AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 be my valentine, tonight and forever.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: be my valentine, tonight and forever.   Sam 14 Fév - 14:33

tenue

    Junno n’arrivait plus à tenir en place, ça fait un peu moins d’une semaine qu’il attendait avec impatience que les jours défilent le plus rapidement possible. Tout simplement par son petit-ami lui avait proposé qu’ils se voient ce samedi-là, le lycéen n’avait pas eu besoin de regarder deux fois son calendrier pour se rendre compte que ça serait la saint valentin ce jour là. Junno était d’une nature très romantique et sentimentale même s’il était le premier à ne pas s’en rendre compte, refoulant inconsciemment cette partie de lui. Mais ce fois il ne pouvait qu’être aux anges. Il n’avait jamais passé cette fête avec qui que ce soit, ça avait toujours été un jour comme les autres pour lui, après tout il n’était jamais sorti avec personne avant Jae Hwan non plus, ce qui était finalement assez logiquement. En tout cas, le garçon avait été tellement impatient qu’il réalisait à quel point les jours pouvaient être longs. Mais samedi était enfin là et il ne pouvait qu’en être heureux. Il se demandait s’il ne finirait pas par exploser en confettis à force de sourire. Tout était déjà prêt. Il avait offert à sa mère la meilleure des excuses possibles qui consistait en un simple voyage le temps d’un weekend organisée par son lycée dans l’une des îles environnantes d’Incheon. Elle avait été à la fois contente que son fils se mêle un peu à des gens de son âge et qu’il puisse visiter les environs de la ville. Après tout, cela ne faisait pas vraiment très longtemps que Junno était à Incheon, quelques mois seulement et il ne connaissait pas encore exactement tous les recoins de la ville. Le plus dur avait aussi été de choisir un cadeau pour Jae Hwan et il n’avait aucune idée de ce qu’il pourrait bien lui offrir. Après tout, son petit-ami était riche, il devait déjà avoir tout ce dont il avait envie et Junno avait eu beau se torturer l’esprit, il n’était pas plus avancé. Il avait finalement suivi sa sœur quand elle avait voulu acheter un cadeau à son mari et avait discrètement pris un parfum pour son petit-ami. Rien de très original mais il ne se voyait pas non plus appeler Jae Hwan pour lui demander ce qui pourrait bien lui faire plaisir. Le parfum était à présent confortablement caché de son sac.

    Junno se doucha rapidement et se retrouva encore à passer une bonne heure devant son dressing à se demander s’il devait s’habiller en rouge ou éviter cette couleur aujourd’hui, il n’avait même pas beaucoup de vêtement de cette nuance à part une paire de jeans et une chemise, il soupira en se demandant si ça ne ferait pas carrément tapette de s’habiller ainsi et laissa cette couleur au placard. Il finit par porter des vêtements plus sobres, enfilant tout de même un boxer rouge, sait-on jamais ça pourrait lui porter chance. Il descendit prendre son déjeuner rapidement dans la cuisine même, se brossa les dents et sortit de sa main après avoir vérifié qu’il n’avait rien oublié de ses affaires. Jae Hwan n’allait pas l’attendre devant sa maison ce qui d’un côté était préférable vu le mensonge qu’il avait dit à sa mère mais aussi car il ne connaissait pas exactement le chemin. L’autre jour quand il lui avait proposé de le ramener, Junno lui avait demandé de le déposer deux rues plus loin. Il n’y avait eu aucun risque que ses parents le voient et même si cela avait été le cas, ils n’auraient pas dit grand-chose. Pourtant Junno ne comprit pas vraiment pourquoi il avait fait ça, mais bon…Il marcha lentement jusqu’à leur lieu de rendez-vous, vérifiant par message que Jae Hwan l’y attendait déjà en voiture. Son cœur battait tellement fort et le lycéen se demandait s’il arriverait à enlever ce sourire con qui lui étirait les lèvres. Malheureusement, son sourire ne fit que s’agrandir encore plus en repérant la voiture de Jae Hwan. Il se rapprocha du véhicule du côté passager et se baissa un peu pour pouvoir toquer à la vitre afin d’attirer l’attention de son petit-ami. Il pu alors ouvrir la portière et s’installer joyeusement à ses côtés.

    « Annyeong ! » chantonna-t-il en le regardant dans les yeux. Il ne se sentait jamais aussi bien qu’en sa présence. « Tu m’as beaucoup manqué, tu vas bien ? » Après tout, il n’avait pas pu le voir ces quelques derniers jours. Jae Hwan pouvait parfois être très occupé et le lycéen savait quand il ne devait pas faire son gamin chieur en lui demandant capricieusement à ce qu’ils se rencontrent. Il continua à fixer tendrement son ainé durant plusieurs secondes avant de se passer une main nerveuse dans ses cheveux bleus.

    « Est-ce que je peux t’embrasser ? » demanda-t-il finalement, boudeur. A vrai dire il n’avait pas seulement envie de l’embrasser mais aussi de le serrer fort dans ses bras jusqu’à le plier en deux mais il avait conscience de ne pas en avoir le droit puisqu’ils étaient en public. Jae Hwan refusera surement mais il aura tout de même essayé. Il lui sourit finalement. C’était vraiment parfait de pouvoir passer cette journée avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 30
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Sam 14 Fév - 20:47

Junno et Jae Hwan
At your smiles, I dream. I don't ever want to wake up from the sweet happiness. I'm happy with the sweetness,. So I don't want to wake up.. Can you feel it ?Please accept my heart. I wanna call u ma boo. Within my dark heart. You became my light.. My heart that was once cold. I'm falling in love with you ... After School - When I Fall.



Je n’ai pas l’habitude de fêter la Saint-Valentin. C’est une fête pour les couple et je ne l’ai jamais vraiment été … Je voyais ce jour uniquement comme quelque chose de commercial, mais je ne m’en plaignais pas, car souvent les affaires marchent bien durant cette période. C’est dingue l’argent que les gens peuvent dépenser pour offrir un cadeau à leur petit ami ou petite amie. Enfin, je ne critiquerais pas car il n’y a pas si longtemps c’était moi qui faisais les boutiques pour trouver le cadeau parfait. C’est une fête de couple et maintenant que je suis avec Junno …

Je n’ai pas réellement besoin de ce jour pour lui faire des cadeaux, mais ça m’amuse de me plier à cette fête. Rien qu’à voir les étoiles dans les yeux de mon petit ami, quand je lui ai dit que je l’emmenais en week-end pour la Saint-Valentin, j’ai deviné qu’il donnait une certaine importance à ce jour. J’ai donc voulu en profiter pour marquer le coup. N’ayant pas l’habitude de faire des cadeaux pour ce genre d’occasion, j’ai peur de ne pas faire preuve de grande originalité … J'aurais pu appeler ma mère. Si mon cadeau avait été pour une fille elle m'aurait été sans souci, mais là  c'est plus délicat et je ne veux pas me disputer avec. Cela n'aurait fait que gâcher ma bonne humeur ... Finalement, j’ai choisis un bijou. J’espère qu’il lui plaira. Il est simple, mais le texte gravé me plaisait et je ne voulais pas tomber dans le cliché d’offrir quelque chose en forme de cœur juste parce que c’est la Saint-Valentin. J’espère que Junno l’aimera …

Je ne tarde pas à me préparer ce matin, car je dois aller chercher Junno, pour que nous puissions partir en direction de l’une des îles d’Ulsan. J’y suis déjà allé et c’est vraiment joli. Il n’y a rien de plus romantique que la plage, surtout au coucher du soleil.  Oui bon ok, ça c’est cliché mais je dois l’être un petit peu finalement … J’ai vraiment envie de me promener sur la plage avec lui, même si je sais que nous devons être discret. C’est l’hiver, les plages sont loin d’être bondée et si on y va tard dans la soirée, nous serons peut-être tranquilles … J’espère. J’envoie un message à mon petit ami pour lui dire que je l’attends dans la voiture. Je suis content qu’il ait pu trouver une excuse pour ses parents. Bien que je me sente un peu coupable de le pousser à mentir, il vaut mieux que ses parents ne sachent rien de notre relation. Je sors de mes pensées en entendant toquer contre la vitre de la voiture et j’adresse un grand sourire à Junno qui monte dans la voiture.

- Hey !

Sa bonne humeur et son enthousiasme me font toujours sourire. Il est vraiment adorable …

- Tu m’as manqué aussi. Je vais très bien et toi aussi on dirait.

J’ai été occupé ses derniers jours, car je devais absolument terminé certaines affaires au bureau, pour pouvoir être avec Junno ce week-end. C’était un mal pour un bien.

- Pas ici, désolé … dis-je à contre cœur, en lui adressant un léger sourire. Quand on sera à l’hôtel je serais tout à toi, plus vite on partira, plus vite on arrivera !

Sur ces paroles je démarre et je conduis jusqu’à l’embarcation, me garant sur le parking aménagé exprès pour pouvoir laisser un véhicule assez longtemps, quand on part sur les îles. Le trajet en bateau ne dure pas très longtemps et notre week-end en amoureux peut commencer. D’abord nous nous rendons à la réception de l’hôtel pour récupérer la clé de la chambre. Elle est vaste et joliment décorée. Il a deux lit, je l’ai fait exprès, juste au cas où. Pas que nous nous disputions, mais que quelqu’un fasse le rapprochement entre mon nom et ma marque, en remarquant que je suis venu avec un homme dans une chambre avec un lit … Certains diront que c’est de la paranoïa, mais je préfère juste être prudent. Je sais très bien qu’un des deux lits ne servira pas de toute façon. Une salle de bain est aussi à disposition. Nous déposons nos bagages et je m’approche de Junno, l’enlaçant dans son dos.

- Voilà maintenant je suis tout à toi, dis-je en souriant.

Je reste silencieux quelques secondes avant d’ajouter.

- Je suis content d’être ici avec toi, j’espère que ce week-end te plaira.

Je veux vraiment lui faire plaisir. À force d’être avec lui et après ce que nous avons traversé, j’ai réalisé que je l’aime vraiment. Bien que je ne le lui ai encore jamais dis. J’espère qu’il ne l’interprète pas mal, ce n’est pas mon attention … Je voulais juste être sûr. Maintenant que je le suis, j’attends juste le bon moment et surtout d’avoir le courage … Ce n’est pas des choses que j’ai l’habitude de dire non plus. J’ai l’impression d’être un adolescent timide qui vit son premier amour des fois. Je pose mes mains sur ses hanches pour le tourner vers moi et je pose délicatement mes lèvres sur les siennes.

- Qu’est-ce qui tu veux faire aujourd’hui ? Personnellement, j’aimerais bien aller me balader près de la mer dans la soirée, qu’est-ce que tu en penses ?

Il trouvera peut-être ça cliché, mais Junno a un côté romantique, je l’ai remarqué, l’idée lui plaira sans doute. Du moins j’espère. Cependant, en attendant d’être ce soir on a un peu de temps à écouler. Il est presque l’heure de déjeuner nous pourrions peut-être aller au restaurant ? Junno l’estomac sur pattes devrait aimer cette idée. Un sourire toujours sur les lèvres, j’attends qu’il se manifeste.

Spoiler:
 

 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Lun 16 Fév - 21:57



      Junno se faisait une réelle violence pour ne pas se mettre à courir afin d’arriver le plus tôt possible au lieu de rendez-vous qu’il avait convenu avec Jae Hwan. Mais il ne voulait pas arriver devant son petit-ami tout essoufflé et dégoulinant de sueur, surtout qu’il avait vidé tout son gel douche quelques petites heures auparavant dans sa baignoire pour sentir le plus bon possible. Et puis, ce n’était pas trop loin…D’ailleurs , il voyait déjà la voiture de Jae Hwan et à ce moment là il lui fut impossible de ne pas hâter le pas et courir pour le retrouver, son petit-ami lui sourit et son cœur s’emballa tout de suite. Il avait tellement de chance de l’avoir, qu’il lui ait tout pardonné et encore plus qu’il lui ait proposé de passer cette journée précisément ensemble. Ça comptait vraiment pour le lycéen. Il n’irait pas jusqu’à dire qu’il doutait de son petit-ami, mais ce dernier ne lui avait jamais dit s’il l’aimait et ce qu’il ressentait pour lui. Très souvent, il percevait de la tendresse dans son regard et dans ses gestes et ça lui suffisait amplement. Il savait que Jae Hwan ne se moquait pas de lui et s’investissait complètement dans leur couple cependant il avait toujours envie qu'il lui dise ces trois petits mots… Il mit terme à ses réflexions, ce weekend allait être superbe comme chaque moment qu’il passait en sa compagnie et il ne voulait pas que la moindre pensée l’embrunisse. Il lui offrit un grand sourire, le styliste lui avait tellement manqué mais maintenant ils étaient ensemble. Il bouda quand Jae Hwan refusa de le laisser l’embrasser, il s’y attendait après tout et ne pouvait pas lui en vouloir. Il avait toujours été clair qu’ils ne pouvaient pas avoir ce genre de gestes en public et le lycéen avait été d’accord avec ses conditions. De toute façon, ça ne le dérangeait pas réellement tant qu’il pouvait faire ce qu’il voulait avec son ainé quand ils étaient seuls et à l’abri du moindre regard.

      « Tu n’es pas drôle… » répondit-il en faisant une moue mais il sourit rapidement, il avait hâte qu’ils arrivent à l’hôtel du coup…Junno posa alors simplement sa main sur le bras de son petit-ami, ça il en avait le droit au moins. Le trajet jusqu’au bateau qui devait les emmener vers l’île n’était pas trop long. Ça faisait vraiment longtemps qu’il n’était pas monté dans un bateau, ce n’était pas son moyen de transport de prédilections mais tant qu’il restait bien en place et ne regardait pas l’eau en bas, tout se passait bien. Heureusement pour Junno que l’île n’était pas trop éloignée… Jae Hwan s’était occupé de tout et la chambre dans laquelle ils se retrouvèrent était très jolie, le lycéen sourit en regardant les deux lits, ils risquaient de dormir à l’étroit cette nuit aussi mais il aimait ça, au moins cela lui donnait-il une raison suffisante pour rester tout collé contre lui. Il sourit en sentant Jae Hwan contre son dos et se colla à son torse, posant ses mains sur les siennes. Junno ferma doucement les yeux et profita de ce simple contact, oui ça lui avait vraiment manqué.

      « J’espère bien ! » chuchota-t-il avant de rire doucement. Ça faisait des jours qu’il rêvait de cet instant.

      « Moi aussi et je suis certain que ce weekend sera parfait. » Il connaissait Jae Hwan, il faisait toujours en sorte de le rendre heureux et lui cédait à chaque fois qu’il lui demandait quelque chose, peut-être qu’il le gâtait trop mais Junno qui était du genre à faire des petits caprices adorait ça. Il leva ses mains pour entourer le cou de son petit-ami quand il le tourna pour être face à lui et sourit quand il posa ses lèvres sur les siennes. Ce ne fut pas suffisant pour lui et il empêcha Jae Hwan de reculer pour l’embrasser à nouveau, approfondissant tendrement leur baiser. Il ne le lâcha que quand son cerveau lui intima qu’il aurait peut-être besoin de respirer s’il voulait rester en vie et continuer du coup à profiter de Jae Hwan plus longtemps. Il sourit encore quand le styliste lui demanda ce qu’il voudrait faire et il commençait déjà à y réfléchir sauf que la deuxième partie de la phrase de son amoureux le bloqua complètement.

      « Près de la mer ? » répéta-t-il stupidement en le regardant. Une ballade au bord de la mer était très romantique et convenait parfaitement à cette journée, ce n’était pas ça le souci…le vrai souci était qu'il avait peur de l’eau, vraiment. Il n’avait pas de problèmes avec une baignoire ni même les onsens…mais la mer, c’était juste immense et dangereux. Bon, il n’était plus un enfant peut-être qu’il n’a plus peur mais ne pouvait pas s’en rendre compte puisqu’il n’allait jamais à la plage. « Ça sera parfait ! » finit-il par répondre après une petite hésitation. Jae Hwan semblait y tenir et il devait bien faire un effort…

      « Je ne sais pas trop ce que font les couples pendant la saint valentin…mais hum je commence à avoir faim. » avoua-t-il en riant. « On pourrait se trouver un restaurant italien cette fois pour changer ? » demanda-t-il, il ne savait pas s’ils trouveraient ça ici, en tout cas ce serait génial. « Je ne suis jamais venu ici alors on n’aura pas qu’à se balader et trouver quoi faire. » lui proposa-t-il simplement. Ses mains qui étaient toujours sur le cou de Jae Hwan se glissèrent dans ses cheveux, les caressant avant de venir l’embrasser chastement.

      « Je pourrais aussi te proposer qu’on reste juste ici pour que je puisse te montrer à quel point tu m’as manqué mais j’ai envie qu’on profite de cette journée. » lui confia-t-il en riant. « J’attendrai patiemment ce soir pour ça. » Il allait se répéter encore mais Jae Hwan lui avait manqué, c’était dingue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 30
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Mer 18 Fév - 10:34

Junno et Jae Hwan
At your smiles, I dream. I don't ever want to wake up from the sweet happiness. I'm happy with the sweetness,. So I don't want to wake up.. Can you feel it ?Please accept my heart. I wanna call u ma boo. Within my dark heart. You became my light.. My heart that was once cold. I'm falling in love with you ... After School - When I Fall.



Ce serait mentir de dire que je n’appréhende pas ce week-end. Pas seulement parce que lors de notre dernier voyage nous nous sommes disputé. Je crois que c’est la première fois que je fête vraiment la Saint-Valentin et oui, même à vingt-six ans. Disons qu’avant je profitais un peu de ma popularité pour flirter, draguer et n’avoir aucune relation vraiment très sérieuse, dans la continuité de ce que j’ai fait durant mon adolescence en fait. J’ai été en couple quelques fois, mais ce n’était pas assez sérieux pour que je me souci du moindre de mes faits et gestes ou paroles pour être sûr de plaire à quelqu’un en particulier. Je n’ai jamais passé autant de temps à faire les boutiques pour trouver un joli cadeau à la personne avec laquelle je suis en couple …Vraiment, Junno me fait découvrir des facettes de moi, que je ne soupçonnais même pas. Il m’initie aussi a des sentiments, que je n’ai jamais eu l’habitude d’éprouver. Je me sentirais presque nerveux … Junno toque à la fenêtre avant d’entrer dans la voiture, un grand sourire sur les lèvres. Il veut m’embrasser, mais je lui refuse cette attention, pas ici.

- Je suis d’accord, tu as le pire petit-ami du monde, si j’étais toi, je le quitterais tout de suite, plaisantais-je.

Nous prenons la direction du port où nous devons prendre un bateau pour aller sur l’île. Junno n’a pas l’air super à l’aise, mais j’en déduis juste qu’il doit avoir un peu le mal de mer, alors je me contente de faire de mon mieux pour lui changer les idées. C’est tout ce que je peux faire, je n’ai même pas pris de médicaments pour soigner cela … Je n’en ai pas besoin et j’avoue que sur le coup, je n’ai pas pensé que cela pourrait être utile pour mon petit ami. Nous arrivons plutôt rapidement à destination et nous allons à l’hôtel pour poser nos bagages.

Puis je vais enlacer Junno, lui murmurant que maintenant je suis tout à lui. Sa réponse me fait sourire amusé. Je lui dis aussi que je suis content d’être là avec lui. Je ferais en sorte que le week-end lui plaise. Je l’aime et je veux le gâter, bien que je ne lui ai encore jamais dis … J’ai toujours eu peur que ces trois mots rendent tout trop concret. Cela m’effrayais je l’avoue. Maintenant, j’attends juste le bon moment. Je deviens trop romantique … Cela aussi devrait me faire peur … Junno vient m’embrasser, coupant court à mes pensées et je me laisse faire, appréciant ce contact. Je lui demande ce qu’il veut faire, partageant par la suite mon envie d’aller près de la mer plus tard dans la journée, plus dans la soirée même. S’il commence à faire nuit, nous n’aurons pas beaucoup besoin de nous cacher. Sa première réponse me fait douter. Est-ce que j’ai fait une bêtise en proposant cela ? Je me détends ensuite, en l’entendant répondre positivement.

- Super, la plage au coucher de soleil, il n’y a rien de plus romantique, chuchotais-je.

Ce qu’il me propose ensuite me fait sourire triomphant, je commence à bien le connaître. J’étais sûr qu’il allait proposer quelque chose dans ce genre-là, mais bon je ne vais pas refuser, je meurs de faim aussi !

- Italien, ça me va. J’approuve l’idée, nous pouvons nous promener et nous verrons bien si nous trouvons quelques choses à faire.

Il m’embrasse légèrement et je lui souris. Les paroles de Junno me font rire.

- Aussi tentant soit ton programme, j’ai aussi envie de profiter de cette journée, mais si tu n’es pas trop fatigué ce soir, je constaterais avec plaisir à quel point je t’ai manqué, rétorquais-je taquin.

Nous ressortons, ayant pris avec nous uniquement le strict nécessaire et nous marchons dans les rues à la recherche d’un endroit où manger. Il y a un peu de monde, mais les rues ne sont pas bondées, contrairement à la période estivale. Nous trouvons finalement un restaurant italien où déjeuner. Un serveur nous conduit jusqu’à une table pour deux. Je m’installe en face de Junno et je ne le quitte plus des yeux. Je lui ai déjà dit, alors cette fois je le garde pour moi, mais je suis content d’être là avec lui, de pouvoir passer la Saint Valentin avec la personne que j’aime tout simplement. Je pense que je vais prendre mon courage à deux mains et le lui dire durant ce week-end … Si je ne finis pas par lâchement abandonner … Je suis sûr de mes sentiments, mais j’ai peur que le concret m’effraie et que je redevienne plus distant …

- Qu’est-ce qui rassasierait mon estomac sur pattes préféré ? demandais-je en plaisantant.

Le repas se passe très bien. Nous discutons d’un peu tout et rien. J’espère vraiment que rien ne viendra gâcher ce beau week-end. Une fois que le repas touche à sa fin, nous ressortons dehors. Je me dis que j’aurais pu prendre son cadeau avec moi pour le lui offrir dans l’après-midi. Ce n’est pas grave, je le lui donnerais quand on rentrera ce soir. J’espère vraiment qu’il lui plaira. L’île est très touristique, surtout l’été juste avant de quitter le restaurant je vois un présentoir avec plusieurs prospectus, dont un qui présente les activités hivernale de la région. Je le prends et je suis Junno à l’extérieur. Je parcours le dépliant du regard.

- Est-ce que tu sais patiner ? On pourrait aller faire un tour à la patinoire ?


Je ne dirais pas que je suis un pro avec des patins aux pieds, loin de là, mais je tiens debout, c’est déjà ça. Je pourrais toujours lui apprendre s’il n’y arrive pas très bien, enfin il faut déjà que cette activité lui plaise.

Spoiler:
 

 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Jeu 19 Fév - 19:37

    Hum…non, Jae Hwan aurait beau été le pire petit-ami de l’univers, il ne pourrait toujours pas le laisser lui filer d’entre les doigts, il l’aimait beaucoup trop pour ça. De toute façon ce n’était pas vrai et le lycéen pouvait facilement survivre au fait d’être dans l’incapacité de l’embrasser en public même s’ils se trouvaient dans une voiture et qu’il n’y avait pas vraiment de passants devant eux. Mieux valait prévenir que guérir n’est-ce pas ? Il comprenait la situation du plus vieux, lui-aussi n’aimerait pas que ses parents le voient embrasser un mec dans une voiture ni où que ce soit ailleurs, il savait que c’était loin d’être le genre de chose qu’ils cautionneraient. Il pouvait patienter jusqu’à ce qu’ils arrivent à l’hôtel, il avait bien attendu des jours avant de pouvoir revoir Jae Hwan alors pour le moment, le simple fait de l’avoir devant les yeux, de sentir sa présence le rendait heureux et suffisait à fixer un grand sourire sur ses fines lèvres. Bon, il se sentit moins l’envie de sourire une fois qu’ils furent dans un bateau. Junno était vraiment bête, il savait qu’ils allaient dans une île et pourtant il n’avait pas pensé le moindre instant que cela voulait automatiquement dire qu’ils allaient prendre un bateau pour s’y rendre. Il resta tendu durant tout le trajet, bien qu’essayant de ne rien laisser paraitre. Toutefois, le fait seul qu’il soit resté aussi silencieux était un signe de son malaise, heureusement que son petit-ami était à ses côtés et l’adolescent fit en sorte de rester le plus proche possible de lui pour se rassurer et ça marchait plutôt bien. Il fut tout de même bien plus soulagé quand ils posèrent les pieds sur la terre ferme sains et saufs. Junno pensait déjà au trajet du retour le lendemain…Arf, ils ne pouvaient pas plutôt rester éternellement ici, ce ne serait pas mal aussi.

    Il se sentit définitivement bien quand Jae Hwan vint le prendre dans ses bras, c’était agréable de sentir son souffle et le contact de sa peau. Evidement qu’il était certain que ce weekend se passerait à la perfection, il avait une totale confiance en son petit-ami pour ça. De toute façon, rien que le fait qu’il l’ait invité à passer la saint valentin en sa compagnie était le plus beau des cadeaux pour lui. Junno se crispa au moment où le brun évoqua une virée nocturne à la mer, c’était vraiment la dernière chose qu’il aurait pu imaginer Jae Hwan lui proposer sur le coup. Il n’y était même pas préparé, mais il n’avait pas envie de faire de la peine au styliste en refusant…Non, il voulait juste continuer de le voir lui sourire comme ça et il accepta, espérant sans grand espoir que sa phobie ne soit plus d’actualité.

    Oh mais, ça, il n’en doutait pas que la plage était romantique…à moins qu’ils ne meurent noyer avant même que le soleil n’ait le temps de se coucher…Ok, sa peur était déjà présente rien qu’en s’imaginant dans une plage. « J’en suis certain… » répondit-il simplement en tentant un sourire. Il soupira et préféra proposer à Jae Hwan d’aller manger avant que ce dernier ne lui propose aussi de faire un bain de minuit quand ils y seraient. Ca lui aurait plu, il n’aurait vraiment pas refusé mais pour cela il fallait encore savoir nager. Ah, il était vraiment nul ! Il sourit malgré tout quand Jae Hwan accepta aussi qu’ils se trouvent un petit restaurant italien pour déjeuner et il l’embrassa rapidement.

    « Rassure-toi, je ne risque pas d’être fatigué. » En même temps, Junno était le genre de personne à avoir de l’énergie à en revendre par kilos.

    Plusieurs minutes après, ils étaient installés à une table dans un restaurant qui semblait bien et Junno lisait attentivement le menu, les sourcils froncés. En même temps, il pouvait sentir le regard de son petit-ami sur lui ; c’était agréable. Il rit en reposant le menu, c’est vrai qu’il était un estomac sur pattes. Parfois Junno s’étonnait lui-même de comment il réussissait à rester mince. Il informa finalement Jae Hwan qu’il avait envie de pâtes à la carbonara. Le plat était bon et Jae Hwan gardait le sourire, il ne pouvait rien demander de plus. Par la suite, il vit son petit-ami prendre un prospectus et le lit distraitement du coin de l’œil tout en marchant. Il eut à une énorme sourire quand son petit-ami lui proposa de faire un tour à la patinoire.

    « Oh j’adore patiner, allons-y ! » s’exclama-t-il avec enthousiasme, attrapant la main de Jae Hwan pour le trainer derrière lui avant de s’arrêter après quelques secondes et tourner vers le jeune homme, lâchant au même instant sa main. « Et c’est où exactement ? » demanda-t-il finalement en riant stupidement. C’était Jae Hwan qui avait le prospectus après tout.

    Ils se rendirent alors à la patinoire et Junno paya leurs entrées. Les joues gonflées en une moue, il regarda les patins à glace, tentant de trouver un qui pourrait convenir à la taille de ses pieds. Il avait toujours détesté ses pieds qu’il trouvait trop grand, mais en même temps ça aurait fait bizarres s’ils avaient été plus petits…Il soupira avant que son regard ne pose finalement sur sa pointure et il sourit en prenant les patins, les enfilant rapidement. « Tu es prêt ? » demanda-t-il à son petit-ami, posant enfin les pieds dans la patinoire. Il glissa quelques secondes sur la glace, retrouvant doucement ses repères. Il n’y avait pas beaucoup de monde, quelques enfants et deux ou trois couples. Il se tourna vers Jae Hwan et manqua de se prendre la glace en pleine gueule en voulant le rejoindre. Oui il adorait patiner mais ce n’était pas pour autant qu’il était très doué dans la matière. Il rit avant d’attraper la main de son petit-ami pour tenter de reprendre son équilibre.

    « J’ai toujours eu deux pieds gauches en fait, ne me quitte pas pour ça. » l’informa-t-il en riant.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 30
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Dim 22 Fév - 9:53

Junno et Jae Hwan
At your smiles, I dream. I don't ever want to wake up from the sweet happiness. I'm happy with the sweetness,. So I don't want to wake up.. Can you feel it ?Please accept my heart. I wanna call u ma boo. Within my dark heart. You became my light.. My heart that was once cold. I'm falling in love with you ... After School - When I Fall.



J’aime taquiner Junno et je trouve toujours un prétexte pour le faire. Je sais que refuser de l’embrasser dans la voiture, alors qu’il y a peu de monde dans la rue est peut-être exagéré, tout comme avoir pris une chambre avec deux lits séparés juste pour brouiller les pistes. Je préfère juste être prudent. Je ne tiens pas spécialement à attirer la presse à scandale. Ce n’est encore jamais arrivé et je préfère que cela reste ainsi. Puis vis-à-vis de mes parents, je suis sûr qu’apprendre de ma bouche que je suis avec un homme passerait difficilement, mais l’apprendre d’un magasine … Je n’ose même pas m’imaginer la réaction de ma mère. Junno n’a pas l’air très à l’aise sur le bateau, je fais de mon mieux pour lui changer les idées. Je ne suis pas malade en bateau et je n’ai pas spécialement peur non plus, mais cela ne m’empêche pas de préféré la terre ferme, alors je peux comprendre mon petit ami. Puis nous arrivons enfin à l’hôtel. Nous sommes partis en milieu de matinée et il est presque l’heure de déjeuner. Pour le moment j’ignore mon estomac et vient enlacer Junno. Je suis tellement content de passer ce week-end avec lui.

Bien sûr, nous n’allons pas rester enfermés dans la chambre tout le week-end, bien que le programme de Junno soit très tentant … Je lui demande ce qu’il veut faire, proposant moi-même d’aller nous promener sur la plage ce soir. C’est le genre de chose très romantique, Junno devrait apprécier. Il finit d’ailleurs par accepter, mais le problème de ce que nous allons faire maintenant se pose. Puisqu’il est midi, déjeuner semble une bonne idée. Junno propose un restaurant italien, il doit bien en avoir un dans le coin. Je souris. Je ne doute pas une seconde qu’il ne sera pas fatigué et je ne vais pas dire que c’est pour me déplaire … Reportant le déballage des valises à plus tard, nous sortons pour déjeuner. Comme Junno l’avais proposé, nous allons manger italien. Le restaurant est joliment décoré et semble agréable. Je taquine encore mon petit ami à propos de son bon appétit. Nous choisissons nos plats, pâtes à la carbonara pour Junno et spaghetti au saumon pour moi. Le repas s’est très bien déroulé et nous avons bien mangé. Autant dire que tout commence très bien … En sortant je prends un prospectus qui présente les différentes activités hivernales de l’île et mon choix s’arrête sur la patinoire. Junno a l’air partant et très enthousiaste, avant de s’arrêter net, ne sachant pas où aller. Son comportement me tire un sourire amusé. Je suis le plan du prospectus et nous arrivons tant bien que mal à la patinoire.

Junno tient à payer nos deux entrées et je le laisse faire. Avant j’aurais pu m’y opposer, mais avec le temps j’ai bien compris, que Junno ne démord pas si facilement de ses idées. Tout comme moi d’ailleurs. Chacun de notre côté nous cherchons des patins à notre pointure et nous nous rejoignons à l’entrée de la patinoire.

- Oui, mais ça fait longtemps que je n’en ai pas fait, alors ne rigole pas !

Quand j’étais plus jeune je m’en sortais bien, mais je suis peut-être rouillé depuis le temps. Heureusement la patinoire n’est pas très fréquentée cette après-midi. Junno part devant et je trouve doucement mon équilibre avant de le suivre. Bon si je tombe, le truc c’est de faire en sort que mes fesses amortissent la chute … Autant essayer de prendre cela avec humour. Junno se tourne vers moi et je suis pris de panique quelques secondes le voyant partir en avant, en manquant de tomber.

- Fait donc attention, ne va pas te casser une jambe, parce que plâtré, fatigué ou pas, ce soir tu ne pourras pas faire grand-chose …

Je lui adresse un sourire malicieux et ris franchement lorsqu’il prend la parole.

- Comme si j’allais te quitter pour cela idiot, si je tenais vraiment si peu à toi, je ne serais pas revenu vers toi.

Mon sourire se fait plus tendre et je sers sa main dans la mienne. Je recommence à patiner, le tirant doucement à ma suite. Au final, je ne suis pas très doué non plus, car je m’emmêle dans mes patins et je tombe moi aussi, entrainant Junno avec moi à cause de nos mains liées. Il atterrit sur moi et de mon côté, je ne semble pas m’être brisé un os, c’est déjà cela …

- Désolé, à croire que tu n’es pas le seul à avoir deux pieds gauches, dis-je en riant.

Je me redresse lentement tend ma main à Junno pour qu’il puisse se relever. Une fois debout nous repartons patiner, main dans la main. Ça aussi c’est très romantique comme scène … Le genre de moment que j’aimerais toujours partager avec lui, parce que je me sens bien, c’est agréable … Nous patinons pendant un moment. Il y a d’autres chutes mais surtout des fous-rire et nous nous amusons bien. Enfin, de mon côté c’est le cas, j’espère que Junno apprécie cette journée. Nous avons presque passé le reste de l’après-midi ici. Je finis par m’arrêter et je m’adresse à mon petit ami.

- Je n’en peux plus … Qu’est-ce que tu dirais d’un bon chocolat chaud ? Après l’effort, le réconfort, plaisantai-je. Puis on pourrait aller se reposer un peu à la chambre, avant de ressortir ce soir ?

Comme cela, je pourrais en profiter pour lui offrir son cadeau … Cependant, s’il veut rester patiner encore un petit moment, Junno sait qu’il n’a souvent pas besoin de faire beaucoup d’effort pour me faire céder.

 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Sam 14 Mar - 23:52

    Pouvoir enfin poser les pieds sur la terre ferme était un vrai soulagement pour le jeune adolescent, il n’aurait pas pu rester calme plus longtemps. Il avait peut-être un peu moins peur que quand il était plus jeune et où il lui était tout bonnement impossible de monter dans un bateau, mais surtout il essayait de ne pas inquiéter son petit-ami…c’est surtout ça. Après tout, Jae Hwan n’acceptait peut-être pas d’être embrassé en public ou qu’il y ait le moindre soupçon sur leur relation mais il faisait tout de même tout son possible pour lui faire plaisir et Junno appréciait beaucoup cela et espérait pouvoir lui rendre ne serait-ce que le centième. Au moins maintenant ce petit trajet en bateau était derrière lui et il pouvait apprécier autant qu’il le voulait l’étreinte de son petit-ami, tentant de ne pas non plus penser à cette ballade au bord de la mer que venait de lui proposer le jeune homme. Il ne pouvait qu’accepter…et espérer secrètement que Jae Hwan finisse par oublier ou même, qu’il réussisse à le garder dans la chambre. Il tenta aussi bien que mal de ne faire paraitre aucun signe d’appréhension sur les traits de son visage, et juste profiter du fait de pouvoir prendre Jae Hwan dans ses bras et l’embrasser comme il avait voulu le faire depuis plusieurs jours déjà.

    Ils ne tardèrent pas à trouver un restaurant qui avait l’air pas mal du tout, généralement quand ils étaient ensemble c’était toujours un menu japonais sans même qu’ils aient à se consulter. Et même si Junno adorait pardessus tout la cuisine japonaise, il s’était dit qu’un peu de changement pour marquer leur première saint valentin ensemble ne serait pas trop mal. Tout était délicieux et ses yeux restaient plus souvent fixés sur Jae Hwan que sur son plat, ce qui était vraiment quelque chose. Rapidement, son petit-ami lui proposa d’aller patiner et Junno ne put qu’être d’accord avec lui, il aimait vraiment beaucoup patiner mais n’en avait pas toujours l’occasion…alors cela lui faisait réellement plaisir. D’ailleurs, il en était tellement excité qu’il commença à marcher avant même de savoir où pouvait bien se trouver la patinoire. Il paya vite fait leur entrées, ce n’était pas vraiment grand-chose mais il y tenait, son petit-ami lui payait toujours tout et il comprenait que le jeune homme aimait le gâter… « Promis, je ne rigolerai pas » fit-il, le grand sourire qui étirait ses lèvres était le plus grand signe de sa mauvaise, non il ne risquait vraiment pas une occasion de rire si son ainé tombait. Lui-même était très loin d’être doué pour ça…la preuve, il n’avait même pas passé une minute entière sur la glace qu’il faillit se casser toutes les dents, reprenant précairement son équilibre en venant attraper fermement la main de Jae Hwan. Junno gonfla les joues tout en grimaçant, il n’avait pas tord, leur soirée serait fichu s’il se cassait la jambe. Ce weekend serait beaucoup moins agréable s’ils en passaient la moitié dans un hôpital, quoi que ce serait adorable de voir le styliste s’occuper de lui…Mais bon, il ne comptait pas prendre de risque non plus.

    La suite des mots de Jae Hwan le fit sourire doucement, ses joues rougissant de bonheur. Il tenait à lui ! C’était idiot mais ce genre de petites phrases étaient suffisantes pour faire bondir son cœur de joie. Junno était le genre de personne à aimer à ce qu’on leur démontre de l’affection autant par les gestes que par les mots, cela ne pouvait donc que lui faire plus plaisir. Il serra à son tour la main de Jae Hwan dans la sienne, le détaillant avec amour. Il suivit alors le jeune homme, patinant lentement derrière lui, ce qui, toutefois, ne dura pas très longtemps puisque son ainé ne manqua pas de tomber pour de bon sans oublier de l’entrainer avec lui puisque le lycéen ne lui avait pas lâché la main. Il rit en regardant Jae Hwan en dessous de lui, s’ils avaient été un couple comme les autres alors peut-être aurait-il pu l’embrasser à ce moment, même très rapidement, mais c’était impossible et il se contenta de confiner cette envie au fond de lui et lui sourire doucement « Rien de cassé au moins ? » s’enquit-il tout de même, en observant le jeune homme. Il n’avait pas l’air mal en point, mais Junno lui était tombé dessus après tout, on ne savait jamais…L’adolescent attrapa finalement la main que son petit-ami lui tendait pour se relever. Il rit à sa remarque. « J’adore nous découvrir des points en communs. » plaisanta-t-il. En tout cas, ce ne fut pas la dernière de leur chute mais Junno ne s’était jamais autant amusé dans une patinoire et c’était en majeure partie grâce à son compagnon.

    Il sourit à la proposition de son petit-ami et acquiesça. « Je te suis ! » s’exclama-t-il simplement avec enthousiasme, de toute façon il commençait à avoir un peu froid à force de tomber sur la glace. Junno remit les patins et enfila ses chaussures, attendant que Jae Hwan en fasse de même avant de quitter la patinoire. Le garçon chercha du regard le café le plus proche, proposant à son petit-ami qu’ils prennent des boissons à emporter. Il préférait marcher tout en buvant au lieu de juste rester assis, et puis comme cela ils arriveront plus rapidement à l’hôtel. Junno commanda simplement un lait chaud que le barista lui tendit rapidement et il sentit avec plaisir la chaleur du gobelet entre ses mains. Plusieurs minutes par la suite, ils furent à nouveau devant leur hôtel. Junno attendit qu’ils soient loin du moindre regard pour attraper tendrement la main de son petit-ami et monta jusqu’à leur chambre. Il sauta joyeusement sur le lit de son ainé, se penchant sans la moindre élégance de l’autre côté pour attraper son sac et chercher dedans le parfum qu’il avait acheté pour le plus vieux. Il se sentit quelque peu rougir en le tendant au styliste.

    « Tiens c’est pour toi, je ne savais pas trop quoi t’acheter…Mais, la vendeuse a dit que c’était un parfum très à la mode ces temps-ci, si ça se trouve tu l’as déjà et j’aurais l’air bien con…Mais, ma grande sœur en a acheté un pour son mari aussi et…Enfin, bref…voilà… »
    bredouilla-t-il quelque peu gêné, il aurait du trouver quelque chose de beaucoup mieux pour leur première saint-valentin, il était vraiment con.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 30
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Dim 15 Mar - 11:05

Junno et Jae Hwan
At your smiles, I dream. I don't ever want to wake up from the sweet happiness. I'm happy with the sweetness,. So I don't want to wake up.. Can you feel it ?Please accept my heart. I wanna call u ma boo. Within my dark heart. You became my light.. My heart that was once cold. I'm falling in love with you ... After School - When I Fall.



J’ai longuement attendu ce week-end. Non seulement parce que j’avais besoin d’une pause à l’agence et puis, surtout pour cela en fait, je passe ce week-end avec Junno. Mon petit-ami n’a pas l’air très à l’aise sur le bateau. Je ne fais aucun commentaire, mais j’essaie de faire de mon mieux pour lui changer les idées. Heureusement, nous arrivons rapidement sur la terre ferme. Nous allons déposer nos affaires dans la chambre, puis nous sortons pour déjeuner à l’extérieur. Junno veut manger italien. Comme c’est un coin très touristique il doit y avoir pleins de restaurants et pour tous les goûts. Nous finissions par trouver notre bonheur et le repas est vraiment très bon. J’ai bien remarqué le regard de Junno, mais je n’ai rien dit, ne voulant pas le mettre mal à l’aise. Ensuite, je propose d’aller à la patinoire. Junno est partant et je lui fait promettre de ne pas rigoler, si je tombe. J’adore aller à la patinoire, mais je n’ai pas l’habitude d’en faire et je suis loin d’être super doué. Junno paie les entrées, nous allons enfiler nos patins et nous nous rejoignons sur la glace. Je taquine Junno et je lui dis sincèrement que je tiens à lui. C’est on ne peut plus vrai, je l’aime après tout, même si je ne lui ai encore jamais dis.

Je souris en le voyant rougir, amusé de l’effet que ces mots lui font. Je prends sa main dans la mienne et je l’entraine à ma suite, mais quelques mètres plus loin, je me retrouve par terre. Junno j’ai fait tomber avec moi sans le vouloir, me tombe dessus. Je ris avec lui, je lui vais dis que j’étais loin d’être doué. Je lui tends la main pour l’aider à se relever.

- Ne t’inquiètes pas, je vais bien, dis-je souriant. Quel point commun nous avons tous les deux, deux pieds gauches ! plaisantai-je.

Nous patinons encire quelques temps, il y a encore des chutes, mais toujours dans les rires et fort heureusement personne ne se blesse. Cependant, au bout d’un moment je commence à fatiguer. Je propose à Junno d’aller prendre un chocolat chaud avant de rentrer, l’après-midi doit être bien avancée. Un coup d’œil à ma montre m’inique qu’il n’est pas loin de dix-sept heure. En effet, on s’est bien dépensé à la patinoire. Junno est partant et nous allons ranger nos patins, avant de quitter la patinoire. Nous trouvons rapidement un café où nous commandons des boissons à emporter. Un lait chaud pour mon petit-ami, quant à moi je laisse de côté mon addiction pour le café et je commande un chocolat chaud à la cannelle.

Nous marchons jusqu’à l’hôtel en discutant. Je souris à Junno qui prend discrètement ma main lorsque nous somme à l’abri des regards. Il a l’air tout joyeux en arrivant dans la chambre et se penche de l’autre côté du lit pour en sortir un paquet. De mon côté aussi il faut que je lui donne le miens … J’espère qu’il aimera … C’est très simple, mais je le trouvais joli. Je pose mon gobelet de chocolat presque finit sur la commode de la chambre et je prends le paquet que mon petit ami me tend. Je souris attendri par la gêne de Junno.

- Eh calmes-toi, je suis sûr qu’il sent très bon et puis mon plus beau cadeau s’est que tu ais accepté de venir ici avec moi, alors arrêtes de te mettre autant de pression.

Je l’embrasse tendrement. Ensuite je sors la bouteille de parfum de sa boite, qui est vraiment jolie, pour pouvoir sentir l’odeur. Comme je le disais, elle est très agréable.

- Je ne l’ai pas déjà et il sent vraiment bon, rassuré ? demandai-je en souriant.

Je l’embrasse une nouvelle fois et je range la bouteille dans sa boite avant de la poser sur la table de nuit.

- Moi aussi j’ai quelque chose pour toi !

Je vais chercher son cadeau dans ma valise. Je ne l’ai pas emballé mais le collier est dans un écrin rouge bordeaux. Je retourne près de mon petit ami et je le lui donne.

- C’est tout simple, mais j’espère que tu aimeras …

Je l’observe ouvrir l’écrin, attendant une réaction avec appréhension et impatience. Pour combler le silence, je lui pose une autre question.

- Au fait … Tu préfères aller faire un tour à la plage avant ou après manger ? Enfin, si tu veux toujours y aller bien sûr …

Spoiler:
 
 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Dim 5 Avr - 2:45

    Junno était bien plus inquiet pour son petit-ami durant leur chute que pour lui-même, surtout que Jae Hwan avait en grande partie amortie la sienne, se retrouvant en premier sur la glace. Le lycéen était loin d’être un poids plume après tout et même s’il pouvait paraitre mince, il avait des os lourds et solides. L’inquiétude sur son visage s’effaça progressivement en s’étant assuré que le jeune homme n’avait rien de cassé et il finit par se mettre à rire. Pour la suite, le garçon décida de faire un peu plus attention en patinant, du moins il tenta. Il réussit à la rigueur à ne plus s’écraser au-dessus de son petit-ami durant les nombreuses autres chutes qu’ils eurent. Après un long moment à patiner, Junno accepta avec plaisir la proposition du brun pour aller boire une boisson chaude. Il était de plus en plus fatigué alors cela tombait parfaitement bien. Ils sortirent alors de la patinoire pour retrouver avec bonheur l’air frais à nouveau. Un café se trouvait à quelques mètres d’eux et Junno prit simplement du lait chaud. Il n’avait jamais été un grand fan du café, pourtant il essayait de s’y accoutumer pour donner l’impression d’être plus mature en buvant un bon espresso sans sucre mais c’était tout simplement impossible pour lui. Même le café qu’il avait réussi à apprendre à préparer pour son petit-ami ne réussissait pas à passer, il se demandait parfois si Jae Hwan ne faisait pas semblant d’apprécier son café juste pour ne pas le vexer, ça ne l’étonnerait pas. En tout cas, pour le moment, il était tout content avec son gobelet rempli de lait, à marcher tranquillement dans les rues d’une très belle île en compagnie de l’homme qu’il aimait. Il ne voyait pas quoi demander de lui. Il se permit même d’attraper la main de Jae Hwan dans la sienne avant même qu’ils ne soient dans leur chambre, se rassurant juste qu’il n’y avait personne dans les alentours. Il entra dans la chambre et sauta sur le lit pour aller chercher son cadeau dans son sac. Tout à coup, il se sentait beaucoup plus nerveux qu’il ne devait l’être. Il se rendait compte que c’était la première fois qu’il fêtait la saint-valentin et surtout que c’était sa première avec son amoureux, peut-être aurait-il du alors trouver un cadeau plus recherché pour cette occasion. Mais sur le coup il avait parfaitement séché concernant une quelconque idée, n’ayant pas pensé à la base que Jae Hwan l’inviterait. Honnêtement, il était certain que ce moment était à graver au fer rouge parmi les moments les plus stressants qu’il ait pu vivre jusqu’à maintenant. Il tendit alors le paquet en bredouillant. Toutefois, les mots de son petit-ami réussirent à le soulager progressivement, bien qu’il ne soit pas totalement convaincu. Il aurait pu faire mieux, il en était certain. Il sourit doucement au baiser de son ainé avant de l’observer ouvrir son cadeau avant de le sentir. Jae Hwan semblait aimer le parfum, c’était déjà ça. S’il était rassuré ? « Un peu… » Répondit-il, mais le ton de sa voix était définitivement beaucoup plus léger et il profita à nouveau du baiser du jeune homme. Il était heureux. Il remarquait de plus en plus que Jae Hwan prenait plus souvent l’initiative en venant l’embrasser, ce n’était plus comme avant où Junno devait venir à lui de lui-même pour espérer un baiser de sa part. Et il appréciait réellement cela, pour lui c’était la meilleure preuve que tout se passait au mieux entre eux deux.

    Junno leva un sourcil, curieux, quand son petit-ami l’informa avoir un cadeau pour lui aussi. Il attrapa entre ses mains le petit écrin rouge, impatient de l’ouvrir mais baissa malgré tout stupidement ses yeux vers Jae Hwan comme pour avoir la confirmation qu’il pouvait l’ouvrir tout de suite. C’était un très beau collier qu’il glissa entre ses doigts, un grand sourire sur les lèvres. Il ne répondit pas tout de suite à la question de son petit-ami, son attention toujours porté sur le petit bijou. Il appréciait le message gravé dessus.

    « Je l’aime beaucoup ! » s’extasia-t-il après quelques secondes de silence, réussissant tant bien que mal à l’accrocher autour de son cou. Il se rapprocha ensuite à nouveau de Jae Hwan avant de le prendre dans ses bras, le serrant avec possessivité tout contre lui et vint déposer une multitude de petites baisers sur son cou. « Merci… » soupira-t-il alors au creux de son oreille. Ce n’était pas juste pour le collier, mais pour tout le reste…pour l’avoir invité ici, pour leur avoir offert une chance, pour lui avoir pardonné les conneries qu’il avait faites. Pour toutes les raisons qui faisait de Jae Hwan un être tellement parfait et lui donnait envie de devenir meilleur afin de réellement pouvoir mériter d’être avec lui. Il le garda encore dans ses bras quelques secondes, il n’avait pas très envie de le relâcher. Mais Junno finit quand même par reculer.

    « Ça va peut-être t’étonner mais je n’ai pas faim. On peut aller tout de suite à la plage alors… » dit-il simplement, tentant de sourire du mieux qu’il pouvait. C’était vraiment difficile à faire quand il était question d’aller faire un tour dans une plage. Junno commençait déjà à se sentir un peu mal mais il ne voulait plus faire son gamin capricieux. Puisque Jae Hwan voulait aller à la plage, il le ferait. Puis il ferait surement nuit et il risquait de ne même pas voir l’eau. Junno décida quand même de changer la veste qu’il portait contre une qui était un peu plus chaud, l’air marin était plus frais. Il souffla un bon coup avant de sourire à son petit-ami.

    « On peut y aller si tu veux, je suis prêt. » s’exclama-t-il. Allez, tout se passera parfaitement bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 30
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Lun 6 Avr - 22:02

Junno et Jae Hwan
At your smiles, I dream. I don't ever want to wake up from the sweet happiness. I'm happy with the sweetness,. So I don't want to wake up.. Can you feel it ?Please accept my heart. I wanna call u ma boo. Within my dark heart. You became my light.. My heart that was once cold. I'm falling in love with you ... After School - When I Fall.



Des éclats de rires et des chutes s’enchainent à la patinoire, mais même si j’ai des courbatures demain, j’en garderais un bon souvenir. Un peu plus tard dans l’après-midi, je propose à Junno d’aller boire une boisson chaude pour nous remettre de ns émotions. Il y a un café pas très loin en sortant de la patinoire. Pour changer de mes habitudes, je prends un chocolat chaud, tandis que mon petit ami choisit un lait chaud. Nous marchons ensuite jusqu’à l’hôtel. Sur le chemin Junno glisse sa main dans la mienne. Je ne cherche pas à le repousser. Je suis content de pouvoir partager ce genre de moment avec lui et je veux juste profiter. Les rues ne sont pas bondées, alors je pense que nous n’avons pas trop de souci à nous faire. Nous regagnons notre chambre, je termine mon gobelet de chocolat, je suis Junno des yeux. Il sort un paquet de son sac et me le donne. Sa nervosité me fait sourire, il est adorable et il n’a vraiment pas à se mettre autant de pression pour moi. Je suis sûr que je vais apprécier son cadeau et puis c’est l’intention qui compte, non ? J’ouvre le paquet, pour un découvrir un parfum.

Je souris à mon petit ami. L’odeur du parfum me plait et j’essaie alors de le rassurer. Je l’embrasse plusieurs fois, avant de lui demander s’il est rassuré. Sa réponse incertaine me fait sourire. Bien que ce soit adorable de le voir ainsi, je n’aime pas l’idée qu’il se mette autant de pression. J’ai moi aussi un cadeau pour lui, je pose le parfum sur la table de nuit, avant d’aller chercher un paquet dans ma valise. Je le donne à Junno, en espérant qu’il lui plaise … J’avoue que je suis nerveux aussi. Le grand sourire qui se dessine sur ses lèvres en ouvrant l’écrin et ses quelques mots, me rassurent. Je le laisse me prendre dans ses bras, souriant à mon tour.

- Je suis content qu’il te plaise, je t’avoue que j’ai aussi eu du mal à le trouver et j’avais peur que tu ne l’aimes pas …

Puis il se recule, brisant notre étreinte. Je lui demande alors ce qu’il veut faire pour la soirée. Il me confie ne pas avoir faim et que nous pouvons aller à la plage maintenant. C’est vrai que j’avais très envie d’y aller … À cette heure-ci, le soleil doit bientôt se coucher. Ce serait vraiment joli à voir ! Et romantique aussi … Je souris à Junno et nous sortons de la chambre. Comme je le pensais, la nuit commence à tomber. Nous sommes toujours en hiver, le soleil se couche encore tôt. Par contre, nous avons de la chance il ne fait pas si froid. Bon, ce n’est pas non plus un temps pour se promener en tee-shirt et nos vestes sont bien appréciées, mais cela reste correct. Je prends la main de mon petit ami dans la mienne, la plage est juste en face de l’hôtel, il nous suffit juste de travers la route en face. C’est marée basse, alors la mer est un peu loin, mais nous pouvons marcher jusque-là.

Le soleil couchant teinte l’eau de jaune et d’orangé, c’est vraiment joli. La plage n’est pas très fréquentée, il y a deux trois couples, mais j’entraine Junno là où il n’y a personne. Il fait sombre, mais nous y voyons encore claire et je pense que les réverbères près de la route vont s’allumer lorsqu’il fera complètement nuit. Je suis sûr que Chanel adorerait courir ici, il s’amuserait comme une folle. Je lâche la main de mon petit ami et je me tourne vers lui..

- C’est joli, non ?

J’adore la plage. Je n’ai jamais eu trop l’occasion d’y aller quand j’étais enfant, mais chaque fois que je le pouvais, j’en garde de bon souvenir. Quand j’ai étudié en France, nous allions souvent à la plage avec des amis, lors des beaux jours. Je me sens à l’aise dans l’eau et j’ai souvent pratiqué la natation comme sport durant mon adolescence.

- Le cadre est romantique aussi, tu ne trouves pas ?

Je me tourne vers la mer qui est maintenant à quelques mètres de nous, puisque nous avons marché le long de la côté, jusqu’ici. Je n’ai jamais été du genre à faire attention au romantisme, ni à l’être. Je dois avouer que Junno m’a beaucoup changé … Je ne pensais jamais tomber amoureux d’un homme et pourtant … Maintenant je suis avec lui. Je n’ai jamais été du genre romantique ou me poser longtemps avec quelqu’un, mais Junno a changé ces deux traits de mon caractère.

- J’aime beaucoup la plage, c’est pour cela que je voulais venir ici, mais il n’y a pas que cela …

Je me tourne à nouveau vers mon petit ami. Trop préoccupé par mes propres pensés et par ce que je m’apprête à dire, je ne remarque pas le comportement de Junno. Je me rapproche un peu plus de lui.

- Je voulais te dire quelque chose … Je pense que n’importe quel endroit au pu faire l’affaire, mais … Comme c’est quelque chose de spécial pour moi, je voulais le faire bien …

Je ne suis vraiment pas du genre à dire ces quelques mots à la légère. Je ne l’ai pas dit souvent dans ma vie, très peu même … Est-ce que je l’ai même déjà dit ? Je ne sais plus … Certainement, mais je ne le pensais pas autant que maintenant.

- Depuis le temps, je ne te l’ai jamais dit et je ne sais pas si tu as déjà douté de ce que je ressentais, mais je ne voulais pas le dire à la légère et je voulais être sûr de moi.

Enfin bon … Je ne vais pas faire un discours de deux heures non plus … Je pose une main sur sa joue et de l’autre j’attrape une des siennes, mon regard plongé dans le sien.

- Je t’aime …

Un léger sourire se dessine sur mes lèvres et je m’apprête à l’embrasser, quand quelque chose m’interpelle. Sa main que se serre dans la mienne est toute tremblante. Je viens prendre son autre main et l’inquiétude s’ancre dans mon regard.

- Ça va ? Tu trembles … Tu as froid ?

Je m’apprête à enlever ma veste pour la lui donner, me coupant dans tout ce que je disais, trop préoccupé par son bienêtre. L’idée qu’il ait peur de l’eau ne m’a pas du tout effleuré l’esprit, pourtant j’aurais certainement dû y penser …

 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Mer 8 Avr - 3:28

    Junno avait aimé le collier que venait de lui offrir son petit-ami au moment même où il y posa le regard, il était beau et le lycéen pensa tout de suite qu’il le porterait certainement très souvent. Il se débattit quelques petites secondes pour le mettre correctement autour de son cou et regarder avec plaisir le pendentif posé sur sa peau blanche. Il avait finalement lâché le collier du regard pour enlacer avec force son petit-ami contre lui, il était tellement heureux de l’avoir avec lui et profiter de ce weekend en amoureux. Il ne pouvait rien demander de mieux pour la saint-valentin…si ce n’était peut-être d’oublier cette promenade au bord de la plage à laquelle Jae Hwan semblait tant tenir et le jeune homme se préoccupait tellement à chaque fois de lui faire plaisir que Junno n’eut vraiment pas le cœur à lui refuser ça. Il n’aura qu’à penser qu’il est dans une forêt, loin de toute source d’eau et ça devrait plutôt bien marcher, non ? Non, Junno n’était pas assez con pour croire que cela marcherait, il préféra plutôt compter sur sa chance sur le coup…Il troqua la veste qu’il portait contre une qui allait le tenir plus chaud, il y’aurait certainement plus de vent près de la plage et puis les rayons réchauffant du soleil n’étaient plus là non plus. Ils quittèrent l’hôtel et Junno sentit son cœur commencer à battre un peu plus rapidement, la plage était tout près, à peine quelques dizaines de mètres les en séparait. Tout ce qu’il put voir était qu’il n’y avait pas beaucoup de monde et c’était vraiment le seul point positif pour lui, au moins il n’aurait pas à faire beaucoup trop attention à son comportement envers son ainé. Il se sentit d’autant plus nerveux quand Jae Hwan lâcha sa main, ne s’apercevant qu’à cet instant que la pression qu’avait exerçait jusque la main de son petit-ami sur la sienne avait en quelque sorte aidé à le calmer un peu. Il hocha la tête pour confirmer qu’il trouvait ça joli aussi. Pourtant son regard ne se posait nulle part, que ce soit l’eau ou le reflet orangé du soleil dessus, gardant ses yeux fixés sur ses chaussures. Ce n’était pas une très bonne idée non plus puisqu’à cause de cela il voyait le sable fin qui ne lui rappelait que très bien l’endroit où il se trouvait. Junno serrait fort les poings tandis que son malaise grandissait.

    « Oui…C-c’est très…romantique… » bredouilla-t-il d’une petite voix, lançant quand même un petit sourire à son petit-ami. Cela aurait tout de même été cent fois plus romantiques si cela n’avait été qu’une carte postale, il n’avait pas besoin de faire une visite de terrain. Pourtant, Junno était particulièrement fleur bleu, mais la peur gagnait sur tout le reste. Il baissa les yeux vers le styliste qui lui confiait son amour pour la plage et il se dit que ce n’était définitivement pas un point qu’ils avaient en communs. Les battements de son cœur s’accélérèrent à nouveau, cela devenait insoutenable. Les mots de Jae Hwan ne firent que la moitié du chemin jusqu’à son cerveau et il restait obstinément silencieux alors qu’il était impossible à taire en temps normal. Il n’aurait pas arrêté de faire le curieux quand son petit-ami lui disait vouloir lui confier quelque chose. Il ferma un moment fort les yeux en entendant un éclat de vague, il avait l’impression que l’eau l’attirait jusqu’à elle pour le noyer. Il savait que ce n’était pas le cas mais ils n’y avait plus aucune suite logique dans sa tête. Tout son corps tremblait et il se mordit furieusement la lèvre inférieure sans savoir si c’était pour empêcher un cri de sortir de sa bouche ou contenir ses larmes qui risquaient de couler à n’importe quel moment. Peut-être les deux. C’était atroce, il n’avait jamais été aussi près de la mer. Même en bateau ce n’était pas aussi effrayant. Le bruit des vagues, l’air marin salé, le sable…ce n’était pas joli, c’était effrayant. Il sursauta en sentant la main de Jae Hwan sur sa joue et lâcha un long souffle pour tenter de se calmer, en vain. Le regard de son petit-ami était ancré dans le sien et Junno serra un peu plus sa main dans la sienne, tremblotant toujours. Je t’aime …Cela faisait tellement de mois qu’il attendait d’entendre Jae Hwan prononcer ces trois petits mots, sans même être certain de pouvoir les entendre un jour. Jae Hwan l’aimait. Jae Hwan était amoureux de lui. Cela voulait dire qu’il n’allait pas le quitter. Et Junno lui aurait sauté dessus, lui aurait crié à quel point il l’aimait s’il n’avait pas autant été paralysé par la peur. Il aurait tout donné que cela se passe à un autre endroit, mais c’était à cause de lui et de sa foutue peur. Il serra encore plus les mains du styliste dans les siennes, malheureux de l’inquiétude qu’il causait au plus vieux.

    « J-je…ça va… » tenta-t-il de dire de sa voix cassée, caressant du bout de pouce la main de son petit-ami. Il fallait qu’il dise quelque chose de plus intelligent que cela, qu’il réponde à ce que venait de lui dire aussi mais au même moment une vague un peu plus forte les éclaboussa très légèrement, quelques gouttes insignifiantes tombèrent sur leur visage mais ce fut suffisant pour faire craquer Junno. Il lâcha un cri autant effrayé par les gouttes d’eau que le bruit de la vague elle-même alors que les larmes commençaient à couler à flots le long de ses joues.

    « Je ne veux pas rester ici…Je veux m’en aller…S’il te plait, allons-nous en…S’il te plait ! ! » répéta-t-il en sanglotant, serrant fortement les mains de Jae Hwan. « Je n’y arrive pas, s’il te plait ! » C’était impossible pour lui de rester ici, sa phobie ne risquait pas de guérir ce soir. Avant même qu’il n’ait terminé ces mots, Junno les entrainait rapidement le plus loin possible de la plage et ne souffla que quand ils furent sur le trottoir, il se laissa tomber sur le sol, levant le bras afin de pouvoir garder la main de Jae Hwan. De sa main libre, il essuya ses yeux, ce qui restait inutile puisque de nouvelles larmes prenaient tout de suite la place des autres. « Pardon… » murmura-t-il en prenant de longues inspirations. « J’ai peur de l’eau, j’en ai vraiment très très peur. » Mais cela Jae Hwan avait du déjà le deviner à présent. « J’ai totalement foiré ta déclaration, je suis tellement con ! » Il bouda en baissant les yeux. Il n’avait pas envie d’être pris pour un gamin mais c’était plus fort que lui. Bon sang, ce n’était que de l’eau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 30
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Sam 11 Avr - 22:41

Junno et Jae Hwan
At your smiles, I dream. I don't ever want to wake up from the sweet happiness. I'm happy with the sweetness,. So I don't want to wake up.. Can you feel it ?Please accept my heart. I wanna call u ma boo. Within my dark heart. You became my light.. My heart that was once cold. I'm falling in love with you ... After School - When I Fall.



Junno aime le collier que je lui ai offert et cela me fait plaisir. Je le montre certainement moins que lui, mais de mon côté aussi j’appréhendais qu’il n’aime pas … Je me retrouve dans ses bras et je lui rends son étreinte en souriant. Puis je reviens sur mon idée d’aller nous promener à la plage. J’adore ce genre de paysage et puis … J’ai une idée derrière la tête en voulant l’emmener là-bas. Je trouve ce cadre très romantique et quoi de mieux que de lui avouer mes sentiments, le jour de la saint-valentin, pendant un week-end en amoureux, dans ce genre de circonstance ? Cela me plait et je veux vraiment que tout soit parfait. Je n’ai jamais fait autant attention aux détails pendant une relation, mais je tiens vraiment à Junno. Je ne lui ai jamais dit que je l’aimais depuis le temps, je prétendais tout le temps vouloir être sûr de moi. Maintenant que je le suis, j’ai hâte de pouvoir le lui dire, mais j’appréhende aussi … Je crois que je n’ai jamais été aussi nerveux face à une personne avec laquelle j’étais en couple. La plage n’est pas loin et nous arrivons vite, j’attrape la main de Junno pour l’entrainer plus proche de l’eau.

Le soleil se couche laissant un joli reflet rouge-orangé sur l’eau, c’est vraiment joli. Maintenant, je n’ai plus qu’à rassembler mon courage et à être sincère avec mon petit ami. Lorsque Junno me répond, il n’a pas l’air très sûr de lui, mais je n’y prête pas grande attention. Je me dis qu’il doit être gêné, cela lui arrive parfois. Ma main se pose sur sa joue, avant de venir prendre les siennes et enfin je lui dis ces trois mots que je brûlais d’envie de lui avouer. Cependant, je remarque les mains toutes tremblantes de mon petit ami. Je lui demande bêtement si tout va bien, il a peut-être froid … Il me dit que tout va bien, mais je ne le crois pas … Il n’a pas du tout l’air bien. Trop préoccupé par ma déclaration, je ne faisais plus trop attention au reste, pourtant j’aurais dû être plus attentif envers Junno. Une vague nous éclabousse, ce qui a pour effet de le faire crier et les larmes commencent à couler sur ses joues. La culpabilité prend le pas sur tout le reste, je m’en veux d’avoir été autant insensible, alors que ça crève les yeux ! Il a l’air complètement effrayé par l’eau qui est à environ un mètre de nous, se rapprochant parfois avec le mouvement des vagues.

Junno serre encore plus fort mes mains et m’entraine loin du bord de l’eau. Je me laisse faire, conscient que rester ici n’arrangera pas son état et je ne veux surtout pas qu’il continue d’aller mal. Une fois assez éloigné de la mer, Junno s’assoit par terre et je prends place à ses côtés, passant mon bras autour de ses épaules pour l’attirer près de moi. Il tremble toujours et finit par s’excuser.

- C’est à moi de te demander pardon … Je voulais absolument venir à la plage et je n’ai pas fait attention au reste. Tu aurais dû me le dire que tu avais la phobie de l’eau, je n’aurais pas insisté.

Il baisse les yeux et je reprends la parole.

- Tu n’as rien foiré du tout. C’est sûr j’aurais préféré que cela se passe mieux, maintenant que j’avais enfin trouvé le courage de te le dire, mais ce n’est pas de ta faute. Je culpabilise d’être resté focalisé sur mes propres craintes et de ne pas avoir remarqué que tu avais peur …

Je le serre un peu plus contre moi et je commence à caresser tendrement ses cheveux, comme pour l’apaiser, alors que je le sens se détendre petit à petit.

- À trop vouloir planifier les choses, il fallait bien que quelque chose ne se déroule pas comme je le voulais, non ? demandai-je souriant légèrement pour essayer de détendre l’atmosphère.

Je finis par glisser ma main sous son menton, pour lever son visage vers le miens et croiser son regard.

- Tu sais on a tous nos phobies, personnellement je déteste les insectes, je les déteste vraiment …

Je lui adresse un léger sourire. Parfois j’ai vraiment l’air malin avec ma peur des insectes. Je me penche pour l’embrasser légèrement et je prends ses mains dans les miennes.

- Tu te sens mieux ? Tes mains n’ont plus l’air de trembler, je préfère cela. Je t’aime et je n’aime pas te voir mal, encore moins si c’est en quelque sorte de ma faute …

 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Lun 20 Avr - 17:42

    Junno avait toujours su qu’il était un réel con, rien que ses notes catastrophiques pouvaient largement en témoigner, ce soir aussi il avait fait le con en fuyant dès qu’une petite goutte d’eau avait atterrie sur son visage d’enfant, mais il avait réellement eu l’impression sur le coup que la seconde d’après c’était toute une vague qui risquait de s’échouer sur lui. Le pire dans tout cela était que son petit-ami venait tout juste de lui qu’il l’aimait pour la première fois. Et il était certain que Jae Hwan se souviendra toute sa vie de la poule mouillée qu’il a été en ce moment en lui prenant la main pour s’éloigner le plus possible et le plus rapidement de l’eau. Si ça se trouvait, le styliste ne l’aimerait même plus après cela. Il avait tout foiré. Se déclarer la nuit de la saint valentin sur une plage, quand il y pensait, il n’y avait rien de plus romantique que cela. Son petit-ami savait à quel point il aimait ce genre d’attention aussi, c’était plus ou moins préparé alors mais lui n’avait pas réussi à rester en place. L’eau ne risquait pas de le tuer non. Junno détourna légèrement le regard, observant de loin les vagues…il tremblait rien qu’en les regardant. Ce n’était pas ce soir que sa phobie allait se soigner. Il était impossible que sa peur disparaisse tout court, il en était parfaitement conscient à présent qu’il était près de la mer. Il serrait toujours la main de Jae Hwan, baissant ses yeux emplis de larmes et de honte. Il sentait plus qu’il ne voyait Jae Hwan s’assoir à ses côtés, il se laissa aller contre le plus vieux. Junno prenait de longues respiration pour tenter de se calmer le plus vite, avoir son petit-ami aussi proche l’aidait beaucoup aussi. Le lycéen se rendait compte à quel point il avait été de rester silencieux et accepter malgré tout d’aller à la plage avec Jae Hwan, pourtant il lui avait promis de toujours être parfaitement honnêtement avec lui. Mais Jae Hwan semblait tellement tenir à aller à la plage, d’ailleurs il avait vu à quel point il aimait ça…il devait certainement beaucoup aimer nager aussi, malheureusement le plus ne pensait pas qu’ils pourraient faire ça ensemble à jour, pas même dans une piscine gonflable. Il ne répondit rien pourtant, se contentant de garder les yeux rivés vers le sol. Il n’avait plus peur mais ses larmes n’étaient pas encore totalement décidées à s’arrêter. Il ne s’en formalisa pas plus que cela, ses yeux finiront bien par redevenir sec.

    « Tu n’as pas à culpabiliser…Tu ne pouvais pas savoir et je n’ai rien dit parce que je voulais te faire plaisir. » C’était un simple murmure, il n’avait pas encore assez de force pour parler fort comme il en avait l’habitude mais ça ne saurait tarder à revenir, une fois l’émotion partie. Jae Hwan restait tendre et doux avec lui, et il aimait tellement être dans ses bras ainsi. Junno voulu résister au début quand son petit-ami lui releva le menton, il n’avait pas envie qu’il voit tout de suite ses yeux rouges mais il céda rapidement et laissa son regard cueillir le sien. Il ne pensait pas que Jae Hwan pouvait avoir peur des insectes et les détester, c’est une information qu’il garderait bien en tête. Il lui sourit doucement.

    « Je te protégerai contre tous les insectes… » lui assura-t-il le plus sérieusement du monde, ses sourcils légèrement froncés. Il voyait Jae Hwan se rapprocher de lui et cligna légèrement ses yeux quand il l’embrassa. C’était bien la toute première fois qu’il l’embrassait en public, bien sûr il n’y avait pas de foule autour d’eux on pouvait même dire qu’il n’y avait personne mais ça lui fit très plaisir, il lui vola à son tour un rapide baiser avant de lui sourire simplement.

    « Je me sens mieux, oui. » Il entoura les mains de Jae Hwan de ses longs doigts, il était parfaitement calme à présent et réussissait enfin à profiter pleinement des mots de son petit-ami qui lui répétait qu’il l’aimait. C’était vraiment bon à entendre, encore plus car il ne pensait pas y avoir droit un jour. « Je t’aime moi aussi, plus que tout ce que tu peux imaginer. » soupira-t-il en le regardant tendrement durant plusieurs secondes avant de se laisser aller entre ses bras, il aimait la chaleur de Jae Hwan, son odeur, sa peau…il aimait tout chez lui.

    « On peut aller où tu veux maintenant, ça sera pour me faire pardonner d’avoir crié comme une fille. » Il rit et lâcha la main droite de Jae Hwan afin de pouvoir essuyer les dernières traces de larmes sur ses joues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 30
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Jeu 23 Avr - 22:30

Junno et Jae Hwan
At your smiles, I dream. I don't ever want to wake up from the sweet happiness. I'm happy with the sweetness,. So I don't want to wake up.. Can you feel it ?Please accept my heart. I wanna call u ma boo. Within my dark heart. You became my light.. My heart that was once cold. I'm falling in love with you ... After School - When I Fall.



Tout devait être parfait. Je n’ai jamais eu l’habitude d’être romantique, mais je voulais vraiment faire un effort pour me déclarer à Junno. Ce que je souhaitais faire était peut-être cliché, une déclaration sur la plage, au coucher de soleil. Cependant, cela me semblait bien et j’espérais que Junno aimerait aussi. Au lieu de cela, je viens d’apprendre malgré moi que mon petit ami à une peur bleue de l’eau. Si j’avais su, je ne l’aurais jamais emmené ici. J’aurais changé mes plans à la dernière minute, je me serais débrouillé autrement pour lui dire ce que j’avais sur le cœur, mais tant pis. Je n’aime pas voir celui que j’aime ainsi, tout tremblant et des larmes coulant sur son visage. Il prend ma main pour nous éloigner du bord de l’eau le plus rapidement possible. Puis il se laisse glisser au sol en pleurant. Je m’assois à côté de Junno et l’attire près de moi, essayant de le réconforter du mieux que je peux. Je déteste voir mes proches mal, encore moins quand c’est plus ou moins de ma faute. Certes j’avais vraiment envie de venir ici, car j’adore la plage, mais pas au point d’obliger Junno à affronter sa plus grand peur. Je caresse doucement et tendrement ses cheveux, pour essayer de l’apaiser, puis je prends la parole.

- J’avais bien compris que tu voulais me faire plaisir, mais tu aurais dû me le dire … J’aime la plage, mais je tiens aussi à toi et je ne t’aurais jamais forcé.

Je glisse ma main sous son menton, pour relever son visage. Pour essayer de détendre l’atmosphère, je lui révèle ma propre peur des insectes. J’apprécie voir un sourire légèrement se dessiner sur ses lèvres.

- Oh, j’aurais mon propre garde du corps, c’est chouette ça ! ajoutai-je pour plaisanter en souriant à mon tour.

Je me penche vers lui pour l’embrasser. Ce n’est qu’un simple baiser, mais j’étais quasiment certains que cela lui remontrait un peu plus le moral. Je sais que nous sommes en publique, mais ce n’est pas comme si les rues étaient très fréquentées et puis … Si je réussi à le faire sourire, cela vaudrait que je mette mes craintes et mes principes de côté à certains moments. Junno m’embrasse à son tour et je réponds à son sourire.

- J’ai réussi à te rendre ton sourire visiblement, je savais que cela fonctionnerais, dis-je simplement.

Junno m’affirme qu’il va mieux et je ne peux qu’en être soulagé. Je sens sa main prendre les miennes, que je serre légèrement, avant de lui répéter à nouveau que je l’aime. Maintenant que nous sommes loin de la mer et qu’il va mieux. Junno me répond qu’il m’aime aussi et bien qu’il me l’a déjà dit, à ce moment précis, cela me fait plus que plaisir. Je serre encore un peu plus mon petit ami dans mes bras. C’est la première fois que je fête vraiment la Saint Valentin et je pense que je vais m’en souvenir longtemps pour beaucoup de raisons différentes, mais en tout cas ce serait un très bon souvenir c’est certain. Je pose ma main sur sa joue.

- Tu n’as pas besoin de te faire pardonner de quoi que ce soit, tu avais peur et chacun réagit différent face à la peur, mais je pense que beaucoup n’en mèneraient pas large face à leurs pires peurs.

J’entrelace mes doigts aux siens et j’ajoute.

- Qu’est-ce que tu voudrais faire ? Après tout, c’est moi qui t’ai emmené ici, ce serait plutôt à moi de faire ce que tu veux pour me faire pardonner.

Je lui souris tendrement, puis une idée me vient. Pas très originales ou palpitantes mais tant pis.

- On pourrait juste rentrer à l’hôtel ? Je pense que tu as eu ton quota d’émotions fortes pour ce soir, non ? Pour ce soit on serait bien plus confortable et bien sûr il est hors de question que tu dormes seul dans ton lit, ajoutai-je pour plaisanter.

Bien que ce soir vrai, mais je pense que je n’avais pas besoin de le préciser, Junno serait venu se faire une place dans mon lit sans rien demander, pas que cela me déplaise.

- Sauf si tu as envie d’autre chose, je t’écoute, ce week-end c’était pour te faire plaisir après tout. Et aussi parce que j’avais envie de passer la Saint Valentin rien qu’avec toi, sans que je sois toujours pris par mon travail.

 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Lun 4 Mai - 12:57

    La présence de Jae Hwan à ses côtés lui faisait un bien fou, vraiment ! Le lycéen savait parfaitement que sa réaction aurait été cent fois si cela n’avait pas été son petit-ami à ses côtés, il n’osait d’ailleurs même pas imaginer s’il s’était retrouvé seul devant la plage. Même si d’un certain côté, il n’aurait pas risqué de venir jusqu’ici sans être accompagné. Il soupira, honteux et énervé de cette peur de l’eau qui lui bouffait les tripes. Le plus vieux semblait adorer la plage et ses mots ne firent que le lui confirmer et cela chagrinait énormément Junno de ne pas pouvoir partager avec lui sa passion parce que, après cet épisode, il était certain de ne plus jamais remettre les pieds ici. Il préférait mille fois mieux regarder le paysage d’une plage sur une carte postale où il restera bien au sec. Son petit-ami avait raison, il aurait du partager sa crainte avec lui mais il avait eu envie de lui faire plaisir et, surtout, il n’avait pas conscience lui-même de la dimension de sa phobie à vrai dire. Au moins, c’était parfaitement clair maintenant. Il accueillit avec bonheur le baiser que lui offrit Jae Hwan alors qu’ils étaient dans un lieu public et que n’importe qui pouvait passer à côté d’eux. Est-ce que son petit-ami acceptait mieux le fait de sortir et même être amoureux d’un garçon - Junno sourit d’ailleurs à cette deuxième pensée - ? Il n’en savait trop rien, de toute façon il ne lui demanderait jamais à ce qu’ils s’affichent en public, il l’avait promis au styliste au tout début de leur relation et en somme ça ne le dérangeait pas tellement, même pas du tout. Junno savait lui-même qu’il lui était impossible d’en parler à ses propres parents, ils avaient beau le gâter et être ouverts d’esprits, il ne pensait absolument pas qu’ils le seraient assez pour accepter cela de lui. Et dans l’absolu, ils n’avaient pas besoin de connaitre les détails de sa vie amoureuse. Le plus important dans l’histoire était que ce baiser lui fit énormément plaisir et il lui rendit en retour un baiser furtif du bout des lèvres.

    « En même temps, tu as de très bonnes méthodes pour me faire sourire. » répliqua-t-il, le sourire toujours aux lèvres tandis que ses mains serrent fortement les siennes.

    Il se laissa finalement totalement tomber contre Jae Hwan, la tête confortablement posée sur son torse. Il avait l’impression que même s’asseoir droit n’était plus trop possible à présent que toutes ses émotions étaient tombées. Son petit-ami lui disait qu’il n’avait rien à se faire pardonné et il se contenta de sourire, ne répondant pas tout de suite. Il n’avait aucune idée de où ils pourraient bien aller. A vrai dire, avant de venir à la plage, il avait eu envie de lui proposer d’aller en boite de nuit parce que ça faisait longtemps qu’il ne s’y était plus rendu. Depuis qu’il était en couple avec Jae Hwan en fait, son petit-ami n’avait pas beaucoup de temps libre à cause de son boulot et lui ne ressentait plus l’envie d’y aller sans lui. Mais là, il n’était pas du tout d’humeur à aller dans un endroit bruyant où l’alcool coulait à flot. Il voulait juste se poser tranquillement aux côté de son amoureux.
    Pour le coup, la proposition de son petit-ami ne pouvait que l’enchanter, il préférait de loin retourner à l’hôtel et se pelotonner contre lui. « Non, non…Je veux qu’on retourne à l’hôtel aussi, j’ai simplement envie qu’on soit tout les deux. » Répondit-il alors. « Et être dans ton lit… » ajouta-t-il en riant. Il finit par se relever et aider son petit-ami à en faire de même avant de lâcher sa main et mettre une distance convenable entre eux. Il lui était un peu difficile au tout début de rester loin de Jae Hwan, étant de nature extrêmement tactile mais il s’y habituait de plus en plus et à présent c’était quasiment instinctif chez lui.
    Ils retournèrent ensemble à l’hôtel qui n’était pas très loin, la réceptionniste semblait étonnée de leur si rapide retour et Junno se contenta de lui sourire poliment avant de remonter les marches. Le lycéen s’assit tranquillement sur son lit et tourna les yeux vers la porte qui menait à la salle de bain, il avait bien envie de prendre une bonne douche mais il avait aussi peur de se retrouver à faire une autre crise seul et commencer à crier. Généralement il n’avait pas peur mais il préférait ne pas tenter le diable sur le coup. Il se passe rapidement les mains dans ses cheveux cheveux bleu sombres avant de soupirer. Le lycéen entreprit de se déshabiller calmement, pliant ses vêtements en même temps. Il était très loin d’être un maniaque de l’ordre mais il faisait quand même attention à ses vêtements. Junno resta finalement en boxer et enfila juste un grand t-shirt noir avant d’aller s’affaler sur le lit de son petit-ami qu’il surprit en attrapant rapidement, le faisant tomber avec lui.

    « Tu sais, je passe un excellent weekend avec toi. » lui confia-t-il comme pour le rassurer, il n’avait pas envie que Jae Hwan comment à s’en vouloir à cause de l’incident à la plage ou qu’il pense que cela avait gâché leur saint valentin. Tout était vraiment parfait. Il lui sourit et vint poser un baiser sur le sommet de son crâne.

    Junno se releva lentement pour se retrouver en position assise et enfouit sa main dans les cheveux de son ainé, jouant tendrement avec ses mèches. Il ne le quittait pas du regard. « J’arrive pas à y croire en fait, que tu sois vraiment tombé amoureux de moi. » murmura-t-il comme s’il avait peur que quelqu’un les entende. Après tout, Jae Hwan était hétéro avant de le rencontrer et qu’il l’ait amené jusque là semblait juste incroyable. Il avait un caractère pourri et n’avait jamais rien connu à l’amour avant Jae Hwan. Il sourit en venant caresser doucement son épaule et son bras. « Tu es juste à moi alors. » Junno était très possessif…peut-être même un peu obsédé en fait mais il ne s’en rendait pas totalement compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 30
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Sam 9 Mai - 22:15

Junno et Jae Hwan
At your smiles, I dream. I don't ever want to wake up from the sweet happiness. I'm happy with the sweetness,. So I don't want to wake up.. Can you feel it ?Please accept my heart. I wanna call u ma boo. Within my dark heart. You became my light.. My heart that was once cold. I'm falling in love with you ... After School - When I Fall.



Nous avons tous nos peurs et chacun réagit différemment face à elles. Même si la plus part d’entre nous n’en mène pas large face à notre pire phobie. Je peux donc totalement comprendre la réaction de Junno et ce n’est certainement pas moi qui vais le juger. Au contraire, je le prends dans mes bras espérant qu’il se calme, maintenant que nous sommes loin de la mer. Je me fiche des gens qui pourraient passer et nous voir. Après tout, je ne fais qu’essayer de le rassurer, je pourrais très bin agir en ami ou en grand-frère et si cela déjà quelqu’un de voir deux hommes aussi proches, qu’ils aillent gentiment se faire voir. Je finis même par l’embrasser, dans ce genre de moments le regard des autres c’est la dernière chose qui me préoccupe, je veux juste voir mon petit ami sourire à nouveau. Je souris en entendant sa réponse.

- Je savais que ça te redonnerais le sourire et c’est tout ce qui m’importe pour le moment, avouai-je.

Je resserre mon étreinte autour de son corps, alors que Junno s’installe un peu plus confortablement dans mes bras. Je caresse tendrement ses cheveux en lui demandant ce qu’il veut faire maintenant. Je lui propose de rentrer pour passer un peu de temps rien que tous les deux, après cette grosse frayeur. Cependant, si Junno a autre chose à proposer, je l’écoute. Il accepte finalement ma suggestion.

- Petit squatteur ! le taquinai-je en référence à précision de vouloir être dans mon lit.

Il sait très bien que je ne lui dirais pas non. Je suis pour le moment assez réticent au fait de m’afficher en publique avec lui, puisqu’il n’est pas majeur et que c’est un garçon, vis-à-vis de mon métier les journalistes pourraient en faire leurs choux gras. Toutefois, quand il n’y a pas de risque qu’un regard trop curieux traine, je suis beaucoup plus tactile avec lui et beaucoup plus démonstratif de ce que je ressens pour lui. Surtout que maintenant, je n’ai plus peur de mettre le mot « amour » sur mes sentiments, je compte bien le lui prouver encore plus. Je me relève en prenant la main de Junno. Puis nous nous séparons le temps de rentrer à l’hôtel, c’est mieux ainsi et je ne le contredirais pas. Nous regagnons rapidement l’hôtel et la chambre.

Mon premier réflexe est d’aller ferme le rideau de la chambre, histoire de ne pas être désagréablement réveillé par les rayons du soleil demain matin. Puis je me déshabille à mon tour, restant juste en boxer et enfilant un tee-shirt que je viens de prendre dans ma valise. Je m’approche du lit où Junno s’est déjà fait une place et avant que je ne puisse réagir je me fais attirer avec lui sur le matelas. J’enlace mon petit ami et un grand sourire se dessine sur mes lèvres.

- Je suis content de l’entendre. Je n’ai pas l’habitude fêter la Saint-valentin, alors j’ai vraiment peur de mal faire, mais si tu passes un bon week-end tant mieux et c’est réciproques.

Je m’approche de son visage pour l’embrasser tendrement. Allongé sur le dos, je suis Junno des yeux, alors qu’il se redresse en position assise, jouant toujours avec une de ses mains dans mes cheveux. Ce qu’il dit ensuite me tire un léger sourire.

- J’ai eu du mal à m’y faire aussi pour être honnête, mais je n’ai rien pu faire d’autre que me rendre à l’évidence, il y a des signes qui ne trompent pas et contrairement à ce que je pensais jusqu’à il n’y a pas si longtemps, il y a des sentiments qu’on ne peut pas mettre de côté même avec toute la volonté du monde.

Je n’ai jamais été trop sérieux dans mes relations. Je n’ai jamais été infidèle non plus, mais je me lassais vite, je ne m’attachais pas tant que cela, alors mes relations étaient courtes. Cependant, avec Junno, je me suis attaché très rapidement et cela aurait été stupide de lutter contre mes sentiments.

- À croire que les choses ne se passent jamais comme on le prévoit mais, bien que je n’aurais jamais pensé dire cela un jour, je ne suis pas mécontent de ne pas avoir suivis mes principes obstinément.

J’aurais très bien pu renier mes sentiments, fuir dès que mes sentiments sont apparu et continuer ma vie avec une femme, fonder une famille, comme je me le suis toujours imaginé, mais ce que je vis en ce moment est bien mieux. Je ne sais pas si j’aurais autant aimé une autre femme, sans doute que oui, mais maintenant il est absolument hors de question que je quitte Junno. Je ris gentiment et lui réponds.

- Je suis tout à toi, tu n’as aucun souci à te faire, mais cela veut dire que tu es tout à moi aussi, répondis-je.

Puis je me redresse et je commence à le chatouiller en riant, ravi de passer ce genre de moment avec lui. Je n’ai pas fêté énormément de Saint valentin ou alors juste pour le principe sans rien faire d’extraordinaire. À vrai dire, je n’aime pas trop ce concept, jugeant qu’il n’y a pas besoin d’un jour précis pour faire plaisir à la personne qu’on aime, mais c’est une bonne occasion et si cela fait plaisir à Junno. Je le laisse tranquille avec les chatouilles, alors qu’il se retrouve à nouveau allongé à côté de moi. Puis je viens déposer quelques légers baisers dans son cou.

- Tu es tout et gare à celui ou celle qui t’approchera d’un peu trop près ! ajoutai-je toujours en plaisantant.

Je suis possessif, mais pas pour autant jaloux maladif, je le taquine juste un peu. Puis je l’enlace à nouveau, rapprochant son corps du miens, faisant exprès de laisser mes mains trainer sous son tee-shirt, je suis d’humeur taquine ce soir. Après ce qu’il s’est passé à la plage, j’ai juste envie de le voir sourire et de l’entendre rire.

- Dire qu’après ce week-end il va falloir que je retourne travailler … J’adore ce que je fais, mais je ne serais pas contre resté ici plus longtemps, rien qu’avec toi.

Je lui adresse un sourire et je continue.

- J’essayerais d’avoir du temps libre pendant tes prochaines vacances et on ira quelque part rien que tous les deux, ok ? Sans que cela finisse comme notre voyage au Japon bien sûr.

Un léger sourire en coin flotte sur mon visage. Certes, sur le coup c’était une grosse crise qui a bien secoué notre relation, mais maintenant je préfère le prendre avec le sourire. J’aime Junno, il n’est peut-être pas mineur mais il est consentant et tant que cela ne tombe pas entre de mauvaises mains nous n’avons pas de souci à nous faire.

 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Mer 20 Mai - 13:45

    Evidement, le baiser de Jae Hwan ne pouvait qu’avoir un effet agréablement apaisant sur lui, encore plus quand ce dernier n’avait pas hésité à l’embrasser alors qu’ils étaient dans un lieu public et que n’importe qui pouvait les surprendre. Junno ne pensait pas à demander à son petit-ami de rendre publique leur relation ni même ne comptait en parler à qui que ce soit comme il le lui avait promis, mais malgré tout, ce simple geste lui fit bien plus plaisir que les nombreux autres baisers qu’ils avaient pu échangés jusque là. C’était à la fois semblable mais avec une pointe de différence. Junno s’efforça à retenir un sourire d’imbécile heureux d’étirer ses lèvres pleines. Mais Jae Hwan avait raison, cela avait réussi à lui redonner le sourire. Junno se cala un peu plus contre le brun, profitant de sa forte étreinte. Il aimait être dans les bras du styliste et en profitait donc largement. La proposition de Jae Hwan lui convenait parfaitement et à présent il n’avait qu’une seule hâte, être dans la chambre avec son petit-ami en toute tranquillité. Ils se levèrent alors et Junno lui lâcha la main avant de marcher côte à côte sans rester trop proches.

    Quand ils arrivèrent à la chambre, Junno sourit en voyant son ainé se diriger en tout premier vers la fenêtre pour en fermer les rideaux. Ce n’était certainement pas les rayons du soleil qui risquait de le reveiller en premier le matin. Le lycéen finit par se dire qu’il devrait essayer de ne pas trop déranger Jae Hwan le lendemain. Il se réveillait toujours avant lui et n’arrivait généralement plus à rester en place une fois les yeux ouverts. Pour lui ça ne constituait pas vraiment de problèmes, mais Jae Hwan travaillait et était fatigué, il avait donc besoin de sommeil. Il fera un effort. Ca ne devait pas être trop difficile de rester à ne rien faire une ou deux petites heures après son réveil. Il n’aura qu’à fixer Jae Hwan dormir comme une groupie, le temps passait particulièrement vite quand il le regardait. Junno se changea rapidement avant de sauter sur le lit de Jae Hwan et attirer ce dernier en sa direction. Il lui sourit quand il confia passer aussi un bon weekend avec lui. C’était réciproque et c’était ça le plus important. Il se laissa embrasser avant de se relever pour caresser simplement ses cheveux. Il adorait les cheveux de Jae Hwan, ils étaient tout doux et fins, c’était vraiment un plaisir d’y passer ses doigts. Les mots de son petit-ami le touchèrent énormément et il reste un long moment à l’observer silencieusement, son regard plongé amoureusement dans le sien.

    « Je suis heureux… que tu n’aies pas décidé de mettre tes sentiments de côté. »
    murmura-t-il d’une voix emplie d’émotions. « Et...je ferai en sorte que tu ne le regrettes pas. » Il se demandait ce que ça aurait était le cas échéant, s’ils avaient arrêté de se voir. Jae Hwan sortirait certainement avec un de ces magnifiques mannequins qu’il côtoie chaque jour et lui serait encore à pleurer et faire la fête jusqu’au petit matin. Il se connaissait, il n’était pas du genre à facilement passer à autre chose. Mais il ne voulait pas penser à tout cela. Il n’aimait de toute façon pas ce monde où Jae Hwan et lui n’étaient pas ensemble. Il était tout à lui !
    Jae Hwan se redressa d’un coup et entreprit de le chatouiller, lui soutirant de grands rires et des supplications pour arrêter. Le lycéen était très chatouilleux, il rapprocha sa main des côtes de Jae Hwan pour en faire de même mais ce dernier restait insensible. C’était moins marrant si les deux étaient chatouilleux. Junno subit les chatouilles tout en riant et se tortillant entre les bras de son amoureux. Jae Hwan le lâcha finalement et le plus jeune put enfin souffler avec de s’allonger à ses côtés et poser sa tête sur son épaule. « Tu me le revaudras… » lui affirma-t-il, le souffle court.

    « Ne t’inquiètes pas, personne ne m’approchera. » lui assura-t-il en riant. « Tu sais, je ne suis plus allé en boite de nuit depuis qu’on est ensemble. » trouva-t-il bon d’ajouter. C’était en partie la raison pour laquelle il voulait y aller ce soir, ça lui manquait un peu mais en fin de compte, il préférait de loin être ainsi avec le jeune homme. Jae Hwan devait avoir déjà réalisé qu’il ne sortait plus souvent le soir ou alors c’était juste pour lui rendre visite. Après tout, il connaissait son côté de gros fêtard. Mais il jugea bon de le lui dire de vive voix. Il se retourna pour se retrouver dans ses bras et sourit en sentant les doigts de Jae Hwan sur sa peau. Doucement, il vint entremêler leurs jambes, se rapprochant un peu plus du jeune homme.

    « Je ne te laisserai jamais aller travailler si cela ne tenait qu’à moi. »
    Il sourit avant d’attraper la main de son petit-ami un court instant, le temps de la trainer un peu plus loin sous son t-shirt.
    A l’évocation de leur voyage au japon, le lycéen se figea bien malgré lui. Contrairement à Jae Hwan, il n’arrivait toujours pas à sourire en y repensant, ce n’était pas un bon souvenir…du moins pas entièrement, il avait failli perdre le jeune homme. Il enfoui sa tête dans son cou tandis que sa main se glissait pour caresser le dos de Jae Hwan après lui avoir relevé quelque peu son t-shirt. « Mais pas au Japon… » chuchota-t-il d’un ton boudeur. Il se sentait toujours mal quand il se remémorait son mensonge, il avait été trop con et Jae Hwan aurait pu avoir des problèmes à cause de lui. Il s’en foutait quand c’était des gens avec qui il couchait un soir mais c’était autre chose quand il s’agissait de l’homme qu’il aimait. « On pourrait aller en France, tu y as étudié non ? » demanda-t-il finalement en relevant la tête, se hissant légèrement pour embrasser tendrement le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 30
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Ven 29 Mai - 19:18

Junno et Jae Hwan
At your smiles, I dream. I don't ever want to wake up from the sweet happiness. I'm happy with the sweetness,. So I don't want to wake up.. Can you feel it ?Please accept my heart. I wanna call u ma boo. Within my dark heart. You became my light.. My heart that was once cold. I'm falling in love with you ... After School - When I Fall.



En voyant son sourire, je ne peux pas m’empêcher de faire de même. Nous restons quelques minutes de plus ainsi. Je serre un peu plus mon petit contre moi, lorsqu’il se blottit dans mes bras. Puis nous décidons de simplement rentrer à l’hôtel pour ce soir, au calme, rien que nous deux. Nous regagnons rapidement notre chambre. Je ferme correctement les volets, je déteste être réveillé par le soleil. Puis je me déshabille, ne gardant que mon boxer et un tee-shirt, avant d’aller rejoindre Junno dans mon lit. Un lit simple est un peu étroit pour deux personnes, mais ce n’est pas comme si c’était la première fois. Nous passons tous les deux un agréable week-end et tant mieux, c’était le but. Nous échangeons un baiser et je sens les mains de mon petit ami glisser dans mes cheveux. L’ambiance devient plus sérieuse et je finis par parler de mes sentiments pour Junno. Sa réponse me fait sourire, il est tellement adorable. C’est bien beau tout cela, mais pris d’une envie de m’amuser, je commence à le chatouiller. Je sais d’avance qu’il ne pourra pas répliquer, car je ne suis pas chatouilleux. Il me demande d’arrêter, mais ce ne serait pas drôle si c’était si facile.

Je le laisse tout de même tranquille au bout d’un moment et Junno s’allonge à mes côtés, non sans m’adresser une promesse de vengeance.

- Ah oui ? Et tu comptes faire quoi ? le taquinais-je encore un peu.

L’entendre me dire que personne ne l’approchera, me fait plus plaisir que je ne l’aurais pensé. Ce qui me prouve encore une fois que je suis bel et bien tombé amoureux de lui et que voir Junno dans les bras d’un autre me ferait vraiment mal. Mon petit ami ajoute qu’il n’est plus sorti en boite de nuit depuis que nous sommes ensemble. Je me contente de lui sourire. Cette information aussi me plait plutôt bien. Je suis déjà sorti plusieurs fois dans ce genre d’endroits avec Junno. Il attire souvent les regards, en même temps il est loin d’être repoussant et bien que je lui fasse entièrement confiance, je suis jaloux et possessif, alors je n’aime pas voir des regards qui en disent long, trainer sur celui que j’aime.

- Mais il faut bien que je gagne ma vie, répondis-je en riant. Même si passer toutes mes journées avec toi ne me déplairais pas.

Junno prend la main que j’avais glissée sous son tee-shirt et la dépose un peu plus loin. Puis je fais la bêtise d’évoquer notre voyage au Japon, qui n’avait pas bien tourné. Je perds mon sourire et je le sers un peu plus fort contre moi.

- Désolé, je n’aurais pas dû parler de cela …

Décidément, entre la plage et l’évocation de ce mauvais souvenir, j’enchaine les boulettes ce soir. Je glisse mon autre main derrière sa tête et je commence lui caresser les cheveux. Je sens une main se faufiler dans mon dos et commencer à laisser quelques caresses.

- Nous n’irons pas au Japon promis.

Je comprends qu’il ne veuille pas y retourner pour le moment si ce pays lui évoque trop de mauvais souvenir, mais lui qui adorait le Japon, j’espère que ça lui passera un jour. D’autant plus que c’est une passion que l’on avait en commun et que de mon côté je ne serais pas sans y retourner pour mon travail. J’avais l’intention de l’emmener avec moi de temps en temps, s’il était libre et surtout s’il était d’accord. Des fois je peux partir assez longtemps, donc qu’il m’accompagne même si ce n’est pas pendant tout mon séjour, permettrait d’être séparé moins longtemps … Junno propose alors que nous allions en France. Je le laisse m’embrasser, glissant ma main derrière son cou pour faire durer le baiser quelques secondes de plus.

- Oui j’ai étudié là-bas pendant quelques années. C’est une bonne idée, j’aime beaucoup ce pays.


J’y suis retourné depuis que j’ai finis mes études, car avec mon métier il n’est pas rare que je voyage un peu partout pour des défilés ou autres évènements. Ce sera une bonne occasion de travailler à nouveau on français, bien qu’il doit être rouillé depuis le temps. Pendant les évènements officiaux ou autre, la plus part du temps tout le monde parle en anglais, puisqu’il y a souvent toutes sortes de nationalités.

- Il y a des coins très romantiques dans cette ville en plus … ajoutais-je en lui souriant.

Mon regard croise le sien et je ne peux pas m’empêcher de venir chercher ses lèvres. Je l’embrasse tendrement plusieurs fois. Dire que j’ai faillis essayer de mettre mes sentiments pour Junno de côté. Je serais passé à côté de la chance d’être aussi heureux que je le suis maintenant …

Spoiler:
 
 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Lun 1 Juin - 19:21

    Il nageait en plein bonheur, tout simplement. Junno ne voyait pas comme décrire autrement ce qu’il ressentait en ce moment. Passer un weekend en tête avec son petit-ami était un réel plaisir, que ce soit en plus le jour de la saint-valentin et qu’il en profite pour lui confiait pour la première fois qu’il l’aimait. Le lycéen ne voyait pas du tout quoi imaginer de mieux comme scénario. C’était tout bonnement parfait et il sentait tomber à chaque fois plus amoureux de Jae Hwan à mesure qu’il lui parlait. Il sortit de son idiote béatitude quand le styliste entreprit de le chatouiller, c’était vraiment son petit point faible et le pire dans l’histoire était que son ainé n’était pas chatouilleux. Le plus jeune boudait toujours après ça, assurant que c’était vraiment injuste d’en profiter. Cette fois encore, Jae Hwan le fit rire presqu’aux larmes et il ne put souffler qu’une fois que le jeune homme fut loin de lui non sans oublier de le menacer de lui faire regretter ce qu’il venait de faire en affichant une moue. « Je ne te le dirai pas… » répondit-il alors en fronçant les sourcils.

    Ce ne fut que de très courte durée puisqu’il vint tout de suite s’allonger doucement aux côtés de son petit-ami en souriant. Penser que Jae Hwan était vraiment à lui cette fois et qu’il l’avait fait tomber amoureux était incroyable pour quelqu’un comme lui. Il ne se lasserait jamais de se répéter cette déclaration dans sa tête. Il n’aurait jamais pensé qu’un simple je t’aime pouvait créer autant d’émotions en lui. Et il fera tout pour que son petit-ami continue à l’aimer et n’ait jamais à se plaindre de lui. Il avait déjà mis un trait sur ses sorties en boites de nuit qui étaient de toute façon inutiles à présent et il n’en ressentait quasiment plus l’envie. Il sourit à le remarque de Jae Hwan et lui affirmant que rien ne pourrait lui faire plus plaisir que Jae Hwan quitte son travail et passe ainsi ses journées à ses côtés à prendre soin de lui.

    « On pourrait vivre d’amour et d’eau fraiche, non ? » lui proposa-t-il en lui souriant malicieusement. « Et un peu d’alcool le weekend… » Il attrapa la main de Jae Hwan qui était sous son t-shirt et la fit glisser lentement jusqu’à sur son torse. Le lycéen qui n’arrêtait pas de sourire se crispa malgré lui à l’évocation du mot Japon mais tenta de rapidement chasser les idées noires qui en découlaient. Son petit-ami lui caressa les cheveux et ça l’apaisa quelque peu alors qu’il se calait un peu plus contre lui.

    « Ne t’excuse pas… »
    lui dit-il d’une petite voix. « C’est juste que je me suis rappelé à quel point je suis con… Il me faut juste encore un peu de temps et on pourra y retourner !» Il lui offrit à nouveau un grand sourire tout en venant caresser son dos. Il savait que ça finira par lui passer, le souvenir était juste encore trop frais dans sa mémoire mais il était certain que sa passion pour le Japon reprendrait le dessus. Et puis, il savait que Jae Hwan y allait souvent et il ne voulait pas se priver lui-même de pouvoir l’y accompagner de temps à autre. Junno vint l’embrasser comme pour lui faire oublier cette partie de leur discussion et il lâcha un soupir de plaisir quand son petit-ami répondit à son baiser, le faisant durer un peu plus longtemps. En tout cas, son ainé semblait satisfait de sa proposition d’aller en France, lui confirmant qu’il y avait beaucoup de coins romantiques.

    « Oh, ça tombe bien j’aime ce qui est romantique ! » s’exclama-t-il comme un enfant. Junno ne cachait plus cette partie de lui, en tout cas pas à son petit-ami. Il était romantique et même à la limite du fleur bleue, il n’y pouvait rien mais cela ne semblait pas être un souci pour son ainé. Il lui sourit avant de se laisser à nouveau embrasser, devenant presque fou à chaque contact de leurs lèvres. Sa main quitta le dos de Jae Hwan afin de venir se poser sur son visage, le regardant avec tout l’amour qu’il ressentait pour lui.

    « Tu sais que je ne pourrai plus me retenir si tu continues à m’embrasser comme ça ? »
    Et malgré cette question, il vint de lui-même reposer ses lèvres sur les siennes avec force et ferma les yeux. « Répète-moi que tu m’aimes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 30
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Mer 3 Juin - 20:44

Junno et Jae Hwan
At your smiles, I dream. I don't ever want to wake up from the sweet happiness. I'm happy with the sweetness,. So I don't want to wake up.. Can you feel it ?Please accept my heart. I wanna call u ma boo. Within my dark heart. You became my light.. My heart that was once cold. I'm falling in love with you ... After School - When I Fall.



Fêter la Saint-Valentin, n’a jamais été une habitude pour moi. Avant aujourd’hui, je m’étais toujours dis que ce n’était qu’une fête commercial et sans spécialement d’intérêt. Cependant, je passe un si bon séjour en compagnie de mon petit-ami que maintenant je veux bien le fêter tous les ans. Certes, je n’attendrais pas la Saint-Valentin chaque année pour passer de bons moments avec lui, mais ce sera une occasion comme une autre. Après l’avoir chatouillé quelques minutes, je le laisse reprendre son souffle et s’installer à mes côtés.

- Ah oui ? Fait attention je peux toujours recommencer … le dis-je en glissant ma main sur ses côtes, menaçant de le chatouiller à nouveau.

Junno me confie ne plus sortir en boite de nuit et cela me ravie plus que je ne le pensais. Il en vient à me dire qu’il ne serait pas contre me voir quitter mon travail, pour que je puisse m’occuper de lui plus souvent. Je lui réponds un peu plus sérieusement, ne niant pas non plus le fait que j’aimerais passer plus de temps près de lui. Sa réponse mignonne et malicieuse me fait sourire.

- Si seulement on pouvait … répondis-je simplement.

Une de mes mains se glisse sous son tee-shirt et Junno ne se fait pas prier pour la poser un peu plus loin sur son torse. Je fais la bêtise de parler de notre voyage au Japon et je me rends compte quand j’entends sa réponse. Je m’excuse aussitôt et je m’en veux, bien qu’il m’ait dit de ne pas le faire. Je le serre un peu plus fort contre moi.

- Arrête de dire ça ce n’est pas vrai.

Je suis tout de même soulager de l’entendre dire que cela lui passera. J’ai pu constater qu’il était vraiment passionné par le Japon et je ne veux pas que cet évènement gâcher cela. De plus je suis souvent en voyage au Japon et j’avais l’intention de l’emmener avec moi quand il pourrait et quand je n’aurais pas un emploi du temps trop chargé … Je glisse ma main sur sa nuque, lorsqu’il pose ses lèvres sur les miennes, prolongeant ainsi le baiser. Bien sûr, j’ai approuvé sa proposition. La France c’est un bon choix, j’aime beaucoup ce pays et il y a des coins sympathiques et romantiques.

- Je l’avais bien remarqué, plaisantai-je pour le taquiner. Tu m’apprendras à l’être un peu plus ? Personnellement cela n’a jamais été trop dans mes habitudes …

Junno n’est plus sans savoir que je n’étais pas un adepte des relations sérieuses, malgré mon envie de me marier et d’avoir des enfants. C’est en quelque sorte nouveau pour moi tout cela, mais c’est loin de me déplaire. Je découvre des choses sur moi-même que je ne soupçonnais pas, maintenant que je suis avec Junno. Cette fois c’est moi qui viens l’embrasser. Un sourire malicieux se dessine sur mes lèvres.

- Qui te dis que j’ai envie que tu te retiennes ?

Mon regard ne quitte pas le sien, je ferme juste les yeux en sentant ses lèvres se poser sur les miennes.

- Ça n’a pas l’air de te déplaire de toute façon, puisque tu recommences, ajoutai-je taquin.

Mes yeux croisent une nouvelle fois les siens et je reste silencieux quelques secondes après que mon petit ami ai formulé sa demande. Je rapproche mon visage du sien, mais je m’arrête un petit peu avant que nos lèvres se touchent.

- Je t’aime, je t'aime, tu n'imagines même pas à quel point je t'aime, murmurai-je, un sourire flottant au coin de mes lèvres.

Je m’approche encore un peu plus comme si j’allais l’embrasser, mais à la dernière seconde je me recule.

- Hm non, j’arrête de t’embrasser. Ce serait bête que tu ne puisses plus te retenir, dis-je dans le seul but de l’embêter.

D’ailleurs je ne cache pas mon sourire malicieux et je glisse en sa direction un regard qui en dit long. J’aime beaucoup le taquiner et je crois que ce n’est pas près de changer. Qui aime bien châtie bien comme on dit non ? Et comme maintenant je sais que je l’aime énormément … Je vais gentiment l’embêter encore plus souvent.

 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Mer 10 Juin - 0:17

    Junno  tenta de se soustraire aux mains de son petit-ami quand ce dernier le menaça de recommencer à le chatouiller, il aurait mieux du la fermer au lieu de lui dire qu’il lui revaudrait ça. Le lycée garda un sourire bien ancré sur ses fines lèvres, il était en train de passer un de ses meilleurs weekend…et sa meilleure saint valentin, mais ça c’était évident puisqu’il ne l’avait jamais fêté auparavant, ça avait toujours été une sorte de rêve. Au fond, il se promettait d’organiser une magnifique journée à son amoureux pour leur prochaine fête. Malgré sa bonne humeur du moment, ce ne fut pas suffisant pour que son sourire reste à sa place une fois le mot Japon évoqué. Evidement, il avait de beaux souvenirs dans ce pays, que ce soit quand il y est allé avec ses parents ou surtout en compagnie de son petit-ami. Mais si leur voyage avait commencé de la meilleure des façons, l’ambiance avait été froide et tendu entre eux vers les derniers jours. Parfois il se surprenait à penser que cela aurait été mieux qu’il ne dise rien durant le voyage, mais il n’aurait surement plus eu le courage de tout avouer. Et s’il avait attendu que plusieurs mois passent pour le couple et que Jae Hwan tombe amoureux de lui avant de tout lui reveler, il était certain que ça en aurait été fini de leur relation. Le styliste n’aurait pas accepté qu’il lui mente aussi longtemps et en profite. Au final, il était heureux de l’avoir fait dès qu’il en a été capable, ça avait été un très mauvais moment mais c’était derrière lui. A présent, il n’y avait plus de mensonges à dire ni à cacher, il pouvait simplement aller de l’avant avec l’homme qu’il aimait plus que tout. Jae Hwan le serra un peu plus contre lui et lui se laissa complètement aller dans cette étreinte. Malgré tout, il continuait à penser qu’il était un vrai con…ce qui était vrai au final.

    Pour le coup, la France lui parut un choix plus judicieux et tout autant enchanteur que le Japon. Et puis, il avait tellement entendu parler de tous les coins romantiques parfaits pour des rendez-vous amoureux que lui confirma Jae Hwan qu’il se disait que ça ne serait pas mal du tout comme destination pour un voyage. Un large sourire étira ses lèvres à tel point que ses yeux se fermèrent quand son petit-ami lui demanda de lui apprendre à être plus romantique.

    « Tu ne t’es pas rendu compte que tu es déjà beaucoup plus romantique qu’au début ? »
    demanda-t-il en laissant filtrer un doux rire. « Tu m’as amené dans un magnifique hôtel sur une île pour la saint valentin, c’est quelque chose non ? »

    Il profita du baiser que lui offrit Jae Hwan avant qu’il ne le rassure sur le fait qu’il ne voulait pas qu’il se retienne. « Tu n’as pas envie que je me retienne alors ? » le questionna-t-il  d’une voix douce et taquine avant de venir échanger un nouveau baiser. Rien en Jae Hwan ne pouvait lui déplaire de tout façon. Il ferma les yeux et l’entendit avec plaisir répéter encore et encore qu’il l’aimait. Ces mots étaient doux à son oreille. Jae Hwan l’aimait ! Il ouvrit les yeux en le sentant se rapprocher de lui tendait déjà ses lèvres vers les siennes quand son ainé finit par reculer. Un pli se forma sur son front et ses lèvres se firent boudeuses.

    « Tu as dis que tu n’avais pas envie que je me retienne ! » Junno avait les sourcils froncés et lâcha un simple soupir. Le lycéen quitta les bras de son petit-ami et se releva comme s’il allait quitter le lit mais au lieu de cela, il vint poser ses jambes de part et d’autre du corps de son amoureux, le surplombant ainsi. « Je devrais peut-être dormir dans mon lit ce soir, alors. » lui proposa-t-il, se penchant pour murmurer ces mots à l’oreille de Jae Hwan qu’il mordilla légèrement avant de plonger son regard dans le sien. « Qu’est-ce que tu en penses ? » Il sourit simplement. Jae Hwan pouvait tout autant être dans son avis que ça changerait pas le fait que c’était dans le lit de son petit-ami qu’il passera sa nuit.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 30
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Ven 12 Juin - 20:15

Junno et Jae Hwan
At your smiles, I dream. I don't ever want to wake up from the sweet happiness. I'm happy with the sweetness,. So I don't want to wake up.. Can you feel it ?Please accept my heart. I wanna call u ma boo. Within my dark heart. You became my light.. My heart that was once cold. I'm falling in love with you ... After School - When I Fall.



J’aime m’amuser à gentiment embêter mon petit ami, c’est pourquoi je le menace de recommencer à le chatouiller. Finalement, je me tiens tranquille et la conversation s’oriente sur la destination d’un prochain voyage. Je fais la bêtise d’évoquer notre séjour au Japon et je le regrette aussitôt. Junno a l’air d’être encore affecté par ce qu’il s’est passé. Nous nous sommes déjà disputés par le passé, mais c’est vrai que là … C’était une grosse dispute. Je considère que cela est derrière nous et je préfère me concentrer sur le couple que nous formons désormais. Cependant, je peux comprendre que ce soit encore un sujet sensible pour mon petit ami. Je me contente de m’excuser et de le serrer un peu plus fort contre moi. Nous tombons d’accord sur la France. C’est Junno qui l’a proposé et ayant vécu plusieurs années là-bas, j’approuve son choix. C’est un joli pays. C’est également très romantique, ce qui plait à Junno d’après ce que j’ai pu remarquer. De mon côté ce n’est pas ma spécialité, mais je fais des efforts pour lui.

- C’est vrai … Tu me fais faire des choses qui ne me ressemble même pas … Mais tant mieux si ça te plais. J’aime te faire plaisir.

Nous nous embrassons encore une fois. Je n’aime pas trop étaler notre couple en public, d’une parce que l’homosexualité n’est pas toujours très bien vu en Corée et de deux parce que Junno est mineur, alors si cela venait à se savoir … Par contre, une fois dans l’intimité d’une chambre et à l’abri des regards indiscrets, je ne retiens plus toute cette tendresse que je ressens pour mon petit ami. Je lui fais alors comprendre que je ne veux pas spécialement qu’il se retienne. Je me contente de sourire lorsqu’il répète mes mots. De toute façon, je n’ai pas le temps de répondre quoique ce soit, Junno revient poser ses lèvres sur les miennes. Je lui dis plusieurs fois que je l’aime, comme il me l’a demandé. Cela m’amuse à quel point ces mots semblent lui faire plaisir, mais j’avoue que je suis pareil quand c’est lui qui me dit qu’il m’aime … Je me penche pour l’embrasser, me ravisant au dernier moment, pour encore le taquiner.

Une moue boudeuse se dessine sur son visage et il fronce les sourcils. De mon côté, sa réaction me fait sourire en coin. Il se relève et pendant quelques secondes je pense qu’il va partir. J’ai peur de l’avoir vraiment contrarié et je m’apprête à m’excuser quand finalement, Junno se retrouve à califourchon sur moi. Ses mots me font sourire et un soupire s’échappe de mes lèvres en le sentant mordiller mon oreille. Qu’est-ce que j’en pense ? Laissez-moi réfléchir … J’en pense que même si j’approuve ses dires pour l’embêter, car bien sûr ce ne serait pas la vérité, vu son caractère, il resterait ici quand même. Avec le temps, j’ai bien compris qu’il aimait squatter mon lit, ce qui est loin de me déplaire.

- Tu pourrais … Tu louperais simplement quelque chose, me contentai-je de dire sans apporter plus de précision et sans détourner mon regard du sien. Moi qui avait une autre idée derrière la tête … Mais j’adore te taquiner c’est plus fort que moi.

Je lui souris.

- Si tu veux retourner dans ton lit, tant pis, vas-y … Je ne te retiens pas.

Bien sûr, j’entre dans son jeu et je lui réponds cela uniquement parce que je suis certain qu’il n’ira pas son lit et s’il le fait quand même … J’irai le rejoindre. Les rôles seront inversés, mais j’ai envie de dormir avec lui, ce n’est pas quelque chose de mal.

- Tu ne te débarrasseras juste pas de moi aussi facilement, le taquinai-je une nouvelle fois.

J’inverse nos positions pour me retrouver au-dessus de lui, en faisant attention que nous ne nous retrouvions pas par terre, le lit étant plutôt étroit … Je me penche vers son oreille et c’est à mon tour de lui murmurer quelques mots.

- Tu veux toujours aller dormir dans l’autre lit ? demandai-je.

Spoiler:
 
 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Lun 29 Juin - 2:14

    Toutes les larmes que Junno avait bien pu verser quand ils étaient à la plage étaient à présent totalement oubliées entre les bras chaud de son petit-ami. Il oubliait tout à ses côtés – pas qu’il est des problèmes dans sa vie ou des difficultés à la base – juste qu’avec Jae Hwan, il savait devenir encore plus insouciant qu’il ne l’était de nature. Il n’avait qu’à s’appuyer sur lui et laisser le temps passer tranquillement, cela lui plaisait beaucoup. Ils parlaient jamais de sujets fâcheux ou du moins les évitaient et Junno avait remarqué qu’il n’y avait quasiment pas de disputes entre eux comme il en était d’usages quand ils n’étaient que de simples amants ou alors ce n’était que pour des futilités auxquelles ils trouvaient rapidement des solutions. De toute façon, le lycéen préférait de loin parler de quand il pourra revoir son petit-ami ou se trouver une destination pour un nouveau voyage. D’ailleurs, la France était un choix qui lui plaisait énormément, rien de le nom de ce pays le faisait rêver de longues marches romantiques aux côtés de l’homme qu’il aimait. Il sourit doucement aux mots de son ainé. « Tu me fais toujours très plaisir. » lui confirma-t-il en lui souriant tendrement avant de venir l’embrasser à nouveau, encore et encore, chacun de ses sens s’éveillait un peu plus à chaque contact et il rapprochait inconsciemment son corps de celui de son ainé. Jae Hwan lui répétait qu’il l’aimait et Junno se sentait frissonner à chacun de ses mots. C’était parfaitement suffisant pour le rendre heureux. Lui aussi l’aimait, plus que tout, et chaque occasion était bonne pour le lui dire. Son sourire disparut toutefois quand Jae Hwan commença à le taquiner, il quitta alors son étreinte pour l’observer avant de se pencher vers, captant un soupir de la part du jeune homme.

    « Qu’est-ce que je vais louper ? » demanda-t-il alors soudainement plus intéressé, sa curiosité à toutes épreuves lui faisant tout oublié d’un coup. « Dis-moi qu’est-ce que c’est !! » demanda-t-il capricieusement. Après tout, il avait l’habitude d’avoir ce qu’il voulait, il était capricieux et cela pouvait paraitre autant adorable qu’énervant dépendamment de la situation. Toutefois, Jae Hwan ne répondit pas à sa question, lui proposant juste de retourner dans son lit s’il le voulait. La moue boudeuse qu’il afficha ne quitta pas sa bouille d’enfant tandis qu’il continuait à regarder son petit-ami. Il leva un sourcil face aux paroles de son amour et se sentit d’un coup basculer d’au-dessus de son petit-ami. Son cœur rate un battement à cause de ce moment inattendu et il se retrouva allongé sur le lit avec Jae Hwan sur lui. Il ne pouvait s’empêcher de se demander par quel miracle ils n’étaient pas tombés par terre. Junno espérait qu’un jour ils pourraient réserver une chambre avec un lit double…Heureusement qu’il n’y avait pas ce problème chez Jae Hwan avec l’énorme lit qu’il avait. Il pouvait presque dire qu’il aimait se sentir ainsi prisonnier du corps de son petit-ami.

    « Je ne vais nulle part Jae Hwan… » murmura-t-il doucement tandis que sa main se faufilait entre les mèches courtes des cheveux du jeune homme et le caresser tendrement. « Je veux dormir à côté de toi. » ajouta-t-il tout en appuyant sur sa nuque pour rapprocher le brun de lui et l’embrasser du bout des lèvres.

    « Alors, c’était quoi ton idée mon amour ? » non, il ne perdait absolument pas le nord. Ses mains glissèrent de la nuque de son petit-ami vers ses joues, y passant doucement le pouce. Il ancra son regard dans le sien et demeura silencieux comme s’il essayait de l’amadouer rien qu’en le regardant.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Jae Hwan
Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 30
Pseudo : Kila.


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Mer 1 Juil - 14:02

Junno et Jae Hwan
At your smiles, I dream. I don't ever want to wake up from the sweet happiness. I'm happy with the sweetness,. So I don't want to wake up.. Can you feel it ?Please accept my heart. I wanna call u ma boo. Within my dark heart. You became my light.. My heart that was once cold. I'm falling in love with you ... After School - When I Fall.



Un grand sourire se dessine sur mes lèvres. L'entendre me dire que je lui fais toujours plaisir me rend heureux. Je n'ai jamais été habitué aux relations sérieuses me contentant souvent de simples aventures. Avec Junno je n'ai pas envie que cela s'arrête, il a réussi à me donner envie de m'investir dans une relation et de ne pas simplement arrêter à la première difficulté. Sinon, je pense qu'il y a bien longtemps que je lui aurais tourné le dos. Nous ne pouvons pas dire que nous n'avons traversés aucune mauvaises passes depuis que nous nous connaissons. Nous nous embrassons encore, je sens le corps de mon petit ami se rapprocher du miens et je me fais un plaisir de lui répéter que je l'aime. Ces mots prennent tout leur sens maintenant que je connais Junno et je ne regrette pas de ne pas les avoir dis à la légère. Maintenant que je le pense vraiment, ils sont d'autant plus précieux. Junno menace d'aller dormir dans son lit. J'entre dans son jeu et je saisis l'occasion pour le taquiner. Sa réaction me fait sourire.

- Tu sais que la curiosité est un mauvais défaut ? Plaisantai-je.

Je sais que c'est de ma faute s'il fait preuve d'autant de curiosité à cet instant.

- Et tu es un enfant capricieux en plus de cela, ajoutai-je sur même ton.

Je souris et nous fais basculer pour qu'il se retrouve en dessous de moi. Heureusement, nous ne finissons pas par terre. Vu la taille du lit, c'était fort probable.

- Là tu ne m'apprends rien, je savais que tu n'allais pas le faire, murmurai-je à son oreille.

Je sens la main de Junno se glisser dans mon cou et un frisson parcours mon corps. Je réponds à son baiser, un peu plus langoureusement, avant de glisser mes lèvres dans son cou.

- À ton avis ... Qu'est-ce qu'on peut faire dans cette chambre ? Tu veux que je te raconte une histoire pour t'endormir peut-être ? Ou une autre bataille de chatouilles ça te dis ?

Mon ton est ironique, c'était trop tentant. Je commence à glisser une main sous son tee-shirt et je reviens capturer ses lèvres.

- Tu n'as toujours aucune idée ?

Je fais exprès de ne pas aller droit au but. Je me sens d'humeur taquine ce soir. Enfin, en y réfléchissant bien, c'est courant chez moi. Junno n'a jamais eu l'air de s'en plaindre, alors je ne me gêne pas pour continuer. Puis, cela fait un petit moment que nous ne nous sommes pas retrouvé seul de cette manière. J'ai beaucoup travaillé ces derniers temps, nous nous sommes vu de temps en temps, mais j'étais souvent fatigué. Du moins, j'ai l'impression que cela fait longtemps ... Je l'aime peut-être un peu trop et chaque moment loin de lui me parait durer bien trop longtemps. Non, c'est définitivement trop cliché et niaiseux de penser ainsi. Je veux bien faire des effort niveau romantisme pour combler celui que j'aime, mais il y a des limites. Je ne tomberais pas dans la niaiserie.

Ma main se fait encore un peu plus aventureuse sous son tee-shirt, mon regard ne quitte pas le sien et mes lèvres viennent embrasser les siennes de temps à autre. J'attends juste une quelconque réaction de sa part, je suis sûr qu'il a comprit où je voulais en venir. À moins qu'il décide lui aussi de m'embêter et de faire comme s'il ne comprenait pas ce que je voulais dire avec ces sous-entendus et ces gestes ...

Spoiler:
 
 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Song Junno
Nombre de messages : 1536
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Pseudo : yoolee


Feuille de personnage
Carnet de notes:
Relations:

avatar

MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   Mar 7 Juil - 0:51

[list]Junno appréciait voir son petit-ami sourire, rien que cela était suffisant à le rendre heureux, surtout qu’il se rendait compte que Jae Hwan faisait tout pour lui faire plaisir. Cela compensait à bien des niveaux le fait qu’ils ne puissent pas s’afficher en public et doivent garder leur relation secrète à cause de son jeune âge. Junno ne pouvait en parler à qui ce soit, il n’avait même rien dit à sa meilleure amie. Il se contentait simplement de sourire quand elle lui faisait remarquer son changement positif de comportement. Il lui était interdit de dire le nom de la personne qui avait justement été à l’origine de cette amélioration chez lui. Evidement, il avait cette envie de se confier mais Jae Hwan était trop précieux pour lui pour qu’il fasse une bêtise. Il n’avait pas envie d’être rongé par les regrets et attendrait patiemment le moment où Jae Hwan accepterait qu’il parle de leur relation à ses amis, du moins les plus proches d’entre eux. Il voulait juste profiter de Jae Hwan, de cet amour qui les liait et qui le rendait plus heureux que tout. Son corps se rapproche de celui de son ainé et ils partagent plusieurs baisers tendre et amoureux avant que son petit-ami ne se décide à l’embêter un peu. Junno s’y était habitué et puis, il aimait ça, avouons-le. Oui il était curieux, le visage du lycéen se transforma en une moue quand il le traita aussi d’enfant capricieux. « Tu as toujours su que j’étais capricieux ! » marmonna-t-il en le fixant. Au fond c’était quelque chose qu’il voulait changer aussi, cette manie qu’il avait de toujours tout vouloir à cause de l’éducation particulièrement laxiste de ses parents. Mais Jae Hwan ne semblait pas plus dérangé par cela…

Jae Hwan vint au-dessus de lui, il était heureusement assez habile pour ne pas les faire tomber du lit. Il avait approché son petit-ami de lui pour un baiser chaste qui devint rapidement plus langoureux et fit lâcher un petit gémissement de plaisir à Junno quand ses lèvres descendirent vers son cou. Il ne répondit pas tout de suite, tout ses sens étant concentré sur la bouche de Jae Hwan sur son cou et sa main qui vint se glisser sous son t-shirt après qu’il l’ait embrassé. « Hm oui, une histoire… » Murmura-t-il alors en ouvrant doucement les yeux. Son regard fixa celui du plus vieux avant qu’il ne lui sourit. Evidemment qu’il avait une bonne idée de où il voulait en venir. « Que dirais-tu d’une histoire où je te fais l’amour passionnément ? » demanda-t-il, le ton joueur et malicieux. Il avait l’impression aussi que cela faisait une éternité depuis leur dernière fois, peut-être était-ce vraiment le cas. Ou était-ce simplement à cause de son insatiété ? Un peu de deux surement, mais il ne savait pas quand serait Jae Hwan ainsi reposé et libre à nouveau.

Il appréciait énormément sentir les mains de son petit-ami s’aventurer plus loin sous son t-shirt, il vint poser les siennes sur les jambes de ce dernier, appuyant dessus quelques secondes du bout des doigts avant de remonter jusqu’à ses fesses. Junno se releva doucement pour se retrouver assis tout en gardant son petit-ami au-dessus de lui, rapprochant son torse du sien, il l’embrassa lentement et ne brisa leur baiser que durant les courtes secondes nécessaire pour passer le t-shirt de Jae Hwan au-dessus de sa tête. « J’ai l’impression que tu as grossi depuis la dernière fois » le taquina-t-il en posant ses yeux sur le torse de son petit-ami avant qu’ils ne soient remplacés par ses lèvres. Jae Hwan n’avait pas grossi, il était parfait.
[list]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: be my valentine, tonight and forever.   

Revenir en haut Aller en bas
 

be my valentine, tonight and forever.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tunisie 1943 S35 et Valentine
» [Goby,Valentine] Qui touche mon corps je le tue
» LES VAMPIRES DE MANHATTAN - BLOODY VALENTINE de Melissa de la Cruz
» Bullet For My Valentine
» Hobby Forever

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Incheon :: Hors jeu :: Topics (RP) archivés-