas chez Rosalee, il glandait chez d’autres amis à lui. C’était d’ailleurs ces autres amis qui avaient été les heureux bénéficiaires de sa présence aujourd’hui, et ils avaient passé la journée à regarder la télé et à boire de la bière, deux occupations que le jeune Cheong jugeait très nobles. La faute à ces divertissements particuliers, il était sorti de la chambre 806B le sang un peu chaud et la tête légère. Après avoir salué ses potes, le grand blond longea donc le couloir du huitième étage, passa devant l’ascenseur, puis y revint. L’ascenseur. Ce maudit ascenseur, qu’il n’avait pas utilisé depuis bientôt un an. La raison était simple : la dernière fois, il y était resté coincé. Enfin, jusque-là, rien de dramatique, sauf qu’il l’avait été en compagnie d’un garçon si timide qu’ils avaient à peine échangé quelques mots. Depuis, le serveur du Buam Galbi n’utilisait que les escaliers, de peur que l’histoire ne se répète. On apprenait de ses erreurs, après tout. Il avait fait une erreur, il avait appris.

Sauf que voilà, les événements dataient un peu, et il n’avait vraiment pas envie de descendre une volée de marches dans l’état un peu léthargique dans lequel il se trouvait. Hm. Il leva une main droite hésitante vers le bouton où figurait une flèche pointée vers le bas, puis se ravisa. Non, c’était une mauvaise idée. Il passait par les escaliers depuis de nombreux mois et tout allait bien, il n’avait vraiment aucune raison de changer en cette particulière journée de juillet. D’un autre côté, son aversion pour l’ascenseur lui semblait tout-à-coup carrément ridicule. Nouvelle tentative, cette fois efficace. Il appuya sur la flèche, et le vacarme de l’engin se fit entendre, jusqu’à ce que les deux portes devant lesquelles il se tenait ne s’ouvrent brusquement. Le voilà qui faisait face à la cabine déserte... Le voilà qui restait immobile, tétanisé. Les portes se refermèrent, lasses de le voir si indécis. Un froncement de sourcil contrarié, et il appuya de nouveau sur le bouton, avant d’entrer dans l’ascenseur d’un pas déterminé.

Satisfait, l’orifice se referma finalement, le laissant seul dans la cabine qui s’ébranla finalement, faisant entendre à son occupant un grincement fort peu rassurant. Au moins, il descendait, et dans quelques étages, il se retrouverait dehors, en liberté. Peut-être pourrait-il rendre visite à Rosalee : il lui suffirait de passer dans le second bâtiment des résidences. Sans lui laisser le temps d’élaborer plus longtemps sur ses plans pour la suite de la journée, l’élévateur s’arrêta à l’étage du dessous, histoire de laisser entrer quelqu’un. Ah. Woo Seok détestait vraiment partager le minuscule espace qu’offrait habituellement l’habitacle d’un ascenseur. Ainsi, il baissa la tête et s’éloigna vers le fond, sans même jeter un coup d’œil à celui ou celle qui venait de le rejoindre. Encore une fois, l’ascenseur se remit en route, et le grincement lui sembla plus présent qu’avant l’arrêt. Il remarqua également un subtil ralentissement dans leur descente… Enfin, subtil n’était plus le mot, maintenant. Avant même qu’il ne réalise ce qu’il se passait, la machine s’arrêtait dans un grésillement peu chaleureux.

« Non, non, non, c’est pas vrai… » s’exclama-t-il, tout en se ruant vers le panneau de boutons pour appuyer comme un désespéré sur celui commandant l’ouverture, sans succès. Si ce n’était pas de la poisse, il ne savait pas ce que c’était. Le voilà, une fois de plus, prisonnier de cet ascenseur maléfique, qui prenait, chaque fois, un malin plaisir à le garder au sein de ses entrailles. Peut-être aurait-il, au moins, la chance d’être en bonne compagnie. Désespéré, il se retourna vers le jeune homme derrière lui. Une expression presque horrifié dépeint son visage lorsqu’il reconnut les traits de Noah, et grogna: « Eh merde, comme si être enfermé ici ne suffisait pas… ». Sa journée venait de remporter la palme des pires journées du monde.

_________________

Ce que je veux dire, c'est qu'il avait des yeux où il faisait si bon vivre que je n'ai jamais su où aller depuis. Romain Gary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



Invité
MessageSujet: Re: here we go again ♔ ft. baek noah   here we go again ♔ ft. baek noah EmptyVen 24 Juil - 20:40

here we go again.
Je pense que l'on peut très facilement qualifier ma journée comme ayant été une bonne journée.

La veille, avec mon groupe de théâtre de l'université, nous avons présenté notre pièce de fin d'année au ''grand public'' (nos profs et d'autres élèves de différentes sections quoi). Et sans me vanter, ce fut un franc succès. Nous avons donc fêté ça le soir dans le bar du coin jusqu'à je-ne-sais-trop quelle heure. Ce qui explique pourquoi ce matin, j'ai eu du mal à me lever. Enfin, je ne suis pas sûr que l'on puisse encore considérer treize heures trente comme étant le matin. Enfin bref. Autour de quatorze heures, je suis sorti en ville pour manger quelque chose de sympa. C'est là que j'ai croisé Kevin et après quelques négociations, j'ai réussi à le convaincre de me payer ma nourriture. Du coup, en plus d'être au jambon et à l'emmental, mon sandwich eut le délicieux goût du gratuit. Après quoi, pour le dessert, je suis allé dans la pâtisserie où travaille ma petite fée du sucre, Eun Mi. Et ô miracle, elle avait des tonnes de nouvelles petites douceurs à me faire tester. J'adore avoir un rôle de goûteur. Par contre, puisque je mange à peu près tout et (surtout) n'importe quoi, je ne sais pas si mon avis est vraiment objectif.

Une fois que mon pantalon réussit à tenir sans ma ceinture, je suis rentré dans ma chambre. Je pensais lézarder devant la télévision puis finalement, je me suis endormi comme une souche, affalé sur le ventre. Certaines personnes seraient repues pour au moins trois jours avec la quantité de sucre, de crème ou de pâte feuilletée que j'ai ingurgité. Mais heureusement, je ne suis pas ''certaines personnes''.

Je ne sais pas trop quelle heure il est quand je me jette dans le couloir avec mon casque sur les oreilles. Je me déplace en saut de chat jusqu'à l'ascenseur et appuie sur le bouton d'appel après une pirouette on-ne-peut-mieux maîtrisée. Quand les portes s'ouvrent devant moi, je manque de m'étouffer avec ma salive. Cheong Woo Seok. Qu'est-ce qu'il fait là encore lui ? Je parie qu'il est venu skouater la chambre de Rosalee. Je grimace avant de secouer la tête, chassant la pointe de jalousie qui commençait à apparaître. Monsieur ne m'a pas vu, alors je vais faire comme si je ne l'avais pas vu non plus. J'entre rapidement dans l'ascenseur même si je n'aime pas beaucoup les endroits confinés. Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de bactéries qui prolifèrent dans l'air de ces boîtes de conserves. J'espère ne jamais rester coincer dans une boîte à microbes.

Généralement, quand vous pensez à ce genre de chose, c'est précisément à ce moment-là, que ça arrive. Je ne me suis pas vraiment rendu compte que la machine ralentissait par contre, j'ai bien senti la petite secousse qui marque son arrêt. Je reste planter sur place, les yeux écarquillés pendant que Woo Seok se rue vers les boutons de l'ascenseur. Je le fixe un moment sans rien dire en priant inutilement pour qu'il ne me voit pas. Il n'y a pas beaucoup de gens que je n'aime pas. Mais alors lui ! Je peux vous dire avec aplomb que je ne peux vraiment pas le voir !

Il se tourne finalement (ou malheureusement) vers moi.

« Eh merde, comme si être enfermé ici ne suffisait pas... »

Je ne peux pas m'empêcher de grimacer. Puis finalement, je prends une grande inspiration et souris comme un idiot. C'est à peu près la solution à n'importe quelle situation.

« Hey guys ! »

Je sors mon téléphone tandis que mon Noah intérieur crie dans tous les sens en agitant les bras. Hé hé. Je n'ai pas de réseau. Il ne manque plus qu'un zombie ou un vampire et nous avons le parfait scénario pour un film d'horreur de seconde zone. Quoi que Woo Seok n'est pas assez plantureux pour jouer la grande blonde à fort poitrine. Tant pis. De toute façon, je n'ai rien pour filmer.

« Qu'est-ce que tu fais dans le coin ? »

Demandai-je en me faufilant vers le bouton d'urgence. Ce n'est sans doute pas le moment de faire un brin de causette mais je suis trop curieux de savoir s'il était avec Rosalee ou pas. Ça fait un moment que je ne l'ai pas vu. En même temps, je crois que je suis arrivé à court d'excuses bidons.


Piou Piou:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

here we go again ♔ ft. baek noah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Gordon, Noah] Le médecin d'Ispahan
» Kurt et Noah
» HOMMAGE A NOAH
» Noah GORDON - la médecin d'Ispahan
» Tutoriel Noah's doll: à l'aide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Incheon :: Incheon & ses îles :: L'université nationale d'Incheon :: Les résidences universitaires :: Bâtiment B-