AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | .
 

 Thanks for the advice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



Invité
MessageSujet: Thanks for the advice   Dim 2 Aoû - 16:20

Miia & Han Seol
Thanks for the advice ! ♦



J’aime plaire … Ce qui me vaut parfois certaines rumeurs ou jugements trop rapide. Cependant, à part m’amuser à faire du charme et à tenter les hommes sur lesquels je jette mon dévolue, il ne se passe rien de plus. Chaque fois que les choses vont un peu trop loin à mon goût ou si l’autre se montre trop insistant, je trouve un prétexte pour m’éclipser. Je n’ai jamais franchi le pas avec un homme et avec une femme non plus d’ailleurs, car je n’ai jamais été attiré par elles. Un soir, alors que j’essayais de plaire à un homme, comme presque chaque fois quand je sors, je me suis fait envoyer sur les roses en bonne et due forme. Miia était tout près et la scène l’a bien faite rire. Fidèle à mon caractère, sa réaction m’a froissé dans un premier temps et je l’ai mal pris. Cependant, elle m’a dit qu’elle pouvait m’aider à mettre n’importe quel homme dans ma poche. Bien sûr, cela m’a intrigué et nous avons commencé à discuter. Elle a l’air de s’y connaître dans le domaine de la drague et j’ai écouté ses conseils. Depuis, il nous arrive de sortir ensemble, juste pour s’amuser. Miia n’a pas une très bonne influence sur moi, mais c’est le dernier de mes soucis. Je l’apprécie. Même si parfois sa manie de me dire que je pourrais aller bien plus loin qu’un simple jeu de drague, m’agace un peu par moment … Je ne me sens pas vraiment près pour cela. Bien que l’on pourrait jurer le contraire, en voyant comment je me comporte avec les hommes quand je suis en soirée.

Hier soir, je suis sorti avec des amis. Une virée en boite imprévue, c’est toujours plus drôle d’être impulsif. Je me suis alors dis que ce serait une bonne occasion de mettre en œuvre les conseils de Miia. D’ailleurs, je lui avais envoyé un message pour le lui dire. Elle m’a répondu, un peu plus tard dans la soirée que je devrais lui raconter comment cela s’est passé. Je suppose qu’elle veut pouvoir rire si jamais je me suis encore loupé … Toutefois, je ne lui ferais pas ce plaisir ! J’ai une fierté à entretenir ! Ce soir-là, je suis resté une bonne partie de la soirée avec mes amis, puis je leur ai faussé compagnie. Ils ont l’habitude maintenant et ne se soucie plus vraiment de mon sort. Eux aussi ne se gêne pas pour draguer. Certains, sont aussi trop ivres pour s’en soucier sans doute. Pour une fois, je n’ai pas bu plus que de raison. Pourtant cela m’arrive souvent quand je sors. Je tiens à mettre toutes les chances de mon côté. J’ai jeté mon dévolue sur un beau brun, musclé et au sourire de tombeur. Il est entré dans mon jeu et cela m’a beaucoup amusé. J’ai suivis ce que m’avait dit Miia et je ne peux que la remercier pour ses bons conseils. L’homme, qui disait s’appeler Dong Woon, a cherché à m’embrasser plusieurs fois. Au départ, j’ai essayé d’éviter ce contact, mais au final j’ai cédé. Après tout si cela ne va pas plus loin … Bien entendu, ce serait trop facile, s’il se contentait de cela. Dong Woon ne m’a pas caché avoir envie de me ramener chez lui ce soir, mais comme toujours, après quelques mots doux à son oreille, j’ai fuis, retournant auprès de mes amis.

_ _ _ _ _ _


C’était vendredi soir. Aujourd’hui nous sommes samedi, une journée sans cours et bien que j’ai eu du mal à me lever ce matin, je n’ai pas eu le choix puisque je travaille. La pause du midi arrive plutôt rapidement. Tout en mangeant, la tête plongée dans un livre de Shakespeare, rédigeant un commentaire sur l’œuvre que je devrais rendre à mon professeur de littérature anglaise, je repense au message que Miia m’a envoyé hier soir. Je prends mon téléphone, qui est presque toujours à portée de main et je lui demande quand est-ce qu’elle veut que nous nous voyions. Je retourne à ma lecture et à ma rédaction, comme à mon habitude, je suis complètement dans les nuages. Je suis tiré de mes pensées, par la sonnerie de mon téléphone. Miia vient de me répondre. Elle me propose de venir chez elle cette après-midi. Cependant, je ne pourrais pas avant dix-huit heures. Heure à laquelle je termine mon travail à librairie. Nous convenons alors dix-neuf heures. Comme ça j’aurais le temps de rentrer chez moi.

Travailler à librairie n’est jamais un fardeau, c’est mon univers et je m’y sens bien. En général, je n’ai jamais le problème de voir péniblement défiler une longue journée, sauf quand je suis vraiment fatiguée. Je ne traine pas pour rentrer chez moi, si je veux pouvoir prendre le temps de me doucher et de me changer. Lorsque j’arrive, mes Aras me font comprendre qu’ils veulent de l’attention. Je vérifie que toutes les fenêtres sont bien fermées, puis je fais sortir Orion et Phoenix de leur cage. Phoenix n’est pas très aventurier et se contente de rester sur mon épaule. Orion lui est un peu plus fougueux. Voler dans l'appartement semble être un jeu qu'il adore, mais aucun des deux n’a la fâcheuse manie de mordre et heureusement. En regardant l’heure, je remarque que je me suis quand même mis en retard. J’attire les deux oiseaux avec un peu de nourriture pour qu’il retourne dans leur cage. Puis je file sous la douche et me changer. Sans plus attendre, j’attrape mes affaires et je quitte l’appartement. Je ne suis jamais allé chez Miia alors je risque de chercher un peu, mais je ne veux pas être en retard.

Une vingtaine de minutes plus tard, j’arrive enfin à sa porte. J’ai dû y aller à pied, comme je n’ai pas mon permis pour le moment et que je n’avais pas envie de prendre les transports. Je toque à la porte attendant qu’elle vienne m’ouvrir. J’adresse un sourire à Miia lorsqu’elle vient m’ouvrir.

- Salut !

Puis j’entre à sa suite. La décoration de son appartement est plutôt sobre, bien que chic, mais même avec le peu de chose que je connais sur Miia, cela ne m’étonne pas vraiment. Elle m’invite à retirer ma veste à m’assoir sur le canapé, avant de me proposer de boire quelque chose. Je lui réponds simplement que ça m’est égal, je prendrais comme elle.


   
Codes par Wild Hunger.


Dernière édition par Im Han Seol le Sam 15 Aoû - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Park Miia
Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 16/07/2015
Pseudo : Obaa-chan/shia



avatar

MessageSujet: Re: Thanks for the advice   Mer 5 Aoû - 9:46

“People said I only emphasize my body? My body is a part of me. It is my pride” – Hyosung

Je suis une oeuvre d'art. Une taille fine, un corps canon, Des lèvres sexys, ils succombent tous à ça.
Miia n’est pas n’importe qui, elle en est intimement persuadée. Aussi, donner des leçons aux gens serait bien l’une de ses spécialités favorites. La demoiselle ne s’est donc pas privée pour rire l’autre soir quand un jeune homme aux cheveux longs s’est fait envoyer sur les roses en essayant de plaire à un autre. Pour Miia, la drague est un jeu d’enfant, non seulement parce qu’elle manie l’épée du charme comme personne, mais aussi parce que sa beauté fait tourner la tête d’un bon nombre d’hommes. Elle s’est donc sentie, encore une fois, tout puissante à la vue de ce jeune homme qui galérait mais celui-ci ne s’est pas laissé faire et cela a étrangement plu à notre belle rousse qui a fini par le trouver intéressant, ce qui ne lui arrive pour ainsi dire jamais. Ce n’est pas par altruisme qu’elle a décidé de lui venir en aide, mais bien parce qu’elle se sentait en position de force et car elle trouvait cela amusant, ni plus ni moins. C’est donc non pas par plaisir d’aider son prochain, mais plutôt par envie de se moquer légèrement tout en savourant des détails croustillants comme elle se délecterait de chips, qu’elle s’est improvisée confidente de ce jeune homme en question, Han Seol, qui apparemment était sorti en boîte et avait suivi ses conseils. Certes, chaque flirt ne finit pas forcément par l’étape sexuelle pour Miia mais elle n’y met tout simplement pas la même importance que Han Seol, voilà tout. Elle peut coucher par pure envie ou avidité sans avoir de compte à rendre aux autres ou à sa propre conscience. Ayant envie d’entendre les progrès de son élève, qu’elle espérait élevés, ou en tous cas amusants, elle a décidé de le convier à une petite soirée debriefing qui aura lieu pas plus tard que ce soir.

Le corps laiteux de Miia est immergé dans sa baignoire où flotte une partie de ses cheveux blond vénitien formant des algues rousses à la surface de l’eau mousseuse. La jeune femme, la peau raffermie par des pétales de rose, écoute de la musique et se prélasse en laissant ses muscles dans l’état d’abandon le plus total. Le lâché prise, elle connaît. Nous avons tous un proche qui nous a déjà dit «Aie plus confiance en toi, tu as des qualités, tu ne devrais pas manquer autant de confiance. » mais Miia n’est pas le genre de personne à qui l’on dirait ce genre de propos, ses sœurs l’appellent tendrement leur «  petite garce » et ce n’est pas pour rien, Miia créer bien plus de tracas qu’elle n’en cause. Se détendre, bien qu’elle ne connaisse pas réellement le stress, n’est pas une chose difficile pour elle. La demoiselle est cependant méticuleuse, surveillant, sans angoisse, mais avec précision, les chiffres de son horloge digitale posée sur un petit meuble proche de sa baignoire, pour vérifier qu’elle n’est pas en retard et elle referme tout aussitôt les paupières. Après quarante bonnes minutes, le corps de Miia ondule avec grâce pour se relever et enjamber la porcelaine qui contient, ou plutôt contenait, son eau mousseuse et parfumée. Elle s’enroule dans une courte serviette bleu ciel, faisant gonfler un peu plus ses seins, et se dirige vers le miroir, belle et sûre d’elle, si pas un peu trop. Elle rejette pour la énième fois un appel de Seok Min et attaque le maquillage après s’être admirée pendant de longues minutes dans la glace, se disant que son reflet lui-même est plus pâle qu’elle. Miia attaque ensuite, elle met une crème hydratante pour ensuite mettre une légère couche de fond de teint et de poudre pour accentuer son côté «  poupée de porcelaine », finissant par enfiler un peignoir bleu nuit pour éviter que ses longueurs humides ne dégoulinent sur son dos quasiment sec, et elle peut ainsi se maquiller. Ce soir, elle ne doit pas séduire, du moins pas au sens propre du terme, alors elle choisit un maquillage léger : du fard à paupières dans les tons nude et un rose à lèvres bien plus prononcé, ainsi que du mascara. Une fois maquillée et les cheveux secs, elle les laisse pendre et enfile un chemisier rouge en soie ainsi qu’un slim noir et des compensées noires également, une tenue décontractée pour la jeune femme qui, revigorée par ce bon bain d’eau chaude à la rose, se sert un petit verre de soju devant la télé en attendant que son «  ami » ne débarque.

Elle reçoit un texto de son supérieur lui demandant de calculer ce qu’ils devraient débourser pour les costumes du nouvel MV des WB, le groupe dont elle a la charge. Elle soupire, elle n’est pas comptable tout de même ! Puis elle revoit la tête du comptable de la société, des yeux vides derrière de grosses lunettes, tout juste bon à mettre un pied devant l’autre. Elle en frissonnerait presque de dégoût, mieux vaudrait qu’elle s’en occupe elle-même. Son téléphone sonne à nouveau, il s’agit de Seok Min, son petit ami, enfin si on peut le nommer ainsi. La jeune femme décroche, après tout elle doit lui donner envie de rester avec elle, afin que ce petit gosse de riche puisse la combler de cadeaux, en adoptant un ton mielleux. Elle écourte tout de même bien vite la conversation, car malgré le fait qu’elle soit très intelligente et douée avec les problèmes, qu’ils soient mathématiques ou non, rédiger un bilan budgétaire tout en ayant les «  Je t’aime » répétés d’un gamin dans les oreilles, ça n’aide pas. Elle prétexte donc, sans mentir pour une fois, un boulot de dernière minute à rendre au boss de leur maison de disque bien qu’il soit samedi, et l’arrivée prochaine de son «  cadet » pour raccrocher tout aussi sec. Une fois libérée, le tableau lui semble être un jeu d’enfant. Elle le complète et, au moment où elle s’apprête à l’envoyer à son patron, la sonnette retentit. Elle clique rapidement sur «  envoyer », accueille son invité comme une parfaite maîtresse de maison, sans pour autant faire des courbettes et ne changeant pour rien au monde sa froideur habituelle et innée. Han Seol la suit jusque dans le salon, prend place sur le beau canapé en cuir blanc comme elle le lui a proposé, et s’en va chercher une bouteille de vin rouge et deux verres qu’elle dépose sur la table avec quelques petites choses à grignoter. Elle le salue à peine qu’elle lui pousse légèrement le bras avec l’index, les jambes repliées contre sa poitrine, les pieds sur le canapé, un verre de rouge dans les mains :

«  Vas-y, raconte ! », le presse-t-elle.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



Invité
MessageSujet: Re: Thanks for the advice   Sam 15 Aoû - 22:24

Miia & Han Seol
Thanks for the advice ! ♦



Au départ, je n’ai pas beaucoup apprécié Miia … Son rire après que je me sois pris un râteau sous ses yeux, ne m’a vraiment pas plu. J’ai déjà essuyé des échecs, bien que j’ai plus l’habitude de voir les autres entrer dans mon jeu. J’ai été blessé dans ma fierté par cette réaction. J’aurais très bien pu m’en aller avec un regard noir dans sa direction, mais finalement les choses se sont déroulées autrement. Elle est venue me proposer son aide … Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’elle semble bien plus douée que moi dans ce domaine. Il faut dire qu’elle est jolie. Même si je ne suis pas du tout attiré par les femmes, je peux comprendre que Miia attire les regards. Pendant le reste de la soirée, j’ai écouté ses conseils, lui promettant que je les mettrais en œuvre quand j’aurais une autre occasion. Hier soir, je suis sorti et j’ai pu suivre ses précieux conseils. Puis nous avons convenus que ce soir je me rendrais chez elle, pour lui raconter.

Qu’elle ne s’attende pas à un récit qui se finit par deux corps enlacés sous les draps d’un lit partagé pour une seule nuit. Je n’ai jamais couché avec personne et pour le moment, je ne me sens pas spécialement près … C’est pourquoi, chaque fois que je drague un homme, j’aime avoir le contrôle. Lorsqu’il devient trop étouffant et semble vouloir aller trop loin, je fuis. Je n’ai que dix-neuf ans, je pense que j’ai bien le temps avant de franchir ce pas. Ma journée à la librairie finit, je rentre chez moi rapidement pour me changer et me doucher. Je me mets en retard à trop passer de temps avec les perroquets, alors je dois finalement me dépêcher. Miia m’a envoyé son adresse par sms et je m’y rends rapidement contrairement à ce que je pensais. Je n’aime pas être en retard, alors je préfère toujours prendre un peu d’avance, juste au cas où. Je frappe doucement à la porte et j’attends. Des bruits de pas derrière la porte m’indique que Miia n’est pas loin. Quelques secondes plus tard, la porte de l’appartement s’ouvre. Je lui souris et la salut.

Fidèle à sa personnalité Miia est plutôt froide et distante. En parfaite adéquation avec la décoration sobre de son appartement. Je ne la trouve pas pour autant désagréable. Je ne sais pas si nous pouvons nous qualifier d’amis, mais je l’apprécie. Je m’assois sur le canapé. Miia revient de la cuisine avec une bouteille de vin rouge et deux verres. Je prends le verre qu’elle me sert et sans attendre Miia me demande déjà de tout lui raconter. Un léger sourire se dessine sur mes lèvres. Par où commencer …

- Je suis sorti hier soir, mais ça tu le sais déjà, je te l’ai dit par message, donc j’en ai profité pour suivre quelques conseils que tu m’avais donné.

Je bois une gorgée de vin rouge avec de continuer, avec une petite précision.

- Par contre, je te préviens tout de suite, ne t’attends pas à ce que je te dise que j’ai finis par passer une nuit torride avec le gars que j’ai dragué.

Je lui dis cela, car le premier soir où nous nous sommes parlés, juste après que Miia se soit moqué de moi. Elle m’a aussi donné quelques conseils sur comment inciter un homme à vouloir finir la soirée avec moi, bien qu’avec le jeu de drague souvent déjà installer, souvent, ce n’est pas bien compliqué. Je lui ai alors avoué que j’étais vierge et que pour le moment je n’avais pas l’intention de me jeter dans les bras du premier inconnu qui passe. D’ailleurs, ça l’a aussi fait rire et depuis elle tente par moment de me convaincre du contraire.

- J’ai jeté mon dévolu sur le plus beau garçon que j’ai pu trouver et par chance il n’était pas hétéro.

Oui, cela m’est déjà arrivé d’aller draguer un homme qui n’était attiré que par les femmes … C’est plutôt gênant.

- Puis j’ai fait comme tu m’as dit, je ne me suis pas fait rembarrer, au contraire je crois que si je l’avais trainé à mon appartement il m’aurait suivit sans se poser de question.

Je sens déjà la réplique de Miia, qui me dira que c’est ce que j’aurais dû faire. Du moins … Je pense. Miia est plutôt du genre imprévisible. Je lui servirai le même discours que d’habitude.

- J’étais plutôt fier de moi, pas que je ne me sois jamais pris de râteau, mais c’est toujours vexant.

Pour moi draguer c’est comme un jeu. Un jeu pour lequel je suis plutôt mauvais perdant, contrairement à mes habitudes. J’aime plaire et quand j’en ai l’occasion je ne me prive pas. C’est toujours flatteur de voir que l’on plait, non ? Du moins, c’est mon avis et je me moque des gens à qui cela ne plait pas.

- Je t’avoue que j’ai particulièrement apprécié me laisser désirer, après qu’il soit entré dans mon jeu …

Pas qu’habituellement je suis du genre gros lourd qui insiste. Non, quand je me fais rembarrer je sais admettre ma défaite, bien que ce soit avec amertume. C’est déjà assez humiliant comme ça de se faire envoyer sur les roses pas besoin d’en rajouter. Cependant, c’était deux fois plus amusant avec les quelques conseils de Miia. J’avouerais que … J’ai presque été tenté de rentrer avec lui, mais je n’ai toujours pas osé et je ne pense pas que je l’avouerai à mon hôte, car je vais l’avoir sur le dos. Jae Hyun est pareil avec moi … À l’écoute j’aurais tout intérêt à arrêter de faire le prude, comme il dit si bien. Prude, je ne le suis pas spécialement, croyez-moi, mais bon … Si cela peut lui faire plaisir de le penser. Je suis sûr qu’il sautera de joie le jour où j’irai le voir pour lui dire qu’enfin j’ai passé une nuit avec un mec. Enfin … J’ai déjà dormis avec des hommes, puisque j’ai déjà eu des copains, mais cela n’est jamais allé plus loin que quelques préliminaires et pour le moment cela restera ainsi.

Spoiler:
 

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thanks for the advice   

Revenir en haut Aller en bas
 

Thanks for the advice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Advice to "improve" your English
» 104-Year Old Japanese Doctor Recommends These 14 Healthy Pieces of Advice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Incheon :: Hors jeu :: Topics (RP) archivés-